Home Assurance Assurance PVT Nouvelle-Zélande

Assurance PVT Nouvelle-Zélande

0
Assurance PVT Nouvelle-Zélande

Vous prévoyez de partir en Nouvelle-Zélande avec le Programme Vacances-Travail (PVT) ? Avez-vous pensé à souscrire à une assurance santé pour votre séjour ? Durant votre voyage, vous pouvez subir des problèmes de santé… Et devoir assumer des frais plus ou moins élevés, si vous n’êtes pas couvert par une assurance. Un accident étant vite arrivé, il est important de partir serein en ayant une protection santé qui vous couvrira en cas de problèmes. Voici les raisons pour lesquelles une assurance voyage est indispensable durant votre séjour en Nouvelle-Zélande.

Pourquoi prendre une assurance PVT pour son voyage en Nouvelle-Zélande ?

Destiné aux jeunes de 18 à 30 ans, le Programme Vacances Travail (PVT) vers la Nouvelle-Zélande (Working Holiday Visa en anglais) encourage la découverte en immersion dans ce pays. L’accord intergouvernemental instituant le programme vacances-travail entre la France et la Nouvelle-Zélande a été signé le 2 juin 1999 et est entré en vigueur le 6 avril 2000. Il permet ainsi aux voyageurs de travailler durant leur périple afin de financer leurs vacances. Ce dispositif est accessible dans plusieurs pays qui conseillent vivement – voire imposent – la souscription à une assurance santé PVT.

Raison n°1 : en Nouvelle-Zélande, vous n’êtes pas couvert par la Sécurité sociale française

Le système de santé Néo-zélandais

En Nouvelle-Zélande, seuls les résidents permanents, résidents habituels ou titulaires d’un permis de travail depuis deux ans peuvent bénéficier du système de santé du pays. En tant que voyageur français, vous n’avez pas accès à cette couverture santé et devez donc souscrire à une assurance privée qui vous couvrira pour la durée de votre séjour.

Le système de santé Néo-zélandais se base sur deux organismes : le Publicly Funded Health and Disability Service pour les soins de santé liés aux maladies et l’Accident Compensation Corporation pour les accidents des ressortissants néo-zélandais, résidents permanents et également des visiteurs du pays.

Le « General Practitioner » est l’équivalent du médecin généraliste. En cas de problème, il faut se tourner vers lui/elle en premier. Si nécessaire, il/elle vous dirigera ensuite vers un spécialiste.

Il n’existe pas d’accord bilatéral entre la France et la Nouvelle-Zélande

Sur le territoire français, vous n’avez qu’à sortir votre carte vitale pour bénéficier de la Sécurité Sociale, qui vous couvre dans la majorité des cas. Qui plus est, dès lors que vous travaillez, votre employeur finance une couverture supplémentaire : celle d’une mutuelle, traditionnellement très attractive. Grâce à ce système, vous ne payez pas de frais pour un rendez-vous chez le généraliste ou chez le spécialiste. Vos frais, en cas d’hospitalisation, restent anecdotiques (voire nuls), tout comme celle pour les médicaments nécessaires à vos soins.

Une fois en Nouvelle-Zélande, vous ne serez plus couvert par ce dispositif. En effet, aucun accord bilatéral entre ce pays et la France n’existe, dans le domaine de la couverture sociale. Dès lors, vous ne pourrez prétendre à aucun remboursement de Sécurité Sociale, même de manière rétroactive. Autrement dit, vous devrez payer tous vos soins de votre poche, sauf si vous souscrivez à un contrat d’assurance pour PVT en Nouvelle-Zélande.

Les coûts des soins courants

Voici un petit aperçu des prix pratiqués en Nouvelle-Zélande [source] :

  • Un rendez-vous chez le médecin généraliste oscille en moyenne entre 60 et 80 dollars. À noter qu’une personne qui n’a pas la nationalité néo-zélandaise se verra appliquer les tarifs les plus élevés.
  • La boîte de Nurofen (24 tablettes) vous coûte en moyenne 10,90 dollars.
  • Une consultation chez le dentiste vous coûte quant à elle entre 130 et 185 dollars. Rajoutez 110 dollars pour une radio.

