Home Etudier en Australie Tout savoir sur les études universitaires en Australie

Tout savoir sur les études universitaires en Australie

0
Tout savoir sur les études universitaires en Australie

L’Australie est une destination extrêmement populaire pour les PVTs et touristes. Mais beaucoup se posent la question de savoir si le pays en vaut également la peine pour y étudier. L’Australie est en réalité très en demande auprès des étudiants internationaux pour ses universités réputées au niveau international. De nombreuses nationalités du monde entier se dirigent vers Sydney ou Melbourne essentiellement, pour débuter ou continuer des études supérieures en Australie. On vous en dit plus sur les études en Australie, vos options ainsi que les différences entre le système français et australien.

Pourquoi étudier en Australie ?

L’Australie est un pays agréable offrant un cadre de vie exceptionnel. Mais il n’y pas que le soleil, les plages et les kangourous qui rendent ce pays intéressant pour y étudier.

En effet, le système éducatif du pays est l’un des meilleurs au monde. Sa qualité d’enseignement est reconnue unanimement et vous offrira de belles opportunités professionnelles. Venir étudier en Australie est aussi un excellent moyen d’améliorer votre anglais. Vous serez baigner dans la culture australienne avec les autres étudiants, les locaux mais aussi lors de vos sorties. Ici, tout est plus décontracté et tout le monde prend le temps. C’est donc sans problème que les Australiens prendront du temps pour discuter avec vous et vous aider à passer un séjour inoubliable.

Pour étudier en Australie, il vous faudra bien sûr obtenir un visa étudiant. Celui-ci n’est pas difficile à obtenir et coûte 650$. Il faut compter entre 7 jours et 3 semaines pour obtenir une réponse à sa demande de visa. Il suffit de bien préparer son dossier en joignant tous les papiers demandés. Et petit plus, ce visa vous permet également de travailler en dehors de vos heures de cours. Jusqu’à 40 heures par quinzaine ou à temps plein durant les vacances scolaires. 

A noter que ces mesures ont été allégées suite à la pandémie de covid. En effet, vous n’avez plus de limitation d’heures de travail jusqu’en juin 2023. Vous pouvez donc travailler plus de 40 h par quinzaine et cela même pendant vos cours.

L’Australie est également une destination très à la mode depuis plusieurs années. Vous pourrez rencontrer beaucoup de jeunes de votre âge de différentes nationalités. Ils sont souvent dans le même cas que vous : venus découvrir le pays et apprendre l’anglais ou l’améliorer. Lors des vacances scolaires, vous pourrez en profiter pour voyager et découvrir ce magnifique pays, de quoi en prendre plein les yeux.

Besoin de conseils ?
Vous vous posez des questions sur les études en Australie et les démarches que cela implique ? N’hésitez pas à vous adresser à l’organisme Study Connection pour obtenir des conseils 100% gratuits.

Le prix des universités en Australie  

Il est important de savoir que le système universitaire australien est coûteux à la différence de la France. Comptez un minimum de $25 000 jusqu’à $45 000 pour une année universitaire.

Vous pourrez bénéficier dans certains cas d’aides financières, les « scholarships ».  Ce sont des bourses qui sont principalement octroyées sur le mérite académique. Il faut donc viser un minimum de 16 sur 20 de moyenne pour y prétendre, voire plus. Il existe parfois des bourses géographiques automatiquement offertes à certaines nationalités. Le but est de diversifier la population étudiante universitaire, mais celles-ci sont très rares. Pensez aussi à vérifier les programmes d’échanges qui peuvent être en place avec votre université française.

Pourquoi les universités australiennes sont-elles chères ?

Le coût important des universités en Australie se justifie par plusieurs facteurs :

  • une refonte des programmes assez régulière pour être à jour avec les tendances du marché du travail
  • des professeurs choisis minutieusement pour leur renommée académique et professionnelle
  • des locaux incluant du matériel moderne (ordinateurs, laboratoires, centres de recherche, librairies digitales, etc…)
  • des possibilités d’échange universitaire dans de grandes universités aux quatre coins du monde, des clubs de sport, d’art, de culture, des services d’aide à l’emploi, stage, logement, etc….

Les universités australiennes sont à l’image des plus prestigieuses universités américaines et anglaises. Elles sont d’ailleurs souvent classées parmi les 100 meilleures universités au monde. Nous parlons principalement en Australie du Group of 8 qui représentent les 8 meilleures universités australiennes.

