Open top menu
Road Trip Australie : conseils sur la route

Road Trip Australie : conseils sur la route

Vous êtes prêts à partir en Road Trip en Australie ? Permis international en poche, itinéraire tracé, matériel préparé… il n’y a plus qu’à partir.  Mais avant de se lancer, voici tout de même quelques infos et conseils pour conduire en Australie.

Les limitations de vitesse

Les limitations de vitesse sont variables selon les États. À titre indicatif : 50 à 60 km/h est le maximum dans les zones urbaines. Réduit à 25 km/h à proximité des écoles.

Sur les autoroutes, la limitation maximale est de 110km/h, sauf dans le Territoire du Nord où l’on peut rouler jusqu’à 130km/h (sur la Stuart Highway uniquement).

Les limitations de vitesse sont en général clairement indiquées. Sachez que les contrôles radars sont assez fréquents sur les routes.

Signalisation

Les panneaux de signalisation sont dans la majorité semblables à ceux que l’on peut voir en Europe :

– Les panneaux jaunes indiquent une modification temporaires (travaux)
– Les panneaux verts indiquent les axes majeurs (voies rapides, autoroutes…)
– les itinéraires touristiques sont indiqués par des panneaux marrons, et comportent souvent la lettre T.
– les panneaux jaunes, oranges ou rouges indiquent un danger (animaux, risque d’inondation…)

conduire en australie

Essence

L’essence en Australie est en majorité moins chère qu’en France. Les stations essence sont nombreuses dans les régions urbaines, vous n’aurez pas de mal à en trouver à des prix très abordables.

En revanche, quand vous vous éloignez des grandes villes, les stations essence se font plus rares, et le prix peut aller jusqu’à doubler dans l’outback.

Pour être prévoyant et faire des économies, vous pouvez vous équiper d’un bidon que vous remplirez dans les stations les moins chères. Vous équiper d’un bidon vous évitera également de tomber en panne d’essence au milieu de l’Outback, où parfois 400 km séparent une station essence d’une autre.

Le réseau routier en Australie

L’Australie est un pays gigantesque, sur lequel tout est plutôt concentré à proximité des côtes. D’ailleurs 85% des habitants habitent à mois de 50km de la mer ! La route reste tout de même le meilleur moyen pour explorer toutes les richesses de ce pays.

Mais avant de partir à l’aventure, il est fortement recommandé de préparer son itinéraire. Car ici, toutes les routes ne mènent pas à Rome ! A titre d’information, la densité du réseau routier en 2011 était estimé à 10,6 (longueur total des routes / surface du pays), contre 191.6 en France ! Il n’est pas toujours possible de rejoindre un point A à un point B sans faire un immense détour. Il est par exemple impossible de relier Alice Springs à Sydney via une route directe.

Les autoroutes en Australie

Les autoroutes en Australie sont quasiment toutes gratuites. Certaines portions sont payantes, principalement autour des trois plus grandes villes : Sydney, Melbourne, Brisbane. Ces routes payantes appelées “toll roads” ne disposent pas de bornes qui permettent de payer sur place comme on peut voir des péages en Europe.

Pour payer, vous avez deux solutions : payer avant d’emprunter la route (en achetant un pass sur internet ou par téléphone), ou après (sur internet – plus cher). Vous disposez de 2 à 3 jours après votre passage pour effectuer le règlement, sinon, vous recevrez une amende.

Ces autoroutes sont gérées par des compagnies privées, ce qui rend les choses encore plus compliquées pour les touristes, car rien ne fonctionne de la même manière !

Nous vous recommandons donc de bien repérer si votre trajet comporte des zones payantes. Vous pourrez alors décider de les éviter, ou de les payer (de préférence à l’avance).

Si vous avez emprunté une autoroute payante, pensez à noter le nom de cette portion d’autoroute afin de pouvoir régler en ligne. Si vous ne l’avez pas fait, alors vous n’avez plus qu’a attendre de recevoir votre amande.