À noter qu’un transport d’urgence en ambulance revient au minimum à 600 dollars ! Si vous devez être transféré en urgence à l’hôpital (ou même bénéficier d’une consultation spécialisée), l’utilité d’une assurance PVT en Nouvelle-Zélande apparaît comme une évidence.

Le système de protection sociale et d’assurance santé néo-zélandais

Pour bénéficier du système de protection du pays, il faut être titulaire d’un permis de travail depuis 2 ans. Autrement dit, les personnes ayant un PVT ont rarement accès à cette gratuité, voire à l’aide publique pour les soins. Dès lors, le recours à une assurance PVT en Nouvelle-Zélande est impératif !

« La qualité des soins est très bonne en Nouvelle-Zélande. Tous les types de soins y sont disponibles, néanmoins le niveau des médecins est très variable. »

Site du gouvernement France Diplomatie

Raison n°2 : pas de visa sur le territoire sans assurance PVT

L’assurance PVT en Nouvelle-Zélande est une obligation !

Si l’assurance PVT est vivement recommandée en Australie, sa souscription en Nouvelle-Zélande est quant à elle obligatoire. En effet, parmi toutes les destinations disponibles en PVT, plusieurs exigent une assurance santé hospitalisation et rapatriement : c’est le cas de la Nouvelle-Zélande, du Canada, de l’Argentine et de la Corée du Sud. À noter que pour les autres destinations (dont l’Australie), elle reste très fortement recommandée !

La preuve de la souscription à une assurance doit être présentée lors du passage en douane. Autrement dit, en cas de contrôle, si vous ne pouvez pas montrer un justificatif d’assurance, vous ne serez pas autorisé(e) à entrer dans le pays !

La durée de votre assurance santé PVT

Si l’obligation d’assurance de la Nouvelle-Zélande concerne la souscription à un contrat, elle n’impose rien quant à sa durée. Cependant, si vous partez 12 mois (durée maximale du PVT), il est vivement recommandé de prendre une assurance PVT Nouvelle-Zélande qui couvre les 12 mois du voyage.

Conseil utile

À toutes les personnes faisant le choix de souscrire à une assurance pour une durée plus courte que leur PVT : assurez-vous de pouvoir la renouveler une fois sur place, et qu’elle soit continue. Par exemple, si vous êtes couvert jusqu’au 15 mai, la nouvelle couverture doit reprendre à la même date, et non le 17 mai. Vous éviterez ainsi des refus de remboursements et les ennuis qui vont avec.

Quand souscrire à son assurance PVT ?

Si certains pays la réclament avant votre départ, il est préférable d’attendre d’avoir son visa (ou sa lettre d’introduction) pour entamer les démarches de souscription de votre assurance en Nouvelle-Zélande. Vous pouvez même attendre d’avoir votre billet d’avion pour prendre les dates exactes de début et fin de séjour.

Un simple rendez-vous chez le généraliste peut coûter cher sans assurance

Quelle assurance choisir pour son PVT ?

Il existe de nombreuses assurances offrant une couverture santé pour les séjours en Nouvelle-Zélande. Chaque assurance a ses spécificités, il est donc important de bien les comparer avant de souscrire.

En effet, avant de souscrire, pensez à vérifier les clauses. Vérifiez les options couvertes, certaines incluent une assurance bagages pendant toute la durée de votre séjour ou juste durant le voyage, d’autres vous assureront pour les sports extrêmes, ou couvriront différents paliers de votre rapatriement en France en cas d’accident.

Les compagnies d’assurances se sont adaptées au contexte depuis la pandémie de Covid-19 : elles proposent des garanties rapatriement et prise en charge des frais médicaux et d’hospitalisation dans ce cas précis.

Obligatoire pour tout PVT en Nouvelle Zélande, l’assurance doit refléter votre situation et vos besoins. Que vous partiez seul(e), ou en couple, le degré de couverture attendu ne sera pas le même. Par exemple, un couple peut s’interroger sur la couverture médicale d’une éventuelle grossesse… Une personne seule n’aura pas ce genre de préoccupation au moment de la souscription. 

Par ailleurs, chaque personne en possession d’un PVT doit dresser un état des lieux de ses besoins prévisibles :

  • Les yeux : changez-vous régulièrement de corrections pour vos lunettes et/ou lentilles?
  • Les dents : avez-vous un appareil dentaire ou des problèmes de dents fréquents ?
  • Traitement : avez-vous du cholestérol, des carences, du diabète… nécessitant un traitement régulier ?