Ce Group of 8 comprend :

  • The University of Western Australia à Perth
  • Monash university à Melbourne
  • Australian National University à Canberra
  • The University of Adelaide
  • The University of Melbourne
  • The University of New South Wales à Sydney
  • The University of Queensland à Brisbane
  • The University of Sydney

Ce Group of 8 accueille plus de 100 000 étudiants étrangers venant de 200 pays différents. Ces universités sont classées parmi les meilleures au monde et ouvrent donc de jolies opportunités d’emploi à la fin de son cursus.

Les conditions d’entrée pour étudier à l’université 

Il faut noter qu’en termes de conditions d’éligibilité pour les étudiants étrangers, il y en aura toujours deux essentiellement :

  • celle académique (donc obtention du bac pour une intégration en bachelor, ou d’une licence pour un master),
  • et celle d’anglais ou il est nécessaire de présenter un test d’anglais officiel tel que l’IELTS académique, TOEFL, CAE, PTE.

Pour chacun des programmes, une certaine moyenne est attendue aux études antérieures et pour le test d’anglais. Et pour certaines branches d’études plus sélectives comme le droit, médecine, enseignement etc…, d’autres conditions d’entrée seront nécessaires comme un entretien de motivation, tests additionnels, etc…

Pour finir, il est important de noter que certaines études universitaires (droit autre qu’international, métiers de la médecine, de l’enseignement, architecture, etc…) ne sont applicables qu’en Australie, parfois aussi en Nouvelle Zélande et d’autres pays du Commonwealth. Ces études mènent vers des métiers régis par des corps de métier qui sont propres à la législation de chaque pays. Une reconnaissance des études est donc une étape obligatoire lorsque l’étudiant retourne dans son pays d’origine. Cela ne s’applique pas par exemple pour le business, la finance, métiers de l’informatique qui restent des domaines similaires dans le monde entier.

Dans tous les cas, sachez que vous devez être accepté par une université australienne avant de pouvoir faire votre demande de visa étudiant. La première étape est donc de choisir l’établissement qui vous intéresse puis de vous inscrire.

Comparaison du système universitaire australien et français 

Les différents principes de l’université australienne

Dans les universités en Australie, le principe est de pouvoir tout y trouver au sein de ses locaux, d’assurer le bien-être des étudiants et les préparer à leur future carrière.

Une différence importante avec le système universitaire français est le peu d’heures de cours par semaine. Les emplois du temps universitaires comptent généralement entre 5 et 15h de cours par semaine. L’objectif principal est de permettre aux étudiants d’effectuer un stage ou de travailler en parallèle afin de mettre un pied dans la vie active mais aussi d’apprendre à travailler de façon autonome et également en groupe. Ces deux dernières composantes sont extrêmement prisées par les employeurs en Australie.

Pour le système universitaire anglo-saxon, il est essentiel que les étudiants se préparent à chaque amphithéâtre tout comme le professeur. Il est donc demander aux étudiants de lire quelques chapitres d’un livre avant chaque cours. La pro-activité et le gain de temps sont de mise dans ce système. Le professeur est vu comme un mentor avec qui par ailleurs, les étudiants peuvent être en contact par email au-delà des horaires de cours. Les enseignants sont en effet beaucoup plus approchables que les professeurs français. Vous pourrez sans problème leur poser des questions pendant ou à la fin du cours, leur envoyer des mails etc.

Chaque élève a un portail étudiant sur lequel il peut : accéder à ses résultats, réaliser son emploi du temps de chaque semestre, contacter l’administration (exemple : pour obtenir un certificat de scolarité), recevoir ses factures à régler pour chaque semestre etc.

Généralement, les universités australiennes proposent deux rentrées par an : février et juillet. Certaines fonctionnent par trimestre et proposent donc trois trimestres.

Les similarités 

La similarité entre le système universitaire français et australien se trouve dans la structure et l’organisation de l’université. La licence correspond au bachelor et le doctorat se transcrit en PhD ou degrees by research. Le master reste le master. Il se peut que vous trouviez des cours qui rappellent l’ancien système français. Par exemple, Honours qui équivaut à la maîtrise, ou encore, Graduate Diploma M1.

Autre analogie, il existe en Australie des écoles qui délivrent des bachelors et masters mais qui ne sont pas des universités tout comme en France avec les business schools. Ces écoles sont en général moins chères que les universités et plus souples dans les conditions d’éligibilité.

Ecrit par Chama Rida – Expert Études

4.3/5 - (6 votes)
La communauté des backpackers vous aide à préparer votre voyage en Australie. Partage de bons plans, d'expériences, conseils jobs, astuces de backpackers etc.. Guide gratuit (eBook) pour travailler et voyager en Australie avec un Working Holiday Visa ! Un guide écrit par des backpackers, pour les backpackers