Étudier à Brisbane : Mon expérience à UQ

0
97
etudes-australie-university-queensland

Mai Loan, 24 ans, habite en Australie. Depuis maintenant quelques années, étudier à Brisbane a fait parti de son quotidien. Mai est arrivée en février 2015 pour faire des études de Business & Marketing à la University of Queensland, aka UQ. Elle nous raconte son histoire, ses découvertes. Elle nous donne aussi quelques infos pratiques et bons conseils. 

Améliorer son anglais avant d’étudier en Australie

Grosse trouillarde, malgré l’obtention de mon IELTS avec le niveau requis par UQ (6.5), j’avais peur de ne pas être suffisamment à l’aise en anglais pour commencer mon master sans un petit coup de pouce. Je suis donc passée par l’agence Francaustralia qui m’a aidée dans le processus d’inscription et m’a conseillée de faire un mois de cours d’anglais dans l’école de langue de UQ, la dénommée ICTE (Institute of Continuing TESOL Education). J’ai pris un cours spécialisé pour les études universitaires qui m’a été bien utile tant sur le plan linguistique que sur le plan relationnel : je me suis fait des amis qui venaient du monde entier !

J’ai donc commencé mes premiers cours à UQ un mois plus tard, non sans surprise ! En tant qu’ancienne étudiante en Université française, j’ai constaté des différences majeures entre les études en Australie et en France. Des différences souvent très appréciées et d’autres, comme les frais de scolarité, dont je me serais bien passé ! 🙂 

Etudier en Australie : Vue d’ensemble

Les campus universitaires 

Hum… on est loin des préfabriqués sous-chauffés dans lesquels j’ai pu avoir cours en France. Le campus est juste incroyable ! A l’américaine, avec des stades de foot, une dizaine de restaurants, un bar, une pharmacie, une pizzeria, 10 bibliothèques, un musée d’art, une piscine, un salon de coiffure, des courts de tennis… Bref, une véritable mini-ville ! Le but de ces campus est d’avoir tout à disposition pour les étudiants. Tu comprends vite où tes frais de scolarité sont investis.

etudier-en-australie-campus-université

Les frais de scolarité

Les frais de scolarité, justement, parlons-en. Etudier en Australie, c’est très cher. Pour mon Master en Business, j’ai dû débourser environ $16000/semestre, soit $64000 au total, seulement en frais de scolarité ! Il faut y ajouter les frais de manuels scolaires. D’autant plus que les frais de scolarité sont loin d’être fixent, ils augmentent quasiment tous les semestres. Et pour la petite infos, les frais de scolarité pour les étudiants internationaux sont 3 fois plus élevés que ceux des Australiens.

Financer ses études en Australie & Faire des économies

Je suis consciente que vu le coût des études, ce n’est pas un projet facile à financer. Il faut savoir qu’il y a des bourses qui sont attribuées par le gouvernement français chaque année. Il y a aussi des programmes d’échange avec des universités françaises, et dans la plupart des cas, elles couvrent les frais de scolarité des universités australiennes.

N’achète pas les manuels scolaires, qui coûtent souvent plus de $100 chacun ! Essaie de trouver une version PDF, ou achète les en groupe avec tes amis et faites tourner le livre. Sinon, tu peux souvent les trouver d’occasion dans les bookshops sur le campus ou sur les groupes Facebook des étudiants de ton université. Revend-les une fois ton semestre terminé. Ca te fera économiser facilement $1000 !

  CONSEILS VOYAGEURS

L’emploi du temps

C’est quelque chose qui m’a vraiment étonné. En master je n’ai que 4 cours obligatoires par semestre. J’ai un cours de chaque matière par semaine. Sachant qu’un cours dure 4H, j’ai au total seulement 16H de cours par semaine. Pour les masters en Business, les cours sont très théoriques, et ne consistent qu’à l’explication de powerpoints. En fait, le plus gros des efforts à fournir se concentrent principalement hors des cours avec les projets de groupe. Mes journées sont rythmées par des réunions, des préparations de présentations business et des rapports de projets. C’est très challengeant, ça m’a énormément appris en gestion de projet, et à travailler en groupe dans un environnement international. C’est une formation professionnalisante, ce qui est assez différent des cursus universitaires en France. Avec aussi peu d’heures de cours, cela m’a laissé du temps pour travailler 20H/semaine comme autorisé par mon visa étudiant. J’ai travaillé dans une boulangerie française, ce qui donnait à mon accent frenchie un bel avantage ! C’était une super expérience, avec une team au top, une ambiance friendly, et très bien payé. $20/heure en semaine, et $40/heure le dimanche et jours feriés, rien à voir avec les salaires des jobs étudiants en France !

