Home Faire un stage en Australie

Faire un stage en Australie

Faire un stage en Australie c’est un rêve pour beaucoup de personnes ! Cependant, dans la réalité, en décrocher un peut être un peu compliqué. En effet, le pays commence doucement à développer cette pratique et ce type de contrat de travail tend enfin à se répandre au sein des entreprises australiennes. Pour vous préparer au mieux à cette expérience à l’autre bout du monde, il est important d’en savoir plus sur la culture du stage en Australie, la législation, les visas éligibles, et quelques conseils indispensables pour trouver votre stage. En bref, tout ce qu’il faut savoir pour réaliser un stage en Australie dans les meilleures conditions.

Comment trouver un stage en Australie ? 

L’Australie se familiarise petit à petit à la pratique des stages en entreprises. Les sociétés tendent en effet de plus en plus à embaucher des stagiaires car cela présente de nombreux avantages pour elles, notamment au niveau de la rémunération. Avant de commencer vos recherches, il est primordial de bien se préparer. Ainsi, il est important d’avoir un CV à la “mode australienne” ainsi qu’une lettre de motivation bien écrite. Une fois ces deux éléments en poche, il est temps de postuler ! Enfin, sachez que la majorité des stages se situent dans les grandes villes comme Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth…

Bien préparer ses candidatures

Rédiger son CV et sa lettre de motivation

Votre candidature est la première impression que vous donnez à votre potentiel futur employeur. Ainsi vos CV et lettre de motivation (“resume” et “cover letter” en anglais) se doivent d’avoir été travaillés avec soin. Pensez à bien préciser que vous recherchez un “internship” (stage) pour une durée de X mois.

Les CV australiens sont très différents des curriculums que l’on prépare en France. En effet, ils sont plus détaillés, plus longs et certaines informations (votre âge, votre photo par exemple) ne doivent pas apparaître. Consultez notre article dédié pour connaître tous les éléments qui doivent apparaître sur votre CV et voir notre exemple type de CV.

Pour la réalisation de votre CV en anglais, consultez notre article complet : Faire son CV australien

Pour votre lettre de motivation, elle est plutôt similaire à celle que vous écririez pour une entreprise française. La plus grande différence est qu’elle doit être rédigée en anglais. Ainsi comme pour votre CV, évitez les fautes d’orthographe et les traductions littérales du français. Veillez à personnaliser votre lettre de motivation pour chaque entreprise. En effet, mieux vaut envoyer quelques candidatures de qualité, que de postuler en volume sans montrer que vous avez fait des efforts de recherche sur l’entreprise. Enfin, sachez que le système anglo-saxon apporte en général plus d’importance aux expériences professionnelles qu’aux diplômes. Ainsi si vous avez à votre actif des expériences à faire valoir, des réalisations en entreprise (par exemple, création d’un site internet ou augmentation du chiffre d’affaire de 10%), mettez l’accent sur ces points. 

Faites relire vos CV et lettre de motivation par une personne dont la première langue est l’anglais. C’est la meilleure manière d’éviter des erreurs, mauvaises tournures de phrase ou inexactitudes. 

Préparer un futur entretien

Si votre CV retient l’attention, viendra ensuite l’étape de l’entretien ! Même si vous êtes à l’autre bout du monde, votre futur employeur souhaitera vous rencontrer pour parler de vive voix. Le plus souvent, un entretien Skype sera organisé pour discuter un peu plus de vous, vos attentes, vos disponibilités etc. Avant tout entretien, pensez à vous renseigner sur l’entreprise, son passé, son futur. Préparez des réponses types aux questions qui vous seront sans doute poser :
Pourquoi cette entreprise, ce poste ? Pourquoi l’Australie ?

Soyez souriant, présentable et positif ! Les Australiens basent beaucoup leurs choix sur la personnalité des candidats ! Pensez également à poser des questions pour montrer votre intérêt et que vous avez fait des recherches. Travaillez votre anglais (séries, films en anglais, cours en ligne, application pour progresser etc) et révisez votre vocabulaire pour ne pas à avoir à chercher vos mots !

Enfin, pensez au décalage horaire et rendez vous disponible tôt le matin ou tard le soir pour correspondre aux heures de bureau australiennes.

préparer entretien

Rechercher un stage sur internet

Pour trouver votre stage depuis l’étranger, Internet va être votre meilleur ami ! Certains sites sont à connaître et utiliser lorsque l’on recherche un stage en Australie !

