Dans la nuit du 13 Novembre 2016, un tremblement de terre de magnitude 7.5 a frappé l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. Juste après minuit, la terre a tremblé à quelques 90 km de Christchurch. La secousse principale a été suivie par une série de fortes répliques. Un tsunami a également frappé les côtes de l’île environ 2 heures plus tard. Les habitants de l’ile du sud sont encouragés à se rendre dans les terres pour plus de sécurité. Au moins deux personnes sont décédées à la suite du séisme.

Un puissant séisme

Ressentie dans toute la Nouvelle-Zélande, une principale secousse a frappée l’île du sud peu après minuit le 13 Novembre, suivie de plusieurs répliques. Son épicentre a été localisé à 23 km de profondeur et à environ 90 kilomètres au nord de Christchurch selon l’Institut d’études géologiques des Etats-Unis (USGS).

tremblement-terre-nouvelle-zelande-2

Beaucoup d’internautes ont partagé des photos sur les réseaux sociaux suite au séisme : 

View image on Twitter

Des vagues de 2 mètres

À la suite du séisme, les premières vagues, d’une hauteur de deux mètres se sont écrasées sur le littoral. À Kaikoura, 181 km au nord de Christchurch, des vagues de 2.5m ont été mesurées tôt dans la matinée. Les autorités ont lancé une alerte au Tsunami pour l’île du Sud qui a été depuis levée. Mais les habitants de ces zones exposées sont appelés à rester prudents et éviter le littoral. À Wellington, de nombreux habitants se sont ainsi réfugiés sur les hauteurs de la ville.

Le bilan provisoire

Le premier ministre Néo-Zélandais, John Key, a annoncé le décès de deux personnes suite au tremblement de terre dans la ville de Kaikoura.

Des dégâts dans plusieurs villes sont également recensés. Le tremblement de terre a provoqué des coupures de courant, des immeubles seraient également endommagés dans plusieurs villes. Beaucoup d’ habitants ont été évacués des zones côtières situées dans le sud Wellington du à la menace de tsunami. Des routes ont été endommagées et la circulation des trains est interrompue.

Le Ministre de la Défense civile,Gerry Brownlee, estime cependant qu’il est encore trop tôt pour établir l’ensemble des dégâts subis.

tremblement-terre-nouvelle-zelande
Photo : Twitter Marlborough Emergency

La Nouvelle-Zélande, située sur une zone à risque

La Nouvelle-Zélande se trouve au croisement des plaques tectoniques de l’Australie et du Pacifique, une zone particulièrement propice aux séismes. Le pays subit environ 15 000 secousses par an selon les experts.

En Février 2011, un fort séisme avait déjà frappé Christchurch provoquant d’important dégâts et causant la mort de 185 personnes.

Sources : news.sky.com //  www.abc.net.au // www.telegraph.co.uk