Open top menu
Vivre et travailler dans une auberge de jeunesse à Brisbane

Vivre et travailler dans une auberge de jeunesse à Brisbane

Je m’appelle Marina, j’ai 26 ans et pour ma deuxième année de Working Holiday Visa, j’ai voulu tenter l’expérience de vivre et travailler dans une auberge de jeunesse à Brisbane (QLD). Lors de ma première année de WHV, je n’ai presque pas fréquenté les auberges de jeunesse. En effet, après avoir parcouru des milliers de kilomètres au volant de mon 4×4 en solo, j’ai opté pour une aventure radicalement différente !

Work for accomodation ?

Vous avez certainement déjà vu des affiches de ce genre. Mais oui ! Vous savez celles qui sont épinglées à la réception de votre auberge de jeunesse… Il existe effectivement un très bon compromis pour bénéficier d’un mode de vie sédentaire, tout en conservant son budget de backpacker : working for accomodation !

Pour trouver ce genre d’offres, le mieux est encore de faire du porte à porte lorsque vous arrivez en ville. Vous pouvez également démarcher en envoyant un email, ou même mieux, directement via Messenger ! Le turn over est permanent et les propriétaires d’auberges sont généralement très réactifs sur les réseaux sociaux. Attention aux arnaques cependant : méfiez-vous des hostels qui vous demandent de réserver plusieurs semaines tout comme de ceux qui ont une longue liste d’attente … Vous risquerez en effet de dépenser tout votre budget sans que l’on finisse par vous proposer quelques chose ! La règle générale pour le work for accomodation sera de réserver 2 à 3 nuits avant de commencer votre nouveau job.

Le principe est donc simple : en échange d’un peu de votre temps (généralement 2 heures), vous bénéficierez d’un lit gratuit. La seule condition étant d’être disponible à moyen ou long terme. Les tâches sont variées, centrées sur le bon fonctionnement de l’hostel. Vous pouvez être en charge du lavage et repassage des draps, comme du ménage des chambres, de l’entretien de la cuisine ou d’autres parties communes ou encore de l’incontournable nettoyage des WC et salles de bains … A noter que si vous souhaitez par la suite trouver du travail en tant que cleaner ou housekeeper, cette expérience sera grandement appréciée. N’hésitez pas à la mettre en valeur ! Pour ceux qui sont parfaitement bilingues et qui peuvent s’engager sur plusieurs mois, vous pourrez même espérer un poste à la réception ou en temps que manager, qui lui sera en revanche à temps plein et donc rémunéré.

En tant que membre du staff, enfin, vous pouvez même espérer une staff bedroom. Bye-bye les dortoirs bruyant de 40 personnes, à vous les chambres de 6 ou 8, avec vos nouveaux collègues. J’ai pour ma part été plutôt chanceuse à la loterie des tâches ! Je suis maintenant responsable du cleaning depuis 1 mois au City Backpackers HQ, à Brisbane. De 10h à 12h, du lundi au dimanche, je dois donc m’occuper de 30 chambres. 12 chambres privées, 4 dortoirs réservés au staff, 14 dortoirs mixtes pour les clients.

Vivre sur son lieu de travail

Les auberges de jeunesse sont vraiment un monde à part entière car il n’y a que là que vous pourrez partager des moments de vie quotidienne et/ou intimes, avec de parfaits inconnus, qui sont vos collègues et deviendront peut-être vos ami.e.s ! Après un séjour en hostel, cela ne choque plus de se brosser les dents le matin avec son manager ! Ou encore de s’endormir en présence de ses coworkers par exemple.

brisbane2

Autre particularité, les rythmes de vie qui peuvent être tout à fait différent, dépendant de votre mode de voyage et de vos projets. Tôt le matin, vous rencontrerez ceux qui terminent leur travail de nuit, tout comme le night manager qui sommeille à la réception, ou encore les fêtards qui vont seulement se coucher. La journée, vous trouverez des alliés si vous êtes en recherches d’emploi, le nez collé devant leurs écrans d’ordinateur. A vous de résister à la tentation de rejoindre les autres backpackers de passage pour piquer une tête dans la piscine ! Et le soir, c’est toujours l’occasion de se retrouver et de trinquer autour d’un bon dîner convivial. Libre à vous ensuite de tester les soirées proposées par votre auberge, de fréquenter les clubs en ville… Ou encore de vous coucher tôt ! 