Linkedin

Si jusque là vous n’aviez pas de compte LinkedIn, le moment est venu pour vous de créer un profil. LinkedIn est un réseau social professionnel très utilisé dans le processus de recrutement de nombreuses entreprises à l’échelle mondiale. C’est un support non négligeable où vous pourrez trouver beaucoup d’offres de stage là où vous le souhaitez. 
Vous pouvez télécharger l’application mobile “Annonces LinkedIn” à visiter régulièrement. Vous  y trouverez les offres à pourvoir dans la région souhaitée. Au travers de l’interface LinkedIn, certaines annonces donne la possibilité de faire une “candidature simplifiée”, cela signifie qu’aucune lettre de motivation n’est requise par l’entreprise. Ce peut être un réel gain de temps. 

Google

Lorsque vous recherchez des offres de stages à l’étranger sur google, une erreur communément répandue est celle de rechercher les offres depuis google.fr. Or il faut se mettre un petit instant à la place de l’employeur. S’il s’agit d’un employeur australien, il ne connait pas les sites de recherche d’emploi dans votre pays, et il ne cherche pas nécessaire un stagiaire de votre nationalité. Vous aurez donc des difficultés à trouver toutes les offres de stages à l’étranger de cette manière.

Pour mettre toutes le chances de votre côté, faites vos recherches avec le nom de domaine approprié. Autrement dit, le nom de domaine propre au pays dans le lequel vous cherchez votre stage. S’il est question de l’Australie, faites votre recherche à partir de google.com.au et tapez votre recherche dans la langue du pays (Marketing internship offers par exemple). Les résultats devraient être bien plus optimisés que si vous inscriviez « offres de stage à l’étranger » sur google.fr.

Les principales plateformes de recherches

Certains sites internet proposent des offres d’emplois et de stages, pensez donc à les consulter lors de votre recherche. Parmi eux, on compte :

  • Gumtree, c’est le Boncoin australien. Une section emploi peut offrir de belles opportunités. Soyez cependant vigilant et ne payez rien en avance pour une quelconque raison.
  • Seek est une plateforme avec des offres d’emploi ou de stage dans tous les domaines.
  • Mycareer propose des offres mises à jour tous les jours.
  • Letudiant a une rubrique dédiée aux offres de stage et d’emploi à l’étranger.
  • Kapstages propose des offres de stages dans le monde entier
  • My-australian-job, la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Australienne met en ligne des offres de stages et d’emplois
  • Careerone là aussi de nombreuses offres disponibles dans tout le pays

Le site internet de votre école

Ne négligez pas la plateforme de recherche de votre école ou faculté ! De nombreuses entreprises, start ups françaises installées en Australie postent des annonces de recrutement ou des offres de stages.

Les sites internet des entreprises qui vous intéressent

Pensez également à vous adressez directement aux entreprises qui vous intéressent. Rendez vous sur leur site internet à la rurique contact et envoyez votre candidature spontanée ! Vous pouvez aussi contacter des entreprises françaises qui ont des filiales en Australie ou, à l’inverse des entreprises australiennes présentent en France.

rechercher sur internet stage australie

Passer par une agence spécialisée

Il existe des agences de placement spécialisées sur l’Australie. Vous tomberez parfois sur des annonces auxquelles vous ne pourrez postuler que si vous êtes inscrit auprès de l’agence en question. Parmi elles, vous trouverez Myinternshipabroad, Helpstage, etc… Ces agences se chargent de vous trouver un stage selon votre profil, vos attentes et vous facturent ensuite leurs services.

Faire appel à une agence de placement représente un coût important (entre 500 et 1500€). La plupart vous proposeront de ne régler cette somme que lorsque vous aurez trouvé une offre de stage et qu’après la réponse positive d’un employeur, et le stage accepté de votre côté. Soyez vigilant, car une fois accepté, vous ne pourrez faire machine arrière sous aucun prétexte et serez redevable du montant fixé par l’agence.

Ainsi, ces agences peuvent être une bonne solution de dernier recours. Vous pourrez trouver un stage rémunéré relativement vite. Mais elles sont aussi très chères alors que vous pourriez trouver votre stage sans frais. A vous de voir en fonction de vos moyens financiers, le déroulement de votre recherche, le délai qu’il vous reste pour trouver, etc… si cette solution est appropriée. Petit conseil… appliquez les astuces précédentes avant d’en arriver à cette option coûteuse.