Plus d’infos sur :

Queensland Toll Roads
Sydney My E-Toll
Roam Sydney
Melbourne City Link
East Link Melbourne

Les conditions de route

Les routes principales sont toutes goudronnées et bien entretenues. Il est possible de faire le tour de l’Australie en restant sur un axe principal en bon état, et même faire la traversée Nord/Sud en passant par Uluru (contrairement à ce que certains peuvent penser).

Les pistes non goudronnées sont tout de même relativement fréquentes. Celles-ci sont situées un peu partout sur le territoire, et sont en général présentes pour l’accès à certains parcs nationaux, points de vue, aires de camping. Chaque piste est plus ou moins praticable. De nombreuses pistes sont en terre/ sable mais bien plates et tout à fait praticables avec un véhicule conventionnel. D’autres, sont plus pénibles, notamment celles avec les petites “vaguelettes” que les voyageurs d’Australie reconnaîtront !

Dirt road australia

www.horizonsunlimited.com

Dans l’Outback, elles sont nombreuses et en général peu fréquentées des touristes. Dans le Nord du pays certaines routes peuvent être inondées (surtout durant la saison des pluies). Si vous vous trouvez face à une route inondée, arrêtez-vous et évaluez d’abord la profondeur. Le mieux reste de ne pas prendre de risque, et de faire demi tour pour trouver une autre route à emprunter.

Dirt road australia

www.australiantraveller.com

 

Conseils sur la route

Ne pas rouler trop vite : en plus de consommer beaucoup de carburant, vous risquez de percuter un animal de plein fouet. De plus, les amendes pour excès de vitesse sont plus chères en Australie qu’en France.

Éviter de rouler de nuit : les kangourous et autres animaux sont particulièrement vulnérables. Soyez également vigilants lors du levé et couché du soleil, les kangourous adorent se balader pendant ces moments là ! Ici il n’est pas rare de voir traverser un troupeau de vache, des chèvres, cheveux, dromadaires, émeus, kangourous, possums, koalas, wombats…

Rouler à gauche : signifie aussi doubler à gauche, prendre les ronds points dans l’autre sens, mais priorité à droite toujours.

Courtoisie : prenez l’habitude de vous ranger un peu sur le côté pour laisser doubler le véhicule derrière vous s’il roule plus vite.

Essence : les stations essences sont rares dans certaines régions d’Australie. Ne vous laissez pas piéger, évitez de rouler avec moins d’un tiers du plein, et prévoyez pourquoi pas un bidon d’essence de secours.

En cas de panne : il est très déconseillé de s’éloigner de son véhicule (sauf si une route plus passante n’est pas loin). Il est conseillé d’économiser l’eau et la nourriture dans le cas où vous êtes dans l’Outback sur des routes peu fréquentées.

Outback : il est déconseillé de quitter les routes goudronnées sans une connaissance minimale de l’Outback.

Repos : on fait parfois beaucoup de kilomètres dans la même journée, n’hésitez pas à passer le volant !

conseils sur la route

L’entretien du véhicule

Le climat en Australie peut-être contraignant et pour garder un véhicule en bon état de marche il est important d’effectuer des contrôles réguliers. Il est recommandé de vérifier les niveaux d’huile et de liquide de refroidissement une fois par semaine, et vérifier l’état des pneus une fois par mois. Etre vigilant sur ces détails peut vous éviter de mauvaises surprises sur la route, voir même de graves dégâts.

Plus de conseils sur le Road Trip en Australie :

>> Road Trip Australie : Les préparatifs
>> Road Trip Australie : Le Budget
>> Road Trip Australie : La vie au quotidien
>> Road Trip Australie : Choisir et acheter un véhicule

Road Trip Australie : conseils sur la route
Donnez votre avis 🙂

58 Partages
Partagez58
Tweetez
Épinglez