Home Travailler en Australie Trouver un job dans la restauration en Australie

Trouver un job dans la restauration en Australie

Trouver un job dans la restauration en Australie

Nouveau départ et nouvelle vie en Australie ?! Super ! Le soleil, les plages… si vous arrivez en été bien sûr, parce que oui, il peut faire froid en Australie. D’ailleurs commençons par un premier conseil : avant même de prendre votre billet d’avion, pensez à regarder les saisons selon la ville de votre choix pour connaître la meilleure période d’arrivée ! Ceci vaut aussi bien pour trouver un travail que pour la vie sur place. Faites en sorte de ne pas arriver à Cairns pendant la saison des pluies ou encore de ne pas arriver à Sydney en plein hiver. Pour ce qui est des jobs dans la restauration, vers lesquels se tournent beaucoup de jeunes, il est important de connaître certaines informations avant de se lancer ! On vous donne ici toutes les clés pour trouver un travail et connaître vos droits en tant que salarié en Australie.

Formations et qualifications pour travailler en restauration

Commençons par le commencement ! Une fois arrivé en Australie et avant de débuter votre cherche de job, il faut savoir que dans la restauration chaque employé a un poste bien défini et pour chacun de ces postes, un certificat spécifique sera nécessaire.

Le RSA, indispensable pour servir de l’alcool

Pour travailler dans un établissement où est servie de l’alcool en Australie, vous devez posséder un RSA “Responsible Service of Alcohol”. Ce certificat n’est pas valable nationalement, il n’est valable que dans l’état où vous le passez. Comptez entre 50$ et 140$, ainsi qu’environ 4 heures pour le passer en personne ou en ligne. Il est obligatoire d’avoir son RSA avant de commencer à travailler dans un lieu où de l’alcool est servie !

Réductions pour passer son RSA en Australie

Payez moins cher votre formation RSA (Responsible Service of Alcohol) pour pouvoir travailler dans les lieux où de l’alcool est servi ou vendu.

Formation de Barista

Si vous êtes plutôt du matin et que le café est sacré à vos yeux, lancez vous dans la formation de barista ! En effet, pour les australiens le café est une religion. La formation “barista course” vous apprendra l’art du café. elle n’est pas obligatoire mais c’est un plus de l’avoir.

Formation de Bartending

Le bar c’est votre truc ? Complétez alors une formation de bartending ! Vous apprendrez à faire des cocktails, l’art de servir, les dosages etc. Encore une fois cette formation n’est pas obligatoire mais un plus dans votre recherche de boulot dans cette branche.

Comment trouver un job dans la restauration ?

Le Porte à porte

Vous entendrez cela partout, mais c’est vrai : la méthode la plus efficace pour trouver un poste dans ce milieu demeure le porte à porte, CV à la main. Avant de démarcher, soyez sûrs de faire un CV Australien, car la présentation est assez différente par rapport au CV français.

La restauration ou comme on dirait en anglais “hospitality” est un métier où la relation client est ce qu’il y a de plus important. Pensez donc à mettre en avant dans votre CV ce qui ressemble de près ou de loin à une expérience dans la restauration, les métiers en relation avec la clientèle, votre capacité d’adaptation, motivation, facilité d’apprendre vite… Vendez vous.

OK on a finit la paperasse maintenant on passe à l’action. Imprimez vos CV en quantité suffisante pour faire le tour de la ville. Ensuite c’est parti pour faire le tour des restaurants, bars, cafés selon votre objectif. On le répète, le meilleur moyen de trouver du boulot reste le porte à porte ! Rendez vous sur place avec votre plus beau sourire et demandez à parler au manager, il faut que l’on se souvienne de vous ! La serveuse va simplement se contenter d’ajouter votre CV à la pile qu’ils ont déjà (on ne lui en veut pas c’est juste pas son rôle).