La législation régissant les stages en Australie 

D’un point de vu employabilité, l’Australie est reconnue pour être une destination idéale. Il est vrai que les opportunités y sont nombreuses, la rémunération plus généreuse que ce que l’on connait en France et les possibilités d’évolution rapides. En revanche, en terme de stage, des différences indéniables séparent le système français du système australien. Alors qu’en France, le stage est considéré comme une réelle expérience professionnelle, en Australie, le stage correspond plutôt à une expérience d’observation bénévole en entreprise. C’est pourquoi la plupart des stages en entreprise sont non rémunérés. 

Rémunération et horaires

Pour être dans les règles, vous devrez pouvoir justifier de votre statut de stagiaire par le biais de la convention signée avec votre école et l’entreprise dans laquelle vous effectuez votre stage. Les stages en Australie ne sont pas obligatoires durant son cursus. Ainsi, les règles à ce sujet peuvent paraître plutôt floues.

La rémunération 

La question du salaire pour les stages en Australie peut être problématique. En Australie, il n’y a pas de règle qui oblige une entreprise à payer un stagiaire comme c’est le cas chez nous. En effet, contrairement à la France où tout stage de plus de 2 mois doit être rémunéré, en Australie, il est courant que les stages ne le soient pas. Toutefois, il existe une législation qui encadre le contrat de stage en Australie, et nuance les obligations des entreprises envers les stagiaires en fonction des missions confiées. 

Ainsi, si le stagiaire a pour mission d’aider ponctuellement les employés, et observe le reste du temps, aucune rémunération ne sera obligatoire. Par contre, à partir du moment où son rôle est plus engagé, il sera considéré comme un salarié, cela engendrant donc une rémunération. Par exemple, si l’on vous donne des missions à responsabilité, ou encore si vous devez atteindre des objectifs pendant votre stage. De même si un temps de travail vous est imposé, vous vous rapprochez alors d’un salarié.

Pour être jugé comme étant un salarié de l’entreprise, la durée de votre stage va aussi jouer un rôle important. Pour les stages de courte durée, il vous sera difficile de sortir du concept de stage d’observation. En revanche, si vous êtes opérationnel à votre arrivée dans l’entreprise et que votre stage court sur une durée de plus de 3 mois, vous aurez plus de chances d’obtenir une vraie fonction au sein de l’entreprise. Vous sortirez alors du cadre de stage non rémunéré. Vous devrez être rémunéré selon le salaire minimum en vigueur en Australie. 

Pour connaitre le salaire minimum en Australie, consultez le site officiel du gouvernement australien. En cas de problème en entreprise, vous avez la possibilité de contacter le Fair Work Australia (organisme gouvernemental). 

Sachez que si l’entreprise n’envisage pas de rémunération, ce qui peut être le cas si celle-ci se base sur le système européen par exemple, vous devriez essayer de négocier une indemnisation ou l’obtention d’avantages (hébergement fourni, gratification, prime ou encore transports payés etc). N’oublions pas que toutes les entreprises sont libres de fixer ou non un salaire à leurs stagiaires. 

Les horaires de travail

Un stagiaire rémunéré est soumis aux même conditions de travail que les autres employés et cela dans tous les états d’Australie. Une semaine de travail correspond à 38 heures travaillées. Les horaires de travail sont entre 7H et 19H du lundi au vendredi.

stage australie

Les visas pour faire un stage en Australie

Plusieurs visas permettent de réaliser un stage en Australie. Parmi eux, le plus populaire reste le PVT mais il existe également un visa spécifique, beaucoup moins répandu. On fait le point avec vous !

Visa PVT

Le PVT (Permis Vacance Travail ou Working Holiday Visa – subclass 417) est un visa valable 12 mois et renouvelable jusqu’à deux fois sous conditions. Il est accessible à toutes personnes entre 18 et 35 ans (31 ans pour les Belges). Le WHV vous permet de travailler en Australie et voyager pendant la durée de validité du visa. Initialement le PVT n’est pas destiné aux étudiants souhaitant réaliser un stage en Australie mais il est une option facile pour vous permettre de faire un stages de moins de 6 mois dans la même entreprise. De plus, l’entreprise n’aura ici aucune démarche à faire, ce qui peut grandement faciliter votre embauche !

Pour plus d’information sur le PVT / WHV, consultez notre article Le Working Holiday Visa .