Combien coûte une assurance PVT ?

En moyenne, les assurances santé PVT vous coûteront entre 375 et 500€ à l’année. Les tarifs varient selon la compagnie, les options et la durée de la souscription. En effet, sachez que certaines compagnies d’assurance proposent des tarifs dégressifs selon la durée de souscription. Ainsi, si vous souscrivez pour l’intégralité de votre PVT (1 an), cela vous reviendra moins cher que si vous souscrivez pour 6 mois et renouvelez une fois sur place. 

Grâce à notre partenariat avec des compagnies d’assurance, nous sommes en mesure de vous proposer des réductions de 5 à 10% sur vos souscriptions. 

Avec Chapka Assurances, bénéficiez de 5% de réduction sur l’assurance CAP Working Holiday. Une souscription de 12 mois vous coûtera alors 410,40€, soit 34,2€ par mois.

Une fois sur le site de Chapka, cliquez sur « souscrire en ligne ». Inscrivez ensuite vos dates de départ et d’arrivée ainsi que votre destination. Vous verrez alors en bas de page, la mention « vous bénéficiez de 5% de réduction » !

Profitez de 5% de réduction avec GobyAVA Plan Santé WHV. Une souscription de 1 an vous coûtera 407,55€ soit 33,96€ par mois.

Une fois sur le site de GobyAva, et après avoir entrer vos détails de voyage, inscrivez le code promo « BACKAVA » pour bénéficier de 5% de réduction.

Comparatif assurance PVT Nouvelle-Zélande 2022

Afin de vous aider dans votre choix, consultez notre comparatif assurance PVT / WHV.  Il compare les offres de 5 assurances qui proposent une couverture Working Holiday Visa (PVT) pour tous les pays participants au programme Visa Vacances Travail.

Chapka AssurancesGobyAVATravel ZenCCM
ContratCAP Working HolidayPlan Santé PVT Working HolidayAssurance WHVStudent & Working Holiday
Réduction5% de réduction immédiate5% de réduction
code promo BACKAVA
10% de réduction immédiate5% de réduction immédiate
Tarif réduit mensuel34,20€33,96€32,75€31,51€
Tarif réduit pour 12 mois410,40€407,55€393,00€378,10€
Durée de souscription3 à 24 mois3 à 24 mois1 semaine à 12 mois15 jours à 24 mois
 COVID-19
Frais médicaux et d'hospitalisation
Rapatriement
Retour anticipé suite au décès d'un procheNC
Frais liés à une quarantaine, un confinement ou l'impossibilité de rentrer dans son pays de résidence
 Conditions générales
Souscription en ligne
Dispense de questionnaire de santé pour la souscription
Zone de couvertureMonde entierMonde entierMonde entierMonde entier
Remboursement de la prime d'assurance en cas de retour anticipé
si envoi de pièce d'identité
et preuve d'annulation

sous conditions
frais de dossier 30€
NC
Remboursement de la prime d'assurance en cas d'annulation du voyage
si envoi de pièce d'identité
et copie du billet retour
+ autres conditions

sous conditions

si refus de visa
(en option : tous motifs)

pour les contrats de plus de 12 mois, résiliation anticipée possible pour la seconde année avant qu'elle ne débute
 Services en ligne
Carte d’assuréCarte électronique dès souscriptionCarte électronique dès souscriptionNCNC
Demande de rembours. et déclaration de sinistre
en ligne
(frais inférieurs à 500€)

en ligne
(frais inférieurs à 600€)

appli mobile
(frais inférieurs à 500€)

