Avant de partir à l’étranger, il est important de se renseigner sur les règles de santé du pays dans lequel on projette de voyager ou de s’installer. Le système de santé en Australie est appelé Medicare. C’est un système de santé propre au pays, un mélange complexe de services financés d’un côté par le Commonwealth et les états et territoires et d’un autre côté par les assurances maladie privées. Il est donc important d’en comprendre le fonctionnement avant tout séjour Down Under. Voici un article afin d’y voir un peu plus clair sur le sujet.

Le système de Santé en Australie : Medicare

En Australie, le système d’assurance santé est appelé Medicare. Cela correspond à notre sécurité sociale en France. La couverture de santé Medicare est réservée aux citoyens australiens et résidents permanents.

Medicare est le régime d’assurance maladie universel du gouvernement du Commonwealth depuis 1984. Medicare offre aux citoyens et résidents permanents australiens un traitement gratuit en tant que patient public dans les hôpitaux publics et un traitement gratuit ou partiellement subventionné pour certains services d’optométrie, soins dentaires, services de psychologie. Dans certaines circonstances, des réductions (rebate) Medicare sont applicables pour certains traitements par des spécialistes (physiothérapeutes, diététiciens et des orthophonistes).

Les résidents étrangers ne peuvent pas prétendre à ce système et doivent donc souscrire à une assurance privée.

Certains pays tels que la Belgique, Suisse, Italie, et UK par exemple, ont signé des accords de santé bilatéraux avec l’Australie. Leurs ressortissants peuvent donc bénéficier en partie de Medicare. La couverture offerte est cependant inférieure à celle dont bénéficient les Australiens eux-mêmes. En effet, seuls les soins essentiels seront couverts.

Quelle couverture santé avec Medicare ?

Les prestations prises en charge

Le système australien prend en charge un certain nombre de prestations telles que:

  • les consultations chez un généraliste ou un spécialiste,
  • les tests ou exams prescrits par votre médecin,
  • les tests oculaires effectués par les optométristes,
  • les frais d’hospitalisation,
  • les chirurgies prescrites par un médecin.

Les frais dentaires, les médecines alternatives et les médicaments ne sont en général pas remboursé (sauf sous certaines conditions).

Les remboursements Medicare

Le pourcentage de remboursement Medicare est basé sur une liste de frais standard pour les services médicaux (Schedule fees). En pratique, si les médecins sont conventionnés, ils appliquent les tarifs fixés par Medicare. Malgré cette grille de tarifs, les médecins sont libres de fixer leurs propres tarifs pour les consultations et les traitements donnés. Medicare remboursera alors 85 % du tarif pratiqué. Le patient devra payer de sa poche la différence (gap fee) entre le tarif Medicare et le tarif pratiqué par le médecin.

De nombreux médecins suivent en effet la liste des honoraires suggérés de l’Australian Medical Association. Cette liste a été indexée pour suivre les coûts et recommande des tarifs plus élevés que ceux prévus par Medicare.

Certains docteurs pratiquent le Bulk-Billing (voir plus bas). Dans ce cas, ils ne vous feront rien payer lorsque vous présentez votre carte Medicare.

Si vous êtes hospitalisé dans un hôpital public et êtes considéré comme un « public patient », vous n’aurez aucun frais à régler. Dans ce cas tout est couvert par Medicare à 100%. Au contraire, si vous vous rendez dans un hôpital, public ou privé, en tant que « private patient », Medicare ne prendra en charge que 75% des frais. Le reste sera à payer de votre poche ou par votre assurance santé complémentaire si vous en avez une.

Dans tous les cas, il vous faudra présenter votre carte Medicare à tous les rendez-vous médicaux ou en cas d’hospitalisation.

Le Bulk- Billing, c’est quoi ?

C’est lorsque le médecin accepte le prix proposé par Medicare dans sa grille de tarif (soit 85% ou 100% des tarifs de la grille) comme paiement intégral pour sa consultation. Vous n’avez donc rien à payer de votre poche. Sachez que les mineurs sont toujours bulk-billed. Le bulk-billing est aussi appliqué pour les radios, prises de sang, vaccins, tests et examens médicaux.

Si vous êtes facturé en bulk-billing, votre carte Medicare sera passée dans la machine et vous devrez signer un formulaire. Vous n’avez rien à payer. Le médecin récupère les frais de la consultation directement auprès de Medicare. Actuellement le tarif prescrit par la grille pour une consultation standard chez un médecin généraliste est de 36,30$.

Ainsi, il existe un gros écart entre les remboursements Medicare que les médecins peuvent récupérer et les coûts de gestion d’un cabinet médical. Cela explique pourquoi la majorité des médecins généralistes ne font pas de bulk-billing.

Comment est financé Medicare ?

Medicare est partiellement financé par une surtaxe d’impôt sur le revenu. Tous les salariés australiens dont le revenu dépasse un certain seuil paient une taxe Medicare (2% du salaire). La cotisation est prélevée directement sur le salaire, c’est la Medicare Levy. Les personnes qui ont un revenu plus élevé et n’ont pas d’assurance privée paient une taxe medicare plus élevée.

Les résidents temporaires sont exonérés de la taxe Medicare. Pour faire appliquer l’exonération, il faut la mentionner lors de sa déclaration d’impôts à la fin de l’année fiscale. Pour cela il faut remplir le formulaire 3169 “Application for Medicare levy exemption certification”. Celui-ci est disponible sur le site du gouvernement australien.

Comment s’inscrire pour bénéficier de Medicare ?

Tout résident permanent ou citoyen australien souscrit d’office et obligatoirement à Medicare. L’affilié reçoit une carte lui permettant d’être remboursé de ses frais médicaux.

Pour une affiliation, il est nécessaire de se rendre dans un centre Medicare, ou d’appeler le 132 011.
Vous trouverez également plus d’informations sur le site internet du gouvernement : www.humanservices.gov.au/customer/dhs/medicare .

Sachez que même si vous bénéficiez de Medicare, il est tout de même recommandé de souscrire à une assurance complémentaire.

Pour tous ceux qui ne peuvent pas prétendre à Medicare, seule une assurance santé privée couvrira vos frais médicaux.

Article mis à jour le 03/08/2020 – Initialement publié le 07/11/2017