Training Visa

Le Training visa (subclass 407) vous permet de travailler de manière temporaire dans une entreprise en Australie. Il s’adresse aux étudiants étrangers souhaitant améliorer leurs compétences dans leur domaine d’activité.

Dans le cas de ce visa, l’entreprise doit pouvoir sponsorisé le stagiaire. L’entreprise doit donc être un sponsor, ensuite elle vous nomine pour occuper un poste spécifique (stage) et vous pouvez ensuite faire votre demande de visa sur le site de l’immigration.

Vous le comprenez, si l’entreprise n’a jamais eu de stagiaires auparavant, ces démarches administratives pourront freiner votre embauche ! Soyez donc conscient que vous aurez toujours l’option du PVT pour faciliter les choses !

Pour connaître le coût et les procédures à suivre pour ce visa, consultez la page officielle du gouvernement

Faut-il une assurance santé pour un stage en Australie ? 

En tant qu’étudiant international, vous devez souscrire à une assurance santé qui couvrira vos dépenses santé sur toute la période de votre séjour. Il faut savoir que les soins en Australie coûtent très chers. En cas de maladie ou d’hospitalisation, vous ne serez pas couvert par la Sécurité Sociale. Ainsi pour partir en Australie la souscription à une assurance santé est une étape à ne pas négliger. N’hésitez à consultez notre article Assurance PVT pour en savoir plus et profiter de promotions pour économiser sur vos frais d’assurance. 

Assurance PVT / WHV Australie

Découvrez les différentes offres d’assurance pour les voyageurs en PVT. Bénéficiez jusqu’à 10% de réduction sur l’assurance de votre choix.

Quel budget pour un stage en Australie ?

Une fois le stage décroché, il faudra se pencher sur le budget pour votre départ au pays des kangourous.

Les frais avant le départ

Tout d’abord, pensez aux frais de visa. Si vous optez pour un PVT, sans doute la solution la plus simple, la demande vous coûtera $485 (soit 300€). A cela ajouter les frais de billet d’avion, environ 1000$ pour votre AR. Pensez à prendre une option modification de date… au cas où vous décideriez de rester un peu plus ou encore de rentrer plus tôt. Enfin, souscrivez une assurance santé pour votre séjour ! Que cela soit pour un PVT ou une assurance étudiant, partez couverts ! Prévoyez environ 400€ pour un an.

Les frais une fois sur place

Logement

Vous orienter vers une colocation sera sûrement la meilleure option. Les prix sont extrêmement variables en fonction des villes où vous et des quartiers. Ils varient aussi suivant le type de logement que vous recherchez. Vous payerez donc un loyer totalement différent selon si vous partagez une chambre, si vous louer une chambre seul(e).

Exemples de prix de logements à Sydney :

Sydney est la ville la plus chère d’Australie en matière de logement. Bien sûr les prix varient selon la localisation et le type de logement (chambre, appartement privé, maison…). Se loger a Sydney dépendra de ces deux facteurs et du budget que vous allez y dédié. Nous avons pris l’exemple d’un logement à Bondi ou dans le centre ville de Sydney, les endroits les plus chers de la ville, comptez environ :

  • 150-250 AUD (93-155€) pour une chambre partagée. Attention le prix varie en fonction du nombre de personnes partageant la chambre, il est possible de trouver des colocations avec plus de 5 personnes par chambre.
  • 350 AUD (220€) pour une chambre seul(e)

Alimentation

Un deuxième élément très important à prendre en compte dans son budget est l’alimentation. Un panier moyen revient à environ 50 AUD par personne par semaine, sans faire d’excès. Vous trouverez toujours différentes gammes de prix et pourrez vous rabattre sur des produits de marques de distributeurs, beaucoup plus respectueux du porte monnaie !

Certains produits restent tout de même beaucoup plus cher qu’en France et peuvent faire exploser les budgets serrés !

Les transports en commun

En ce qui concerne les transports en commun, ils sont relativement chers (surtout en villes et proches banlieues). Là encore, tout dépendra du lieu où vous vous trouvez. Pour vous donner un ordre d’idée l’abonnement d’un mois de transports à Sydney coûte environ 140$ – 90€. Le mieux est donc d’habiter proche du centre afin de pouvoir se déplacer à pied ou en vélo pour limiter ses dépenses.

Consultez également : Le coût de la vie en Australie & Se loger en Australie