Vous voulez lui parler, avoir un premier contact, et comme dans toutes les relations humaines le premier contact est primordial. C’est le moment de vous vendre. Essayez d’engager la conversation et d’obtenir un maximum d’informations. Demandez s’ils recrutent actuellement, si oui pour quel type de poste et pour combien d’heures par semaine. Le simple fait de poser ces questions montre votre motivation. Que vous êtes capables d’avoir une conversation, même basique, en anglais, et demeure une occasion pour vous de parler de votre expérience. Cependant, attendez la fin de l’essai pour commencer à parler salaire.

En parlant de l’essai “trial” il n’est normalement pas payé s’il est d’une durée de moins de deux heures. Si l’essai va au delà il devrait être payé dans sa totalité.

N’hésitez pas à relancer l’employeur lorsque vous voyez qu’il y a une ouverture potentielle ( non par d’harcèlement non plus).

Faire son CV australien

Vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour trouver un job en Australie ? Suivez notre guide pour adapter votre CV au marché australien.

Les recherches sur Internet

En plus du porte à porte, vous pouvez consulter les sites internet comme Gumtree ou encore seek.Com.au qui ont souvent des annonces (des exemples parmi beaucoup d’autres). Gardez à l’esprit que ce sont des postes où le contact humain reste primordial, et une bonne première impression est importante ! Bien sûr, il peut être très tentant de se contenter d’envoyer ses candidatures du fond de son canapé. Cependant, à moins de répondre dans l’heure de la parution de l’annonce, il n’est pas vraiment utile de s’y attarder.

Vous pourrez parfois compter également sur la solidarité de nos amis voyageurs à travers les différents groupes Facebook “backpackers à sydney”  (varie évidemment selon la ville où vous vous trouvez) ou “backpacker in Australia” pour les groupes internationaux ou encore “les français à Perth” ou “les français à Sydney”, etc. Parfois des âmes bienveillantes publient des annonces lorsque l’entreprise dans laquelle ils travaillent recrute. Mais encore une fois c’est un peu à celui qui aura la chance de voir l’annonce en premier. Cela reste une option tout de même tant que vous ne comptez pas uniquement sur cela.

Les différents types de jobs

Dans la restauration nous allons trouver différents rôles. Chaque rôle a des tâches bien définies et tout dépend la manière de travailler de l’établissement. Voici une petite liste des différents types de jobs que vous pourrez faire en travaillant en restauration.

Serveur/serveuse

En tant que serveur vous avez possibilité de travailler dans des restaurants, cafés ou encore des bars.

Vos tâches seront
– L’ouverture de l’établissement, dans ce cas vous allez faire la mise en place du restaurant, dresser les tables, chaises, panneaux à l’extérieur… (parfois vous serez même amené à faire le ménage à votre arrivée à l’ouverture) vous devez être sûr que tout est prêt avant que le service ne commence).
– Les services : prises de commandes, addition, accueil des clients (parfois il y a une hôtesse qui s’occupe uniquement de l’accueil des clients). L’encaissement peut être une vos tâches à moins que le manager uniquement ou le barman ne soit autorisé à l’encaissement.
– La fermeture de l’établissement : rassembler tables, chaises, de dresser les tables, nettoyer.

Le Runner

Parfois une personne est désignée uniquement pour ramener les plats et boissons du bar. La responsabilité principale d’un runner est d’assister les serveurs et barmans à servir les clients le plus rapidement possible. Les runners ne prennent pas de commandes et ne gèrent pas les paiements.

Le barman

Le barman comme son nom l’indique, son truc c’est le bar, il peut travailler dans des restaurants, bars, bars lounge, discothèques. Il arrivera avant le service, s’occupera de sa mise en place comme la glace, couper la menthe, le citron, assurer son stock de vins, bières et autres. Il doit s’assurer également de la propreté de son bar avant pendant et après le service. Et il devra bien évidemment assurer son service en envoyant ses commandes de boissons dans des délais convenable (cocktails, café, vin..)

Le barista

Le barista travaille dans des cafés le matin et son rôle en général et de s’occuper des cafés, Smoothies , jus etc… il faut savoir que pour les australiens le café c’est sacré et que contrairement à chez nous en France  vous allez avoir une carte de cafés bien plus grande. Parfois certains établissement exige que vous fassiez des dessins dans les cafés avec la mousse, mais pour ça, vous allez être formé pas de panique.