Les associations universitaires

La vie associative sur le campus est très importante en Australie. Des centaines d’associations existent pour regrouper les étudiants en fonction de leurs intérêts, religions, nationalités… J’ai moi même intégré l’association d’escalade ($100 d’inscription avec prêt de matériel pour le semestre vs. $600 en club !), ainsi que l’association des étudiants internationaux. Cela m’a permis de faire quelques petits voyages très sympas aux alentours de Brisbane, pour un tarif assez attractif. Un market day est organisé au début de chaque semestre pour que toutes les associations puissent installer leur stand et recruter de nouveaux étudiants en les attirant avec des gadgets gratuits et de la free food. C’est un très bon moyen de s’essayer à de nouvelles activités et d’élargir son cercle d’amis. Nombreux sont mes copains qui se sont inscrits au club de surf de l’université et qui ont été ravis de partir en week-end au bord de la plage à surfer, pour un prix cassé !

etudier-a-brisbane-association-etudiante

La vie étudiante hors campus à Brisbane 

Brisbane, une ville festive 

Malgré tous ces tarifs préférentiels pour les étudiants, la vie reste chère en Australie. Et il y a toujours une bonne raison de faire la fête à Brisbane et donc de titiller un peu ton porte monnaie: after exams parties, les soirées organisées par les associations, celles organisées par les “Français à Brisbane” (groupe Facebook), les barbecues autour de la piscine, ou encore les graduation parties… Pour pouvoir profiter de la vie étudiante, il faut donc travailler ou connaître les bonnes pratiques pour ne pas voir toutes ses économies s’envoler !

Quelques astuces pour économiser en soirée !

Préférez le goon (vin bon marché, bien connu des backpackers et étudiants) aux bouteilles d’alcool fort à $50. Commencez vos pre-drinks dans les appartements des uns et des autres avant de sortir dans la Valley, le quartier des bars et des boîtes de Brisbane. Partagez un Uber avec vos amis pour rentrer. En général les étudiants d’une même université habitent tous plus ou moins les uns à côté des autres. Et surtout… profitez des Dominos Pizzas à $5 en cas de fringale en rentrant de soirée !

  CONSEILS VOYAGEURS

Brisbane, une situation géographique idéale

A part les festivités, Brisbane regeorge d’activités culturelles, cafés, food markets, concerts live, parcs, musées, activités sportives… C’est une ville que j’aime particulièrement pour son équilibre entre la vie citadine et l’atmosphère familiale et chill. C’était un vrai plaisir d’étudier dans un tel cadre. En plus, Brisbane est l’endroit parfait pour voyager, c’est à la fois proche de la côte et vers le milieu de la côte Est. J’ai pu partir en excursion sur Brisbie Island avec une association universitaire, j’ai pu explorer la belle Stradbroke Island et faire de magnifique randonnées dans les Parcs nationaux proches de Brisbane. Les vacances scolaires m’ont aussi permis d’aller en Tasmanie, de faire un road trip sur toute la côte est, de voyager à Hong Kong, Darwin, Fraser Island, l’outback du Queensland, la Nouvelle Zélande… Je me suis éclatée ! 

activite-association-etudiante-brisbane

Etudier à Brisbane : Une belle expérience ! 

Je ne regrette pas d’avoir fait mes études à UQ. Je retiens que du bon de cette expérience que ce soit sur le plan universitaire, professionnel ou social. Certes c’est cher mais je perçois déjà le retour sur investissement. Lorsque je suis rentrée en France temporairement, j’ai trouvé un travail dans ma branche très rapidement à Paris. Mon expérience à l’internationale a définitivement valorisée mon profil. Alors si vous avez la chance de pouvoir partir, foncez !

Faire ses études en Australie, un souvenir inoubliable ! #EtudierEnAustralie #UQ Cliquez pour tweeter

Article écrit par Mai Loan
Mis à jour le 12/09/2019 – Initialement publié le 24/04/2017

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.