appli mobile
(frais inférieurs à 500€)
 Frais médicaux
Médecine courante100% des frais réels100% des frais réels200.000€ max/événement100% des frais réels
Soins dentaires d'urgence500€ max600€ max350€ max (accident)
150€ max (urgence)
600€ (accident)
300€ max (urgence)
Soins d'optique suite à un accident200€ max250€ maxNCNC
Franchise0€50€ pour l'optique d'urgenceNCNC
Plafond global annuel par personneIllimitéIllimitéNC500.000€ max
Frais médicaux en France1.000.000€ max1.000.000€ max15.000€ max
franchise de 30€
20.000€ max
franchise de 30€
 Hospitalisation
Chirurgie et hospitalisation100% des frais réels100% des frais réels200.000€ max/événement100% des frais réels
Présence d’un proche en cas d’hospitalisationBillet A/R + 50€/nuit
max 10 jours
Billet A/R + 50€/jour
max 500€
Billet A/R + 50€/jour
max 10 nuits
Billet A/R + 100€/jour
max 10 jours
Indemnité journalière en cas d’hospitalisation50€/jour
à partir du 4ème jour
30€/jour
à partir du 6ème jour
40€/jour
à partir du 7ème jour
max 30 jours
En option - 50€/jour
à partir du 4ème jour
 Sports
Sports couvertsPratique de sports en loisirsPratique de sports en loisirsPratique de sports en loisirsSports extrêmes
Sports non-couvertsAlpinisme, sports aériens et de combatSports aériens et mécaniquesAlpinisme, sports aériens et de combat, etc.Sports professionnels, mécaniques et de combat
 Bagages
Assurance des bagages pendant le transport2.000€ max2.000€ max1.530€ max2.000€ max
Assurance des bagages pendant le séjour
sous conditions

sous conditions

sous conditions

sous conditions
Objets précieux et électroniques50% max50% max40% max1.000€ max
Indémnité retard de +24h des bagages150€NC230€NC
Franchise par dossier25€15€30€25€
 Assistance
Retard aérien entraînant une rupture de correspondance
300€ d'indemnité

60€ d'indemnité
NC
Rapatriement sanitaire ou en cas de décès et transport médical100% des frais réels100% des frais réels100% des frais réels100% des frais réels
Indemnité en cas de prolongation forcée de séjour50€/jour
à partir du 4ème jour
30 jours max
50€/jour
max 500€
NCNC
Retour anticipé en cas de décès ou d’hospitalisation d’un membre de la familleBillet A/R
(famille : conjoint, parents, grands-parents,enfants, frères, sœurs)
Billet A/R
(famille : conjoint, enfants, gendres, belles-filles, parents, grands-parents, frères, sœurs)
Billet A/R
(famille : conjoint, parents, grands-parents,enfants, frères, sœurs)
Billet A/R (famille : parents, frères, sœurs)
Frais de recherche et de secours5.000€ / pers. et 25.000€ / événement5.000€/assuré
25.000€ en option
12.000€/événement5.000€/événement
 Assistance juridique
Honoraires d’avocat3.000€ max3.000€ max3.000€ max8.000€ max
Avance de caution pénale7.500€ max7.500€ max3.000€ max30.000€ max
Avance de fonds
si perte de papiers d’identité
500€ max500€ max1.500€ max800€ max
 Respons. civile
Dommages corporels4.000.000€ max4.500.000€ max4.600.000€ max4.500.000€ max
Dommages matériels450.000€ max450.000€ max46.000€/événement450.000€ max
Responsabilité civile locative
100.000€ max

50.000€ max

150.000€/événement
NC
Franchise80€80€NCNC
 Prévoyance
Capital-décès10.000€8.000€12.500€En option - 12.000€
Capital invalidité permanente50.000€ max40.000€ max12.500€ maxEn option - 50.000€
Franchise relative à l'invalidité30%30%NC
 Paiement
Fréquence des prélèvementsAnnuel
paiement en 3x possible
Annuel
paiement en 3x possible
NCNC
Réduction5% de réduction immédiate5% de réduction
code promo BACKAVA
10% de réduction immédiate5% de réduction immédiate
Tarif réduit mensuel34,20€33,96€32,75€31,51€
Tarif réduit pour 12 mois410,40€407,55€393,00€378,10€
 Devis et souscription

Téléchargez notre comparatif au format PDF

Pour un plus grand confort de lecture ou pour lire notre comparatif des assurances PVT plus tard, téléchargez-en une copie au format PDF.

L’assurance, un indispensable pour tout PVT en Nouvelle-Zélande

Les critères à prendre en compte pour faire son choix

Vous ne savez pas encore quelle assurance PVT en Nouvelle-Zélande choisir ? Vous cherchez des critères fiables et objectifs pour vous aider à prendre votre décision ? Voici quelques questions que vous avez tout intérêt à vous poser !

