Home Travailler en Australie Les salaires en Australie

Les salaires en Australie

Les salaires en Australie

Les conditions de travail en Australie sont évidemment différentes par rapport à la France. Mais le principal sujet qui intéresse les futurs voyageurs ou expatriés, concerne les salaires. On le sait presque tous, le coût de la vie en Australie est assez élevé mais globalement on y gagne mieux sa vie. Ensuite il est important de noter qu’en Australie, il existe un salaire minimum national mais aussi des salaires minimum par secteur d’activité. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur les salaires en Australie

Le salaire minimum légal

Chaque secteur d’activité est régi par une sorte de convention collective que l’on appelle Award. C’est cet Award qui définit le taux minimum de rémunération, selon le niveau de qualification dans chaque secteur.

Si l’entreprise n’appartient à aucun Award, c’est le salaire minimum national qui s’applique, soit 19,49 $/h (soit 12,05 €/h au 1er juillet 2019). A titre indicatif, le SMIC est de 10,15 €/h en France, soit une différence de presque 20%.

Selon l’Australian Bureau of Statistics, le salaire moyen hebdomadaire d’un australien est de $1658 (novembre 2019). Les employés du secteur public sont mieux rémunérés que ceux du secteur privé, et les inégalités de salaires entre les hommes et les femmes existent aussi en Australie.

Le salaire moyen en Australie

Le salaire moyen australien peut varier également selon l’activité économique des différents Etats. C’est dans l’Etat de la Capitale australienne (ACT) que l’on gagne le mieux sa vie et en Tasmanie que les salaires sont les plus bas. Voici le salaire moyen par semaine, pour chaque :

La fiche de paye

En Australie, toute entreprise, grande ou petite, est obligée de tenir un registre avec les bulletins de salaire (Payslip) de ses employés. Cela garantit qu’ils reçoivent bien leurs salaires et les droits associés. Ces fiches de salaire peuvent être sous forme électronique ou sur papier.

La fiche de salaire australienne est beaucoup plus simple à lire et à comprendre que la fiche de salaire française. Elle doit mentionner obligatoirement :

  • le nom de l’employeur (+ son numéro d’entreprise) et de l’employé
  • la période de paie
  • la date de règlement
  • le salaire brut et net
  • si l’employé est rémunéré à l’heure :
    • le taux horaire ordinaire
    • le nombre d’heures travaillées à ce taux
    • le montant total de la rémunération, en dollars, à ce taux
  • les majorations, indemnités, primes
  • les retenues sur salaires : montant et détail
  • les cotisations de pension retraite (Superannuation) : montant et détail du fond sur lequel les cotisations ont été versées

En tant qu’employé, vous êtes en droit de réclamer votre fiche de salaire, votre employeur serait dans l’illégalité s’il vous ne la remettait pas. Il doit vous la remettre au plus tard un jour ouvrable après le jour de paie, même s’il vous êtes en congé.

Transfert d’argent vers l’Australie

Faites des économies lorsque vous envoyez de l’argent vers l’Australie.

Comment sont versés les salaires ?

En Australie, le versement du salaire peut être fait en espèces, chèque, mandat postal à l’ordre de l’employé ou le plus souvent par virement bancaire. C’est l’Award auquel appartient l’entreprise qui définit les règles de versement (périodicité, taux de rémunération minimum…).

Les employés doivent être payés au moins une fois par mois, mais en Australie il est fréquent de recevoir son salaire à la semaine ou tous les quinze jours.

Sachez qu’en tant qu’employé vous devez recevoir de l’argent pour votre travail. Vous ne pouvez pas être «payés en nature» (par exemple avec de la nourriture). Si toutefois votre employeur vous offre des avantages en nature, cela ne doit pas remplacer votre salaire. Ce peut être un complément à votre rémunération financière.

Sachez également qu’un salaire doit vous être versé pour le temps passé :

  • en formation
  • lors des réunions d’équipe
  • pour ouvrir et fermer l’entreprise
  • à faire des essais (trials), surtout si on vous demande d’en faire plusieurs

Indemnités et majorations de salaires

Dans chaque secteur d’activité, des majorations de salaires et des indemnités peuvent vous être accordées. Les règles sont définies par l’Award auquel appartient l’entreprise.

Avec le site du FairWork vous pouvez estimer le salaire minimum que vous devez toucher dans votre branche.

