Open top menu
Rester en Australie après son WHV / PVT

Rester en Australie après son WHV / PVT

Voici un article vous permettant d’y voir un peu plus clair sur les différentes options qui s’offrent à vous si vous souhaitez rester en Australie, ou simplement prolonger votre séjour après votre WHV/PVT. Pour certains, immigrer en Australie est presque une simple formalité, pour d’autres c’est le parcours du combattant ! Nous allons donc essayer d’aider cette dernière catégorie 😉

Lorsque votre visa est sur le point d’expirer (quelque soit le type de visa), plusieurs options peuvent se présenter afin de prolonger votre séjour, ou même vous installer de façon permanente en Australie. Mais pour y parvenir, il est d’abord nécessaire de faire le point sur sa situation et d’étudier les options qui s’offrent à vous.

Faire le point sur sa situation

Afin de vous aider à évaluer votre potentiel pour prolonger votre séjour en Australie, voici quelques questions que nous vous conseillons de vous poser.

Combien de temps vous reste-t-il sur votre visa ?

Ce premier point est important, car si vous n’avez plus beaucoup de temps il faudra sans doute vous orienter vers une solution “d’urgence” pour prolonger votre séjour. La recherche d’un sponsor ou autre visa long terme prend souvent plus de temps (mais vous pouvez aussi avoir de la chance !). Donc s’il vous reste moins de 3 mois, nous vous conseillons d’étudier les options de visas temporaires assez rapidement : Visa Tourisme ou Student Visa. Ces deux types de visa sont généralement approuvés en peu de temps, comptez une dizaine de jours pour obtenir une réponse. Si vous avez un peu plus de temps, dans ce cas suivez les prochaines étapes !

Quelle somme d’argent vous reste-t-il ?

Le budget en Australie est, comme vous le savez, très important. En effet le coût de la vie est cher, et il est fort probable que vos recherches se fassent dans l’une des grandes villes australiennes (Sydney, Melbourne, Perth). Nous vous conseillons donc de faire des économies avant d’entamer vos démarches, ou d’avoir au moins un job à mi-temps. Ensuite, selon votre budget, essayez d’évaluer combien de temps vous pouvez rester sur place et tenter votre chance.

Avez-vous un job pour subvenir à vos besoins ?

Si votre budget est restreint, nous vous recommandons de vous trouver un petit job afin de vivre aisément pendant vos recherches. Attention aux jobs à temps plein car ils ne vous laisseront sans doute pas assez de temps libre pour vos démarches.

Êtes-vous seul ou en couple ?

Le fait d’être en couple peut être un point positif si vous essayez de rester en Australie. Il est important d’évaluer le potentiel de chacun de vous afin d’estimer si l’un des deux à plus de chances de trouver un sponsor par exemple. Vous pouvez aussi être complémentaires. Par exemple, un de vous deux trouve un petit job à temps plein vous permettant de subvenir à vos besoins. Pendant ce temps, l’autre se consacre pleinement à sa recherche de sponsor (ou autre).
Il est important de noter que dans de nombreux cas le conjoint pourra bénéficier des mêmes droits que vous. Par exemple, si vous trouvez un sponsorship (457), votre conjoint pourra bénéficier d’un droit de travail. Autre exemple, si vous effectuez un Master, votre conjoint auront le droit de travailler à temps plein (et vous en temps partiel). Si vous suivez une formation moins qualifiée, vous et votre conjoint ne pourront travailler qu’à mi-temps. Cependant il est important de noter que votre partenaire pourra bénéficier de ces droits que si vous êtes capables de prouver une relation de couple de plus de un an.