En général dans tout ces différents métiers le salaire reste plus ou moins le même selon l’établissement où vous travaillez et encore une fois selon votre type de contrat.

Mais souvent le barman ou batista ne reçoit pas de “tips”, autrement dit ne reçoit pas de pourboires contrairement au métier de serveur.

Salaires et conditions de travail dans la restauration

Concernant les salaires, ils varient énormément selon les villes, les jobs, les horaires etc.

Premièrement vous allez peut être tomber sur des employeurs qui vont vouloir vous payer en “cash in hand” familièrement ce que l’on appel en France “au black” et comme en France c’est illégal. À vous de choisir si vous acceptez ou non mais c’est assez commun. L’employeur vous offrira souvent un salaire un peu moins élevé que la normale dans ce cas. Gardez cependant en tête que vous pourrez potentiellement récupérer une partie de vos taxes à la fin de l’année fiscale. Il n’est donc pas toujours plus intéressant d’être payé en espèces. Et inutile de vous parler de la précarité de votre boulot dans ce cas.

Le salaire minimum en 2020 en Australie dans la restauration est de 19.49$ (11.89€) par heure. Bien sûr, cela est valable uniquement si vous êtes déclaré.

En tant que “casual”, votre salaire devrait aussi être plus élevé que le salaire minimum de base (+25%). Cela en partie à cause de la précarité de ce statut. En effet, un employé casual n’a pas de garantie d’heures de travail, a des heures de travail irrégulières. Il n’est pas payé lorsqu’il est malade ou part en vacances. Cependant, il peut démissionné sans préavis à part si un accord a été convenu au préalable.

Pour tous ceux en “full time” ou encore “part time” c’est-à-dire en temps plein ou en temps partiel vous n’aurez pas ces 25 %  de plus mais un nombre garantie d’heures à la semaine car les termes de votre contrat seront bien spécifiques. Vous aurez également des jours payés si vous êtes malade ainsi que des vacances.

Dans certains établissements les salaires vont également variés selon le jour de la semaine du lundi au jeudi, puis ils vont augmenter vendredi soir et samedi et encore augmenter le dimanche en général dans les grandes villes.

En Australie, la durée légale hebdomadaire pour un emploi à temps plein est de 38 heures. En pratique, la durée de travail peut varier selon le contrat.

Si vous possédez un Working Holiday visa gardez en tête que vous ne pourrez travailler pour le même employeur uniquement durant une période n’excédant pas les 6 mois. Et ce pour tout les corps de métiers.

Si vous rencontrer des problèmes avec votre employeur, n’hésitez pas à contacter FairWork, ils seront vous conseiller et vous aider. 

job restauration australie

Conseils et retour d’expérience

Vous n’avez pas besoin d’être bilingue…mais vous devez être capable de comprendre les gens et interagir avec eux. Ne vous découragez pas car votre anglais est pauvre au début vous êtes là pour apprendre.

Il en est de même que si au contraire vous parlez anglais mais que vous n’avez pas d’expérience dans la restauration, vous n’êtes ni les premiers, ni les derniers. Au début vous pouvez simplement être “runner”. Apporter les boissons et plats et au fur et à mesure votre vocabulaire et/ou expérience va s’améliorer. Faites aussi un travail à la maison sur ce vocabulaire. Ou encore entraînez vous a porter un plateau, apprenez la carte ça vous facilitera la vie. Montrez que vous êtes motivé et que vous avez envie d’apprendre. Essayez de rencontrer des étrangers pour pratiquer votre anglais, vos efforts seront récompensés.

Le point positif avec la restauration c’est qu’il y a relativement beaucoup de travail mais aussi beaucoup de concurrence.