Par exemple, si vous avez un contrat de travail pour un Casual job, votre taux de rémunération horaire sera majoré par rapport à un Full-time ou Part-time job. Votre salaire sera plus élevé pour compenser le fait que votre job n’est pas fixe et que vous n’avez pas de vacances.

Au delà de cela, vous bénéficierez d’une majoration de salaire (penalty rate) lorsque vous travaillerez :

  • le week-end
  • les jours fériés
  • pendant des heures supplémentaires
  • sur des shifts tard la nuit
  • ou sur des shifts tôt le matin.

Vous pouvez aussi recevoir des indemnités (allowances), des paiements supplémentaires si vous êtes un employé qui :

  • effectue certaines tâches ou a une compétence particulière
  • utilise ses propres outils au travail
  • travaille dans des conditions désagréables ou dangereuses

Ces indemnités peuvent aussi être des compensations en nature telles que :

  • uniformes et vêtements spéciaux
  • outils et équipement
  • voyages et tarifs préférentiels
  • voiture et téléphone
  • formation aux premiers secours

La rémunération des freelances

Le freelance, par définition, est indépendant. Il ne touche donc pas de salaire de la part d’un employeur, car il est lui-même son propre employeur. En revanche, il a des clients qui le payent pour un service rendu. C’est ainsi qu’il se rémunère. La plupart du temps, il est payé à la tâche ou au temps passé.

Si l’on regarde le tarif horaire d’un freelance, il sera bien plus élevé que le taux horaire de rémunération d’un salarié pour le même job. En effet, la rémunération d’un freelance correspond à un salaire brut. Le freelance devra déduire de la somme perçue par le client, une part pour les impôts, la retraite, ses frais de fonctionnement (loyer, assurance, internet, téléphone, ordinateur…), ses congés et le temps passé à gérer son activité (administratif, commercial, etc).

Si vous souhaitez vous lancer dans une activité freelance, il vous faudra prendre en compte la somme de ces coûts pour calculer le chiffre d’affaires que vous visez, et ainsi calculer vos tarifs.

Note

Si vous souhaitez avoir une activité à votre compte en Australie, il vous faudra obtenir un ABN (Australian Business number) et ouvrir un compte en banque. Et de la même manière qu’un salarié, il vous faudra un TFN pour pouvoir déclarer vos revenus.

La fiscalité

En Australie, les impôts sur le revenu sont prélevés à la source. Si vous êtes employé, le salaire qui vous est versé est net d’impôts. En effet, c’est votre employeur qui verse directement les taxes sur votre salaire à l’Etat. Pour ce faire, vous devrez lui fournir votre numéro fiscal, le TFN (Tax File Number). Ce numéro doit être demandé aux services fiscaux australiens (ATO) dès votre arrivée en Australie.

Taux d’imposition

En Australie, le taux d’imposition sur votre salaire dépendra de votre statut fiscal et de votre tranche salariale annuelle. Il existe 3 principaux statuts fiscaux :

Les résidents fiscaux : Vous serez considéré comme résident fiscal dès lors que vous avez votre résidence principale ou que vous habitez plus de 6 mois par an dans le pays à la même adresse.

Tranche de salaire imposableTaux d’imposition
0 – 18,200$0
18,201$ – 37,000$19% au-delà de 18,200$
37,001$ – 90,000$3,572$ + 32,50% au-delà de 37,000$
90,001$ – 180,000$20,797$ + 37% au-delà de 87,000$
180,001$ et au-dessus54 097$ + 45% au-delà de 180,000$

Les non-résidents fiscaux : si vous ne travaillez pas suffisamment en Australie pour être considéré comme résident fiscal, le taux d’imposition sur votre salaire australien sera plus élevé que pour un résident fiscal.

Tranche de salaire imposableTaux d’imposition
0 – 90,000$32,5% dès le 1er dollar
90,001$ – 180,000$29,250$ + 37% au delà de 90,000$
180,001$ et au-dessus62,550$ + 45% au delà de 180,000$

Les détenteurs d’un WHV : Vous aurez un statut fiscal particulier. En effet, du fait de votre visa, l’administration australienne considère que vous n’avez pas l’intention de rester en Australie. Votre salaire sera alors plus imposé qu’un résident fiscal.