Rester en Australie couple

Evaluer son potentiel / son niveau en langue

Certains métiers sont plus sollicités que d’autres en Australie.
Nous vous invitons à consulter cet article avec les jobs les plus recherchés en Australie selon les régions etc. : Australian Jobs 2015
Si vous pensez que votre branche est bouchée ou que vous ne pourrez pas obtenir un job dans votre domaine d’activité, vous avez toujours la possibilité de changer de branche et commencer une formation ou des études en Australie.
Evaluez également votre niveau d’anglais car si vous souhaitez obtenir un visa moins “temporaire”, vous serez amenés à passer des tests de langue tels que l’IELTS. Si votre anglais est faible, il serait peut être judicieux de prendre des cours pour vous préparer à cet examen (à inclure dans votre budget – comptez environ $1000 à $1500 de frais de préparation, plus l’inscription au test qui est d’environ $300).

Souhaitez vous VRAIMENT rester en Australie ?

Vous devez peser les pour/contre dans le processus de prise de décision. En effet, si vous souhaitez rester dans ce beau pays, il faudra accepter de faire des dépenses (frais d’études, de visa etc.) parfois importantes car le chemin vers un visa permanent peut être long et coûteux…
Il est également important de vous poser la question suivante : “Souhaitez-vous rester en Australie ?” ou “Ne souhaitez-vous par rentrer en France ?”. Car ce n’est pas la même chose ! Si vous êtes plus dans le 2ème cas, avez-vous pensé à d’autres destinations en WHV (Nouvelle-Zélande, Canada, Europe..). Enfin l’Australie n’a pas non plus que des avantages, donc prenez bien tous les critères en compte pour prendre votre décision (distance avec l’Europe, coût de la vie, système social, différences culturelles etc.)

Votre métier est-il éligible pour une demande de sponsor ? Votre métier fait-il parti de la liste des métiers recherchés CSOL / SOL ?

Depuis le 1er Juillet 2017 des changements ont été mis en place concernant le sponsorship visa. Voici quelques points importants :
– Le 457 (sponsorship) sera supprimé en mars 2018
– L’Occupation list qui liste les métiers éligibles pour le 457 a été modifié (certains emplois ont été supprimés).
– Un nouveau visa remplaçant le sponsorship visa va être mis en place : le TSS 
– Le TSS sera soit un visa de 2 ans ou de 4 ans.

Afin de savoir si vous êtes éligibles pour une demande de visa dit “permanent” tel qu’un sponsorship (sous classe 457), vérifiez que votre métier fasse bien parti des listes rédigées par le département de l’immigration Australienne :

La SOL (Skilled Occupations List ) – Cette liste est pertinente pour :
– Les appliquants qui ne sont pas nommés par un organisme gouvernemental état ou territoire
– Un appliquant sponsorisé par un membre de sa famille (système de points)
– Un appliquant postulant pour un Visa d’études supérieures temporaire (sous-classe 485)

La CSOL (Consolidated Sponsored Occupations List) – Cette liste est pertinente pour :
– Les candidats qualifiés qui sont nommés par un organisme gouvernemental état ou territoire en vertu d’un plan de migration État
– Les candidats désignés par un employeur australien pour combler un poste dans une profession qui apparaît dans la CSOL;
– Les candidats postulant pour un visa de Travail temporaire (qualifiés) (sous-classe 457)
– Les candidats postulant pour un visa de Formation et recherche (sous-classe 402)

Ces listes sont accessibles ICI (nouvelle liste en place depuis le 1er Juillet 2017)

Avez-vous eu quelques retours suite à vos recherches d’emploi ?

Pour évaluer vos possibilités de rester sur le territoire australien, il est important de déterminer si votre profil intéresse le marché du travail. Premier point, soyez sûr d’avoir un CV qui respecte les exigences australiennes – cet article vous permettra de vérifier que votre cv est au top pour trouver un job en Australie : Faire son CV Australie – Guide & Exemple.
Un bon indicateur pour déterminer si vous avez vos chances de rester de manière permanente en Australie peut aussi être le nombre de retours reçus à vos demandes d’emploi.
Vous pouvez également rechercher si d’autres français avec des qualifications similaires ont réussi à obtenir un visa permanent et pourquoi ne pas entrer en contact avec eux pour obtenir des tuyaux ?! Faire marcher son réseau est également un bon moyen pour trouver un job ou avoir quelques bons conseils en Australie.
Enfin, n’oubliez pas que le facteur chance peut jouer alors ne baissez pas les bras !