Malheureusement certains employeurs jouent sur la concurrence entre backpackers et leur méconnaissance de la loi pour profiter de la situation et peuvent parfois vous sous payer. Si un boulot ne vous convient pas, ne vous attardez pas en pensant que c’est l’unique Job que vous pourrez avoir, c’est faux ! Quelque chose de mieux vous attend ailleurs. Vous êtes là pour les expériences finalement alors n’hésitez pas. Quitter un job dans la restauration et en retrouver un autre n’est pas aussi complexe que l’on pourrait s’imaginer. Ce n’est pas comme en France. Bien entendu tout dépend de votre statut et contrat.

Une fois un poste obtenu, il n’est toutefois pas certain que vous obteniez un nombre d’heures de travail suffisant. La solution peut être de combiner plusieurs jobs à la fois. Pour cela, il suffit de trouver la bonne formule. Si vous travaillez déjà le soir dans un restaurant, pourquoi pas chercher un job dans un café pour travailler le matin ou le midi quelques fois par semaine ? Vous pouvez également envoyer votre CV dans les entreprises de « catering » (service traiteur) ou dans des agences spécialisées dans l’ « hospitality » (par exemple Pinnacle ou I Need a Chef). Elles proposent des missions ponctuelles, souvent le weekend. Il en a des différentes dans chaque villes et libre à vous d’accepter ces missions selon vos disponibilités. Ces missions ponctuelles ont souvent un taux horaires plus élevés que celui des restaurants (environ 25 dollars).

On espére que ces quelques conseils vous permettront d’aborder plus sereinement la recherche d’emploi. Même si la restauration n’est pas forcément votre domaine ou celui dont vous auriez rêvé en prenant votre billet d’avion, elle constitue un bon point de départ. Good luck!

Liste de vocabulaire utile

Expressions et phrases courantes

À l’arrivée des clients

Welcome! How are you today? : Bienvenue ! Comment allez-vous aujourd’hui ?
Did you book a table? : Avez-vous réservé une table ?
Would you like a table for 2, 3, 4…? : Souhaitez-vous une table pour 2, 3, 4…?
Please have a seat. I’ll be right back with the menus : Asseyez-vous je vous en prie. Je reviens avec les menus

Au moment de la commande

Would you like some drinks first? : Désirez-vous quelque chose à boire pour commencer ?
Are you ready to order? : Etes-vous prêt à commander ?
How would you like your meat? : Comment voulez-vous votre viande ?

Pendant le repas

Enjoy your meal : “Bon appétit”
Is everything all right? : Tout se passe bien ?

À la fin du repas

How was your meal? : Comment a été votre repas ?
Would you like to see the desert menu? : Souhaitez-vous voir la carte des desserts ?
Here is the bill :Voici l’addition
Would you like pay by card? :Souhaitez-vous payer par carte ?
Thank you very much, see you soon : Merci beaucoup, à bientôt

Liste de vocabulaire

Les premières bases

Waiter / waitress : serveur(seuse)
Restaurant : restaurant
Customer : client
Menu : menu
Table : table
Reservation / a booking : une réservation
Course : un plat
Starter / first course : une entrée
Main course : plat principal
Dessert : dessert
Breakfast : petit-déjeuner
Lunch : déjeuner
Dinner : dîner
Credit card : carte de crédit
Bill : addition
Tip : pourboire
Cutlery : couverts
Napkin : serviette

Boisson

Beer : bière
Tap beer : bière pression
Coffee : café
Jug of water : carafe d’eau
Tea : thé
Apple / orange juice : un jus de pomme / orange
Espresso : café expresso
Milk : lait
Mineral water : eau minérale
Sparkling water : eau pétillante
Red / white wine : vin rouge / blanc
With / without milk : avec / sans lait
With / without sugar : avec / sans sucre

Viande, poisson, plat

Bread : pain
Butter : beurre
Jam : confiture
Honey : miel
Eggs : oeufs
Pasta : pâtes
Chips / French fries : frites
Mashed potatoes : purée
Rice : riz
Cheese : fromage
Ice cream : glace
Cake : gâteau

