Open top menu
Faire un stage en Australie

Faire un stage en Australie

Faire un stage en Australie fait rêver. Le fait est que l’Australie n’est pas un pays encore très coutumier des stages. Progressivement ce type de formation se répand mais certaines entreprises australiennes n’ont toujours pas intégré cette option à leur processus de recrutement. Cependant, force est de constater qu’un nombre important d’étudiants internationaux souhaitent faire un stage en Australie, la politique du pays tend alors à rattraper son retard. Regardons de plus près la culture du stage en Australie,  la legislation, les visas éligibles, et quelques conseils indispensables pour trouver son stage. En bref, tout ce qu’il faut savoir pour réaliser un stage en Australie dans les meilleures conditions. 

I never dreamed about success. I WORKED FOR IT ! #stage #australieClick to Tweet

La législation régissant les stages en Australie 

La culture du stage en Australie

D’un point de vu employabilité, l’Australie est reconnue pour être une destination idéale. Il est vrai que les opportunités y sont nombreuses, la rémunération plus généreuse que ce que l’on connait en France et les possibilités d’évolution rapides. En revanche, en terme de stage, des différences indéniables séparent le système français du système australien. Alors qu’en France, le stage est considérée comme une réelle expérience professionnelle, une formation reconnue, le stage en Australie correspond plutôt à une expérience d’observation bénévole en entreprise. Ce pourquoi la plupart des stages en entreprise sont non rémunérés. 

La réglementation pour les stages

La rémunération 

Souvent, les stages ne sont pas payés en Australie, mais il est important de se renseigner sur vos droits avant de partir. En effet, faire un stage en Australie peut être une phase d’observation qui selon la politique ne mérite pas salaire. Toutefois, il existe une législation qui encadre le contrat de stage en Australie, et nuance les obligations des entreprises envers les stagiaires en fonction des missions qui lui sont confiées. 

Un stagiaire a une fonction observatrice tant qu’il aide de manière ponctuelle les employés. Cela signifie que le reste du temps, le stagiaire apprend simplement en observant les employés exercer leur métier et en évoluant dans l’entreprise quelques mois. 

A partir du moment où le stagiaire à un emploi du temps précis dans l’entreprise et des objectifs à atteindre sur la période du contrat de stage, il doit être considéré au même titre qu’un employé et mérite alors salaire

Pour être jugé comme tel, la durée de votre stage va jouer un rôle important. Pour les stages de moins de trois mois, il vous sera difficile de sortir de ce concept de stage d’observation. En revanche, si vous êtes opérationnelle à votre arrivée dans l’entreprise et que votre stage court sur une durée de plus de 3 mois, vous aurez plus de chances d’obtenir une vraie fonction au sein de l’entreprise. Ainsi une fois quelques tâches maitrisées, l’entreprise finira par vous confier de véritables fonctions. Vous sortirez alors du cadre de stage non rémunéré et pourrez exiger d’être rémunéré. Vous devrez être rémunéré selon le salaire minimum en vigueur en Australie. 

En d’autres termes, cela signifie que les stages d’étudiants français avec un diplôme de technicien, licence ou Master doivent toujours êtes rémunérés selon la loi en vigueur. Excepté pour les étudiants de moins de 21 ans. 

Pour connaitre le salaire minimum en Australie, consultez le site officiel du gouvernement australien. En cas de problème en entreprise, vous avez la possibilité de contacter le Fair Work Australia (organisme dépendant du gouvernement). 

Les horaires de travail

Un stagiaire rémunéré est soumis aux même conditions que les autres employés et cela dans tous les états d’Australie. Une semaine de travail correspond à 38 heures travaillées. L’entreprise a le droit de vous demander dans la mesure du raisonnable d’effectuer des heures supplémentaires mais celles-ci doivent être rémunérées. Vos heures de travail doivent être concentrées entre 7H du matin et 7H du soir. En dehors de ces horaires, le taux horaire augmente. 

Toutefois, en pratique, gardez en tête que vous êtes stagiaires et que les demandes sont nombreuses. Vous devrez faire preuve de flexibilité et parfois être moins regardants sur certains points que si vous étiez un employé lambda. 