Le remboursement et la prise en charge

Il ne faut pas hésiter à comparer les plafonds maximaux de remboursement de chaque assurance PVT en Nouvelle-Zélande. En effet, certaines compagnies peuvent mieux prendre en charge les frais dentaires, ou couvrir d’une manière plus intéressante les dépenses liées à une hospitalisation par exemple. Vérifiez bien le montant du plafond sur les catégories les plus susceptibles d’être utiles pour vous, afin d’avoir la couverture la mieux adaptée possible.

Redoublez également de vigilance quand vous regardez les taux de remboursement proposés. En effet, si un acte ou un soin vous est remboursé à 100 % au regard des prix de la Sécurité Sociale française, vous risquez d’avoir un reste à charge important, car les tarifs sont supérieurs en Nouvelle-Zélande. 

Les options, les exclusions et les franchises

Toute assurance vous rembourse uniquement dans certaines conditions. Par exemple, si vous pratiquez un sport extrême en Nouvelle-Zélande et que vous avez un accident, les frais médicaux qui en découlent ne sont pas toujours pris en charge par l’assurance santé. Vérifiez bien toutes les options, les conditions et les exclusions de garantie, pour éviter une mauvaise surprise dont vous auriez pu vous passer.

Attention, également, aux plafonds et aux conditions de remboursement qui peuvent s’appliquer. Faites également bien la différence entre un taux et un plafond de remboursement, car une confusion peut vous induire en erreur.

Le type de jobs que vous prévoyez de faire

Chaque PVTiste est libre de choisir un « petit boulot » ou un travail dans son domaine d’expertise, histoire de se perfectionner, pour financer son voyage. Or, les secteurs d’emplois PVT en Nouvelle-Zélande sont nombreux (tourisme, usine, chantier, commerce, call centers, etc.)

Barman, commis de cuisine, serveur, ramasseur de fruits … Les professions choisies le plus souvent ne sont pas exemptes de risques! En termes d’assurance santé, mieux vaut se couvrir de toutes éventualités – notamment celles de se couper profondément la main en épluchant un oignon…

Il convient donc de s’interroger sur sa situation, ses besoins et la nature du travail potentiellement exercé en Nouvelle-Zélande, pour s’assurer d’une couverture optimale – et surtout adaptée. Un vrai gage de sérénité, une fois sur place.

Prise en charge des frais dans d’autres pays

Même si vous préparez un PVT en Nouvelle-Zélande, vous n’excluez probablement pas des excursions temporaires dans des pays voisins. Vérifiez toutes les conditions, pour vous assurer que vous pouvez continuer à être couvert en Nouvelle-Calédonie, en Asie ou en Australie, par exemple.

Questions fréquentes sur les assurances PVT

L’assurance de ma carte bancaire ne suffit-elle pas pour mon voyage ?

Si vous disposez d’une carte bancaire « premium » (Visa Premier ou Mastercard Gold), il se peut que vous bénéficiez d’une certaine couverture. Cela sera pour une durée maximale de 90 jours. Or, les séjours en WHV durent le plus souvent entre 6 et 24 mois. Ces cartes ne couvriront pas les soins classiques en général mais seulement les urgences et rapatriements.

Dois-je prendre une assurance annulation en plus ?

Certaines compagnies d’assurance santé vous proposeront de souscrire à une assurance annulation complémentaire. Dans le cas d’un imprévu avant le départ, celle-ci vous remboursera tout au moins votre billet d’avion, parfois l’entièreté de votre séjour (dans le cas d’un voyage organisé par exemple). Cela peut donc se révéler intéressant.Néanmoins, la plupart de ces assurances ne prendront effet que pour des imprévus hors de votre contrôle, comme une maladie, un accident ou l’annulation de vos congés par votre employeur. Renseignez-vous donc sur les modalités d’une assurance annulation avant d’y souscrire.

Article mis à jour le 29/07/2022

4.7/5 - (12 votes)
Après un long séjour en Australie, nous avons fondé Black Bird, une société spécialisée dans les assurances voyage. Notre mission est d'informer et d'aider les jeunes expatriés dans leurs choix d'assurance (conseils, bons plans, comparatifs etc). Si vous avez des questions particulières, n'hésitez pas à nous contacter directement par mail. Contacts : infos.blackbird@gmail.com Immatriculée au RCS de Grenoble sous le n° 833 461 403 Mandataire d’intermédiaire en assurance, inscrite au Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance sous le numéro 18000657