Recher job Australie

Rester en Australie : Quel visa envisager ?

Second WHV – si vous avez effectué 88 jours de travail saisonnier dans des zones définies par le gouvernement, vous pourrez faire une demande pour un second WHV qui sera également valable pour un an. Pas de test médical nécessaire.

Student Visa – ce type de visa vous permettra de suivre des cours de langue, de suivre un parcours professionnel ou encore des cours universitaires. Ce visa peut être approuvé uniquement si vous avez obtenu d’une école (de langue, universitaire etc) un numéro COE (Confirmation Of Enrolment) qui confirme l’inscription à la dite école. La durée minimale des cours pour demander un visa étudiant est de 12 semaines. Pas de test médical nécessaire.

Tourist Visa – un visa touristique peut être pour 3, 6 ou 12 mois. Ce visa vous permettra de visiter le pays, et de faire des études durant maximum 3 mois. Cependant ce visa ne vous donne pas le droit de travailler. Pas de test médical nécessaire.

Partner Visa (sous classe 820 et 801) – Pour pouvoir bénéficier de ce visa, vous devez être marié ou en couple avec un citoyen australienPour être éligible, vous devez vivre avec votre partenaire. Pour les couples non mariés, la relation doit avoir duré au moins 1 an avant de pouvoir faire une demande. Il est nécessaire d’être en Australie lorsque vous faites votre demande. Un test médical est requis.

Sponsorship (sous classe 457) – un employeur australien accepte de vous sponsoriser pour combler un manque dans son entreprise – il vous offre donc un emploi qualifié. Des conditions strictes sont à respecter, il faut que vous ayez les compétences, de l’expérience dans le domaine de votre emploi et que vous démontriez un bon niveau d’anglais.  Pour s’assurer que l’employé est suffisamment qualifiée, l’immigration impose également un salaire minimum à respecter. Ce visa permet de travailler jusqu’à 4 ans en Australie et est lié à son employeur. Pas de test médical nécessaire.

Demande de résidence permanente – il y a plusieurs “moyens” d’obtenir la résidence permanente même si cela peut s’apparenter à un parcours du combattant. Le chemin le plus classique et le plus accessible est de faire une demande de résidence après 2 ans de sponsor avec le même employeur. Vous pouvez également faire une demande en Direct Entry c’est-à-dire pour les personnes dont le métier est listé dans la CSOL , qui ont prouvé une expérience d’au moins 3 ans dans leur  domaine professionnel, qui ont effectué une évaluation de compétences, et obtenu un certain score à l’IELTS (test d’anglais).
Le Skilled independant visa (sous classe 189) peut également être une option pour rester en Australie. Ce visa est basé sur un système de points et s’applique aux personnes qui ne sont pas sponsorisées par un employeur, un membre de la famille ou un état/territoire.
Pour ces types de visas, un examen médical sera nécessaire.

Selon votre situation, il peut être nécessaire de contacter un avocat/agent d’immigration. Les coûts varient selon le type de visa que vous souhaitez demander. Personnellement nous ne sommes passés par un agent que pour la demande de résidence permanente.

NOTRE EXPÉRIENCE
De notre côté, nous sommes passés par pas mal d’étapes avant de devenir résidents Australiens !
2010 : 1er Working Holiday Visa
2011 : 2nd Working Holiday Visa
2012 : 1er visa étudiant
2013 : 2nd visa étudiant
2013 – 2016 : Sponsorship
Mars 2016 : Résidence permanente.
Cela nous a donc pris environ 6 ans et demi pour devenir résidents !! Mais encore une fois, il ne s’agit que de notre expérience, certains l’obtiennent bien plus rapidement…

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance ! Et si vous avez des questions n’hésitez pas à laisser ci-dessous ou sur le Forum / Visas Australie.

Rester en Australie après son WHV / PVT
5 (100%) 2 votes

114 Partages
Partagez114
Tweetez
Enregistrer
+1