Salt : sel
Pepper : poivre
Mustard : moutarde
Oil : huile
Vinegar : vinaigre
Dressing : vinaigrette
Spices : épices
Sugar : Sucre
Flour : farine

Meat : viande
Pork : porc
Beef : boeuf
Chicken : poulet
Turkey : dinde
Steak : steak
Sausage : saucisse
Ham : jambon

Fish : poisson
Cod : morue
Trout : truite
Salmon : saumon

Cuisson

Blue : bleu
Medium rare : saignant
Medium well : à point
Well done : bien cuit

Sauces

Mushroom : sauce aux champignons
Creamy garlic : sauce à l’ail
Gravy : sauce au jus de viande

Fruit / Légume

Apple : pomme
Avocado : avocat
Banana : banane
Bean : haricot
Carrot : carotte
Cherry : cerise
Grape : raisin
Kiwi : kiwi
Lemon : citron
Lettuce : salade
Orange : orange
Pear : poire
Pineapple : ananas
Potatoes : pomme de terre
Raspberry : framboise
Strawberry : fraise
Tomato : tomate
Zucchini : courgette

Article mis à jour le 22/06/2020 – Initialement publié le 26/05/2013

Australie Guide Backpackers
La communauté des backpackers vous aide à préparer votre voyage en Australie. Partage de bons plans, d'expériences, conseils jobs, astuces de backpackers etc.. Guide gratuit (eBook) pour travailler et voyager en Australie avec un Working Holiday Visa ! Un guide écrit par des backpackers, pour les backpackers

17 Commentaires

  1. Merci pour les conseils et les adresses! ça peut être très utile en effet! 🙂
    Tu es toujours en Australie? Tu as continué dans la restauration après ces expériences ou tu as réussi à changer de domaine?

    • Bonjour Daisy,

      Merci pour ton commentaire! Je suis en effet toujours en Australie, avec encore un pied dans la restauration mais un peu malgré moi! J’essaye de retourner vers mon domaine d’origine (le marketing), mais il n’est pas facile de trouver un poste stable. Je pense que tout dépend du domaine vers lequel tu veux te diriger, ton expérience, ton niveau de spécialisation, etc. Le niveau de chômage est certes très bas ici, mais il demeure assez difficile de trouver un poste qualifié stable. Ce serait encore un tout autre sujet d’article! N’hésite pas si tu as d’autres questions 🙂

  2. Bonjour,

    j’ai une question, j’ai vu qu’il fallait passer le RSA pour servir de l’alcool. ça j’etais au courant. Mais qu’elles sont les noms des formations pour apprendre à faire des cocktails ou barista ? et ou faut il s’adresser?

    Merci beaucoup.

    • Bonjour Erwan,

      Merci pour ton commentaire! Les instituts qui font passer le RSA proposent aussi en général des “barista course” et “bartending course” – les noms des formations de préparation de cocktails varient alors il vaut mieux bien lire la description pour être sûr que c’est ce que tu cherches! Il existe souvent des “packages” incluant plusieurs cours, ce qui peut être intéressant financièrement. Je n’ai pas d’adresse particulière à recommander étant donné que je n’ai pas fait de formation de ce type, mais toutes les infos devraient se trouver sur les différents sites Internet.
      N’hésite pas si tu as d’autres questions 🙂

  3. Bonjour,

    merci pour cet article d’abord 🙂
    J’ai une question également. Est-ce que ce RSA est requis pour travailler en tant que serveuse dans un restaurant “normal” ou uniquement dans un pub/bar?
    Je prépare mon départ en australie pour janv/fév prochain et ne suis pas certaine de postuler dans la restauration – du moins au début – du coup si je paye pour l’obtenir en ligne avant de partir, je me dis que ce sera de l’argent jeté par la fenêtre surtout si je change de région. Et si jamais j’avais besoin de postuler sur place, je perdrais du temps pour l’obtenir.

    Merci merci!

