Open top menu
Calcul des 88 jours pour le second WHV en Australie

Calcul des 88 jours pour le second WHV en Australie

L’immigration australienne permet de renouveler son WHV / PVT en Australie, sous conditions.
Il est en effet nécessaire d’effectuer des emplois spécifiques dans certaines zones du pays durant 3 mois. Le calcul des 88 jours pour le renouvellement de son PVT / WHV en Australie peut sembler être un vrai casse-tête. Pour vous aider, nous avons préparer une traduction du texte avec exemples, tirée du site officiel du gouvernement, car il n’y a pas de source plus sûre que le gouvernement lui-même.

Les conditions de renouvellement du WHV / PVT en Australie

Tout d’abord il est important de rappeler les conditions de renouvellement de ce sésame pour une deuxième année en Australie :
Pour le second WHV en Australie, il faut remplir les mêmes conditions que pour le premier (avoir entre 18 et 30 ans au moment de la demande (avant ses 31 ans), posséder un passeport valide). Cependant, il faut en plus avoir travaillé 3 mois ou 88 jours dans l’agriculture, l’horticulture, la pêche, les mines ou encore la construction dans des régions éligibles d’Australie.

Pour toutes les informations à ce sujet, consulter notre article dédié : Faire sa demande de second WHV / PVT en Australie

Le calcul des 3 mois ou 88 jours

« Trois mois » signifie trois mois civils (exemple: du 1 janvier au 1 avril) ou 88 jours. Le travail peut s’effectuer:

  • en un bloc avec le même employeur
  • ou en plusieurs blocs avec un employeur ou plusieurs employeurs. Les différentes périodes de travail peuvent s’effectuer dans différents secteurs de travail spécifique. Par exemple 1 mois de récoltes et deux mois dans les mines.

Le nombre d’heures 

Un jour de travail complet correspond au nombre d’heures minimum qui constitue un jour standard de l’industrie dans laquelle le candidat est employé. Généralement, la semaine de travail en Australie compte entre 35 et 40 heures, avec 7 ou 8 heures de travail par jour. Les employeurs individuels ne peuvent pas fixer une période plus courte que les standards de l’industrie.

Le type de contrat

Lors du calcul de la période de travail, le type de contrat qui le lie avec son employeur, c’est-à-dire à temps plein/temps partiel ou « casual », n’a pas tant d’importance. Il faut cependant que l’industrie considère la période de travail complétée comme étant équivalente à un temps plein.
Par exemple, si le travail rémunéré comprend 2 semaines de travail puis 2 semaines de repos, et qu’il s’agit d’une pratique commune dans l’industrie, le candidat peut considérer avoir travaillé 4 semaines (28 jours). Si l’employeur considère que le candidat a effectué l’équivalent d’un temps plein pour cette industrie, l’immigration, peut en être satisfaite et considérer que le candidat a effectué un temps plein pendant cette période.

Les personnes ayant travaillé l’equivalent d’un temps plein peuvent compter les weekends dans le calcul des 88 jours. Cependant, si le candidat n’a pas effectué l’équivalent d’un temps plein, par exemple en temps partiel ou « casual », il ne peut que compter les journées réellement travaillées.

Si le candidat est employé par plus d’un employeur en même temps, il ne peut compter qu’une fois les journées travaillées.

La période la plus courte qui peut compter pour le calcul des 88 jours est d’une journée de travail à temps complet (selon les standards de l’industrie).
Les candidats ne peuvent pas compter une longue journée de travail comme plus d’une journée. Par exemple, si la journée standard dans l’industrie est de 6 heures, en travailler 12, cela ne comptera malheureusement pas comme deux journées.

Maladies / blessures / intempéries

Les personnes employées en temps complet peuvent compter les journées où ils ont été malades pendant la période d’emploi rémunérée et s’ils ont droit à des congés maladie ou qu’ils sont couvert par un système de compensation (par exemple en cas d’accident du travail). Dans ces situations, il est impératif de présenter des preuves fournies par l’employeur.

Les candidats, qui n’ont pu obtenir un emploi à cause d’une blessure ou de circonstances saisonnières (tempête par exemple), ne peuvent compter aucune journée où ils ont été incapables de travailler pour le compte des 88 jours. Par exemple, un cyclone qui interrompt les récoltes.

Calcul des 88 jours : Quelques exemples

Voici quelques exemples pour aider à clarifier l’obligation des trois mois de travail spécifique:

Exemples qui respectent l’obligation des trois mois

Semaine travaillée :

Travailler dans une ferme pendant 3 mois, 5 jours par semaine, où le temps plein standard de l’industrie est de 5 jours par semaine.
Dans ce cas, vous pourrez compter les week-ends donc une semaine de 7 jours.

Travail par roulement :

Etre employé dans une mine pendant 3 mois et avoir un contrat de travail stipulant qu’il est seulement nécessaire de travailler une semaine sur deux, ce qui correspond au contrat temps plein de l’industrie.

Blocs de travail :

Compléter 60 jours de récoltes, suivis par une période de voyage de 2 mois. Puis compléter 28 jours en construction, ce qui revient à 88 jours travaillés.

Congés maladies :

Etre employé à temps plein pendant 3 mois et prendre quelques jours de congé maladie pendant cette même période.

Exemples qui ne respectent pas l’obligation des trois mois

Semaine travaillée :

Lorsque la semaine de travail standard dans l’industrie de la ferme est de 5 jours par semaine, mais que le candidat ne travaille que 4 jours par semaine pendant 3 mois.
Dans ce cas, vous ne pouvez comptabiliser que 4 jours par semaine et non 7.

Travail effectué sur un autre type de visa :

Compléter trois mois de travail spécifié pendant les vacances d’été avec visa étudiant.
Il est nécessaire d’avoir un visa WHV pour compléter ses 3 mois.

Circonstances saisonnière :

Faire de la récolte de bananes pendant 80 jours par intermittence, puis le candidat ne trouve pas d’autre travail à cause d’un cyclone et son premier WHV se termine.

Pour conclure

Avant tout pensez à bien vérifier que l’emploi et la zone géographique sont éligibles.
Assurez vous de vérifier votre statut lorsque vous signez votre Tax File Number Declaration en commençant un nouveau job (Full time / part time / casual) car cela influera sur le compte de vos jours. 
Si vous êtes employé en « casual », nous vous conseillons de ne compter que les jours réellement travaillés afin d’être complètement sûr d’avoir le compte.
Si vous faites vos 88 jours en plusieurs fois, assurez vous de garder le décompte de vos jours pour ne pas avoir de mauvaise surprise. 

Notez que chaque cas reste particulier, et que la décision dépendra toujours du bien vouloir d’une personne à l’immigration. 

Gardez également tous les documents prouvant votre travail (fiches de paie, photos, relevés bancaires, photos, etc). 

Pour que votre demande de second WHV soit approuvée, il est important de garder en mémoire que vous devez être payé le salaire minimum national actuellement fixé à $17.70 de l’heure (avant taxe). Ce qui représente $672.70 pour une semaine de 38 heures.

Les articles liés:
Faire sa demande de WHV en Australie – Pas à Pas
Faire sa demande de second WHV / PVT en Australie
– Les emplois éligibles pour renouveler le WHV / PVT en Australie
– Les régions éligibles pour renouveler le WHV /PVT en Australie 

Donnez votre avis 🙂

Partagez
Épinglez
Tweetez