Maintenant que vous êtes conscient de la culture du stage en Australie et la législation régissant ce type de contrat, vous comprendrez que vous avez deux principaux défis à relever pour réaliser votre stage en Australie. Le premier sera de trouver une entreprise australienne qui vous donnera l’opportunité de réaliser une expérience professionnelle valorisante. Le deuxième sera de vous assurer des moyens financiers suffisants pour vivre sur place durant votre stage. Car même si la législation encadre les contrats de stage, dans les faits il reste difficile de trouver un stage rémunéré ou “bien” rémunéré en Australie.

Comment trouver un stage en Australie ? 

Préparer vos candidatures avec soins

Votre candidature est la première impression que vous donnez à votre potentiel futur employeur. Ainsi votre CV et lettre de motivation (“resume” et “cover letter” en anglais) se doivent d’avoir été travaillés avec soins.

Dans la mesure du possible, sauf si l’anglais est votre langue maternelle, il est recommandé de faire relire son CV et sa lettre par une personne dont la première langue est l’anglais. C’est la meilleure manière d’éviter des erreurs, mauvaises tournures de phrase ou inexactitude. 

Pour plus d’information sur la réalisation de votre CV en anglais, consultez notre article faire son CV australien

Pour votre lettre de motivation, elle est plutôt similaire à celle que vous écririez pour une entreprise française. La plus grande différence est qu’elle doit être rédigé en anglais. Ainsi comme pour votre CV, évitez les fautes d’orthographe et les traductions littérales du français. Veillez à personnaliser votre lettre de motivation pour chaque entreprise. Mieux vaut envoyer quelques candidatures de qualité, que de postuler en volume sans montrer que vous avez fait des efforts de recherche sur l’entreprise. Enfin, sachez que le système anglo-saxon apporte en général plus d’importance aux expériences professionnelles qu’aux diplômes. Ainsi si vous avez à votre actif des expériences à faire valoir, des réalisations en entreprise (par exemple, augmentation du chiffre d’affaire de 10%), mettez l’accent sur ces points. 

Savoir chercher sur Internet 

Pour trouver votre stage depuis l’étranger, Internet va être votre meilleur ami à condition que vous l’utilisiez comme il se doit.

Linkedin

Si jusque là vous n’aviez pas de compte LinkedIn, le moment est venu pour vous de créer un profil. LinkedIn est devenu un réseau social professionnel très utilisé dans le processus de recrutement de nombreuses entreprises à l’échelle mondiale. C’est un support non négligeable où vous pourrez trouver beaucoup d’offres de stage là où vous le souhaitez. 
Vous pouvez télécharger l’application mobile “Annonces LinkedIn” à visiter régulièrement. Vous  y trouverez les offres à pourvoir dans la région souhaitée. Au travers de l’interface LinkedIn, certaines annonces donne la possibilité de faire une “candidature simplifiée”, cela signifie qu’aucune lettre de motivation n’est requise par l’entreprise. Ce peut être un réel gain de temps. 

Google

Lorsque vous recherchez des offres de stages à l’étranger sur google, une erreur communément répandue est celle de rechercher les offres depuis google.fr. Or il faut se mettre un petit instant à la place de l’employeur. S’il s’agit d’un employeur australien, il ne connait pas les sites de recherche d’emploi dans votre pays, et il ne cherche pas nécessaire un stagiaire de votre nationalité. Vous aurez donc des difficultés à trouver toutes les offres de stages à l’étranger de cette manière. Pour mettre toutes le chances de votre côté, faites vos recherches avec le nom de domaine approprié. Autrement dit, le nom de domaine propre au pays dans le lequel vous cherchez votre stage. S’il est question de l’Australie, faites votre recherche à partir de google.com.au et tapez votre recherche dans la langue du pays (Marketing internship offers par exemple). Les résultats devraient être bien plus optimisés que si vous inscriviez « offres de stage à l’étranger » sur google.fr.

 

Les principaux sites Web pour chercher un stage en Australie !