Tranche de salaire imposableTaux d’imposition
0 – 35,000$15%
37,001$ – 90,000$5,550$ + 32,5% au delà de 37,000$
90,001$ – 180,000$22,775$+ 37% au delà de 90,000$
180,001$ et au-dessus56,075$ + 45% au delà de 180,000$
salaires en australie

Le système de retraite “Superannuation”

La Superannuation (ou «super») est l’équivalent de la pension de retraite. C’est un système obligatoire de placement de 9,5% minimum de votre salaire dans un fonds pour subvenir à vos besoins financiers à la retraite. C’est votre employeur qui verse votre Superannuation sur un compte dédié. La Superannuation est donc un salaire indirect, elle fait partie de votre rémunération totale et vient s’ajouter au salaire qui vous est versé.

Lors d’une proposition d’embauche, votre employeur pourra être amené à préciser que vous toucherez un salaire + Superannuation + bonus (le cas échéant).

Vous récupérerez le montant versé sur votre compte Superannuation à votre retraite ou à votre départ du pays si vous avez un visa temporaire. Attention si vous quittez l’Australie, vous serez taxé à 65% sur la somme que vous retirerez de votre compte Superannuation australien, ne soyez pas surpris !

salaires en australie

Déclaration de taxes “Tax refund”

A la fin de l’année fiscale (du 1er juillet au 30 juin), vous aurez tout de même l’obligation de déclarer vos revenus. On appelle cette déclaration le Tax Refund.

Gardez bien toutes vos fiches de salaire pour faire votre déclaration, vous pouvez récupérer une partie des taxes versées par votre employeur !

Par exemple, vous pouvez récupérer la taxe de contribution au service de santé (Medicare Levy) si vous n’êtes pas couverts par Medicare.

Exemples de salaires

Jobs de backpackers

La plupart des jobs effectués par les backpackers sont payés entre $20 et $25 /h, majoré le week end et les jours fériés. Le salaire variera beaucoup en fonction de l’employeur et de votre situation contractuelle et géographique. Dans tous les cas, veillez à vérifier que vous touchez bien le salaire minimum pour votre Award.

Exemples de jobs et salaires en Australie

Quels jobs pouvez-vous espérer trouver en Australie et pour quel salaire ? Pour vous donner une info authentique, on a posé la question à des backpackers.

Jobs qualifiés

Voici quelques exemples de fourchettes de salaire par type de jobs. Le salaire varie énormément en fonction du niveau d’expérience ainsi que de la localisation géographique en Australie. Si vous cherchez du travail, renseignez-vous sur les salaires offerts dans l’Etat que vous visez.

ProfessionFourchette de salaire par an
Professeur des écoles70 000$ – 110 000$
Instituteur petite enfance60 000$ – 90 000$
Infirmier45 000$ – 70 000$
Responsable commercial55 000$ – 80 000$
Coordinateur marketing55 000$ – 75 000$
Graphic Designer65 000$ – 90 000$
Web designer80 000$ – 110 000$
Data scientist115 000$ – 150 000$
Business Analyst85 000$ – 120 00$
IT Project manager100$ – 150 000$
Architecte junior50 000$ – 80 000$
Construction project manager90 000$ – 130 000$
Ingénieur Environnement65 000$ – 150 000$
Ingénieur Génie Civil60 000$ – 140 000$
Agent immobilier50 000$ – 90 000$
Manager de production75 000$ – 130 000$

Source : Hays Salary Guide 2019/2020

Jobs les mieux payés

Parmi les travailleurs australiens les mieux payés, il y a ceux qui travaillent dans l’industrie minière, avec un revenu annuel moyen allant de $90 000 à $160 000 pour un ingénieur, jusqu’à $220 000 pour un manager.

Paradoxalement, le secteur des énergies renouvelables offre également de très bons salaires avec des salaires annuels moyens allant de $100 000 à $180 000 pour les ingénieurs, jusqu’à $200 000 pour les managers et $300 000 pour les directeurs de projet.

De manière générale, les secteurs de la construction et de l’énergie sont des secteurs proposant des salaires élevés avec des rémunérations allant jusqu’à $300 000.

Le secteur de l’informatique paye également très bien les employés qualifiés avec des salaires allant jusqu’à $200 000 pour un manager et $300 000 pour un directeur technique.

Enfin, le secteur de la finance peut offrir des salaires très attractifs atteignant également les $300 000 pour les postes de direction.

Sources :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.