Vivre sur son lieu de travail n’est pourtant pas toujours évident. Effectivement, il faut être prêt à ne plus trop avoir d’intimité, tous les espaces de vie étant communs ! Se retrouver seul et au calme peut par exemple être compliqué. De même, la vie commune 24h/24 peut parfois sembler pesante. L’avantage, c’est de partager les grandes joies et les petites peines : un nouvel emploi, l’achat d’un véhicule, une rencontre amoureuse, un projet qui se concrétise ; et c’est tout l’hostel qui se réjouira pour vous. L’inconvénient étant que votre vie privée ne le sera plus franchement, temporairement du moins.

Une expérience unique

brisbane 3

Travailler en auberge permet de nombreux avantages, le premier étant incontestablement de ne (presque) pas dépenser d’argent, voir même d’économiser. En effet, si vous trouvez un emploi compatible avec vos horaires, vous aurez le plaisir de voir vos comptes fructifier ! Sachant que l’accomodation est l’un des postes de dépenses les plus importants en Australie. Et particulièrement dans les grandes villes … A Brisbane, la situation est par exemple idéale. L’hiver, vous bénéficierez du climat agréable du Queensland tout en ayant accès à un marché de l’emploi correct. Le coût de la vie est également abordable (bien moins cher que Sydney, à titre de comparaison).

L’autre point qui me semble essentiel est évidemment les rencontres que vous pouvez y faire. Si vous souhaitez améliorer votre anglais (ainsi que votre espagnol, votre mandarin, votre allemand ou que sais-je), la vie en auberge saura combler vos attentes ! Dans la cuisine commune, la salle de bain ou le soir dans votre chambre, vous aurez la possibilité d’apprendre quantité de mots, de vocabulaire insolite (et quelques insultes aussi, cela fait partie de l’apprentissage !). Ce sera également l’occasion d’avoir des débats passionnés au sujet des mœurs et de la culture de vos colocataires. La contrepartie étant qu’il est parfois difficile de voir tout le monde partir … Surtout lorsque vous restez sur du long terme ! Les liens se créent très vite et les projets se font et se défont. Si bien qu’il est souvent triste de voir partir vos ami.e.s pour de nouvelles aventures et autres road trip. Votre quotidien quant à lui ne bougera pas d’un iota.

Pas toujours facile de trouver un job en complément

Ne mentionnez pas trop vite que vous vivez en auberge si vous êtes en recherche d’emploi. Cela pourrait vous desservir ! Le manager d’un café a clairement refusé de m’embaucher pour cette raison. Plusieurs Australiens m’ont ensuite confirmé que les auberges avaient très mauvaise réputation.. En effet, elles sont perçues comme un haut lieu de soirées alcoolisés ! Fréquentées par des voyageurs plus fêtards que travailleurs … Vous êtes prévenus !

brisbane 4

Si vous souhaitez rencontrer de nouvelles personnes, parfaire votre maîtrise des langues, faire une pause dans votre road trip ou bien économiser avant de vous installer en ville : le work for accomodation est fait pour vous ! J’espère en tous cas que cet article vous aura donné l’envie de tenter l’expérience. Si ce n’est pas le cas, faites tout de même un grand sourire au cleaner, housekeeper, et autres membres du staff lorsque vous les croiserez lors de votre prochain séjour !

Rédigé par Marina – Reporter Australie Guide Backpackers

Vivre et travailler dans une auberge de jeunesse à Brisbane
5 (100%) 2 votes

27 Partages
Partagez27
+1
Tweetez
Enregistrer