    • Salut Sandrine,
      Le RSA est indispensable dans tout établissement qui vend de l’alcool. On te conseille donc d’attendre d’être sur place avant de payer quoi que ce soit. Car on ne sait jamais, tu trouveras peut être un job où le RSA n’est pas nécessaire, ou alors, tu vas finalement partir dans un autre état, comme tu dis…

  4. Salut, je suis à Melbourne depuis environ 4 mois et j’ai pour l’instant sauvegardé 5000 $, tout ça en liquide et donc dans mes poches. j’ai un compte a la NAB mais je trouve ça assez bizarre de transférer une telle somme d’argent directement sur mon compte. pourrais tu éclaircir tout ça ? Cheers.

  5. bonjour à tous, je compte partir en australie en septembre mais pas en pvt car j’ai 34ans, mais je compte partir en touriste mais chercher du travail en meme temps,je suis chef de cuisine avec un bon cv français et étranger,je désirerai savoir si une fois arrivé là-bas j’ai la possibilité de transformer mon visa touriste en visa de travail? et quelle et la meilleure des assurances à prendre lorsque l’on fait des activités nautiques,tel que le surf. par avance merci pour la réponse.

    • Bonjour Jeremy,
      Si tu souhaites partir en Australie avec un visa touriste, tu ne pourras évidemment pas travailler (légalement en tout cas). Mais c’est sans doute le meilleur moyen pour être sur place et démarcher les employeurs. Par contre il faut que tu vérifies que ton profil soit dans la liste des métiers recherchés en Australie (SOL List) et t’assurer que tu as du potentiel sur le marché australien. Les chefs de cuisine ont été longtemps recherchés en Australie, mais c’est sans doute moins le cas aujourd’hui (donc sans doute plus sélectif). Ensuite le principal challenge sera de trouver un employeur qui souhaite te sponsoriser afin d’obtenir un visa travail (Sponsorship visa).
      Voilà, je te laisse poursuivre tes recherches dans ce sens. Bon courage à toi !
      Cheers

  6. Cheers mate, de ces quelques conseils,jais que pendant un certain temps,les chefs étaient recherchés mais je prends des contacts auprès d’agences de recrutement et comme tu dis je verrai sur place. Sais tu s’il y a des assurances pour des gens hors pvt,car beaucoupsont pour les working holydays mais pas trop pour ceux plus agés (34ans). merci et à très vite pour d’autres renseignements. See you.

  7. Article très pratique qui sent le vécu. Si vous envisagez de travailler en Australie en tant que cuisinier ou chef cuisinier, il peut être utile de savoir que ces deux professions figurent sur la liste des qualifications en demande en Australie. Selon les projections du ministère australien de l’emploi, les chefs cuisinier seront en demande jusqu’à 2025 au moins. Cette situation favorable aux candidats qualifiés dans ces spécialités de restauration leur permet d’envisager une installation durable en Australie : soit via le visa de travail temporaire (pour ce qui est des cuisiniers prospectant en Australie) soit via le système de visas à point pour les chefs cuisiniers séjournant en Australie ou souhaitant candidater depuis l’étranger. Une expérience en “fine dining” est définitivement un plus pour décrocher un emploi qualifié.

  8. Bonjours l’équipe, une petite question ciblant la ville de Cairns je m’y rend bientôt (6novembre) et je voulais savoir si vous avez des retours concernant l’emploi la bas, on m’a dit que c’était pas évident mais j’ai l’impression que c’est ce que les gens disent globalement sur le taff en Australie, alors si vous avez des retours d’expérience la dessus je suis tout ouïe.

    • Bonjour Théo,
      Disons qu’à Cairns en Novembre ce sera le début de la saison des pluies. Donc c’est vrai que ça risque d’être assez calme.. Cela ne veut pas dire que ce sera impossible de trouver un job, mais ce ne sera pas la meilleure saison. Cela dit, il est assez fréquent d’arriver dans une ville en Australie et de faire son premier job à plusieurs 100aines de kilomètres. Tu verras sur place, et en fonction tu secteur dans lequel tu comptes bosser il ne faudra sans doute pas hésiter à bouger.
      Bon trip à toi !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.