Student Internships Australia : www.internships.com.au
Career Jet : www.careerjet.com.au
Seek : www.seek.com.au
Gumtree : www.gumtree.com.au
My Australian Job : Myaustralianjob.com.au

  BONS PLANS VOYAGEURS

 

Les agences de placement spécialisées

Les agences de placement spécialisées sur l’Australie ou sur les stages à l’étranger occupent une grande place sur cette partie du marché de l’emploi. Vous tomberez parfois sur des annonces auxquelles vous ne pourrez postuler que si vous êtes inscrit auprès de l’agence en question. Parmi elles, vous trouverez Myinternshipabroad, Helpstage, etc…

Faire appel à une agence de placement représente un coût important pouvant varier entre 500 et 1500€. La plupart vous proposeront de ne régler cette somme que lorsque vous aurez trouvé une offre de stage et qu’après la réponse positive d’un employeur, vous l’aurez acceptée. Soyez vigilant, car une fois accepté, vous ne pourrez faire machine arrière sous aucun prétexte et serez redevable du montant fixé par l’agence.

Ainsi, ces agences peuvent être une bonne solution de dernier recours. Vous pourrez trouver un stage rémunéré relativement vite. Mais elles sont aussi très chères alors que vous pourriez trouver votre stage sans frais. A vous de voir en fonction de vos moyens financiers, le déroulement de votre recherche, le délai qu’il vous reste pour trouver, etc… si cette solution est appropriée. Petit conseil… appliquez les astuces précédentes avant d’en arriver à cette option coûteuse.

Les visas de stage en Australie

Plusieurs visas australien permettent aux étudiants étrangers de réaliser un stage en Australie. Nous ne présenterons que deux d’entre eux qui sont les principaux et les plus populaires.

Visa OVT 

Le visa OVT (Occupationnal Trainee Visa) permet à un étudiant international de travailler de manière temporaire dans une entreprise et d’occuper un poste en relation avec ses études supérieurs. Il a pour objectif premier de permettre à l’étudiant d’améliorer ses compétences dans son domaine d’activité. Les étudiants sont éligibles à ce visa si et seulement si le stage répond aux conditions suivantes : 

1 – Le stage conditionne l’obtention d’un diplôme que l’étudiant poursuive ses études en Australie ou à l’étranger. 
2 – Le stage permet à l’étudiant de développer des compétences relatives à son domaine d’activité.
3 – Le stage offre à l’étudiant les capacités de pouvoir évoluer dans un contexte internationale dans le futur. 

En addition de ces conditions, l’entreprise doit pouvoir sponsorisé le stagiaire. Elle aussi doit donc répondre à des critères spécifiques. 

Pour connaître le coût et les procédures à suivre pour ce visa, consultez la page officielle du gouvernement

Visa PVT

Le PVT (Permis Vacance Travail ou WHV, Working Holiday Visa) est quant à lui bien moins contraignant au niveau des démarches administratives à réaliser. Valable 12 mois et renouvelable 1 an, il vous permet de pouvoir travailler en Australie et voyager tout au long du séjour. Il n’était pas initialement destiné aux étudiants souhaitant réaliser un stage en Australie mais il permet malgré tout de faire des stages de moins de 6 mois dans la même entreprise. Ce pourquoi, pour la facilité des procédures à effectuer, et aucune démarche nécessaire de la part de l’entreprise, il est en général préféré au visa OVT. 

Pour plus d’information sur le PVT / WHV, consultez notre article Le Working Holiday Visa .

Faut-il une assurance santé pour un stage en Australie ? 

Ces dernières années, le gouvernement australien a mis en place de nouvelles réformes pour le système de santé du pays. En tant qu’étudiant international, vous devez souscrire à une assurance santé qui couvrira vos dépenses santé sur toute la période de votre séjour. Il faut savoir que les soins en Australie coûtent très cher. Et ni votre mutuelle française ni votre sécurité sociale étudiante ne vous couvrira en cas de maladie ou d’hospitalisation. Ainsi pour partir en Australie en toutes tranquillité, et pouvoir justifier d’une couverture santé si cela vous est demandé par le gouvernement australien, la souscription à une assurance santé est une étape à ne pas négliger. N’hésitez à consultez notre article Assurance PVT pour en savoir plus et profiter de promotions pour économiser sur vos frais d’assurance. 

 

  Consultez également : Le coût de la vie en Australie & Se loger en Australie

 
 

Donnez votre avis 🙂

Partagez
Enregistrer
Tweetez