Vous le savez sûrement, les soins en Australie sont de très bonne qualité mais coûtent très chers. Si vous avez le statut de résident permanent, vous pourrez bénéficier de Medicare (sécurité sociale australienne). Autrement, pensez à vérifier auprès de votre assurance voyage si vous êtes couverts pour les soins de grossesse / accouchement. En effet, devenir maman est une expérience magique, unique et inoubliable… sauf qu’à l’autre bout du monde cette aventure d’une vie peut s’avérer stressante voire terrifiante ! Mais ne vous inquiétez plus, je vous donne ici toutes les informations pour vous préparez et vivre sereinement cette aventure en Australie.

Grossesse en Australie 

Le suivi de grossesse

Vous venez de faire un test de grossesse (disponible pour quelques dollars en pharmacie ou en supermarché), vous attendez quelques minutes et… surprise ! Le résultat est positif, vous êtes enceinte! Une aventure de 9 mois commence et soyez rassurée, vous ne la vivrez pas seule.

Le suivi de votre grossesse se fait soit par un médecin généraliste, soit par un obstétricien, soit par une sage-femme.En Australie, et c’est surprenant, on ne va pas chez le gynécologue. En effet, vous traiterez principalement avec votre GP (généraliste). Une étudiante sage-femme peut également se joindre à ces professionnels de santé si vous le désirez. En général, vous pouvez choisir entre être suivie à l’hôpital, par votre généraliste ou un suivi partagé hôpital / généraliste. 

Au cours de votre grossesse, deux échographies vous seront proposées. Une première au cours du premier trimestre et une seconde au cours du deuxième trimestre. Vous pouvez ajouter une échographie 3D, très populaire en Australie mais assez coûteuse et non prise en charge par Medicare (environ $500). Si vous vivez une grossesse multiple, vous aurez plus d’échographies que la moyenne, une tous les deux mois en général. Les échographies sont prises en charge par Medicare. Si vous n’en bénéficiez pas, elles coûtent entre 150 et 200$.

Aux échographies, s’ajoutent les tests sanguins. Une première prise de sang a lieu en tout début de grossesse pour estimer la date de conception. Autour du 5ème mois, une seconde est effectuée pour prévenir le diabète de grossesse. Le deuxième test sanguin vous prendra environ 3 heures. Une première prise de sang puis un liquide a ingéré, un temps d’attente et une seconde prise de sang. Ces tests sont prescrits par votre médecin et sont remboursés par Medicare si vous en bénéficiez. Si vous payez vous même les tests sanguins, cela vous coûtera environ 130$ par test.

Vous seront également proposés des vaccins. Ils sont non obligatoires mais recommandés par les praticiens, notamment celui contre la coqueluche.

Hôpital public ou privé ?

Au cours de votre grossesse, se posera la question du choix entre le secteur privé et le secteur public pour votre accouchement. Avec Medicare un accouchement dans un hôpital public coûte entre $0 et $1500. Sans Medicare on m’avait annoncé un coût de $5000 pour un accouchement sans complication! Mais ce prix n’est rien comparé aux accouchements dans le privé qui peuvent atteindre la somme de $20 000 (en moyenne $8500). A noter que la plupart des assurances de backpackers ne couvrent pas les frais liés à la grossesse. Sachez que si vous bénéficiez de Medicare, vous n’aurait pas de frais à payer pour votre accouchement. 

Personnellement j’ai été très satisfaite des prestations gratuites de mon hôpital public local (chambre individuelle, repas, accompagnement à domicile post accouchement…). Selon la ville où vous habitez les prestations de l’hôpital peuvent varier (chambre partagée par exemple dans les grands hôpitaux).

Soins d’accompagnement

Plusieurs services peuvent vous être proposés à l’hôpital. Pendant ma grossesse et jusqu’à six mois après mon accouchement, j’ai ainsi pu bénéficier des services gratuits d’une physiothérapeute.

J’ai également bénéficié de six cours gratuits de préparation à l’accouchement dispensés par des sages-femmes de l’hôpital. Ces cours peuvent s’avérer très utiles si vous vous apprêtez à devenir maman ou papa pour la première fois. Ensemble, vous apprendrez les différentes étapes d’un accouchement, les secrets d’une fin de grossesse sereine, les clés d’un accouchement réussi et vous recevrez des conseils pour appréhender au mieux l’arrivée de bébé. Ces cours vous permettront également de rencontrer d’autres futurs parents et d’échanger sur vos craintes, vos doutes, vos espoirs.

On vous encouragera enfin à élaborer un plan de naissance (birth plan) pour faire part de vos envies à l’équipe médicale (péridurale ou pas, position pour accoucher, peau à peau avec bébé, injection de vitamine K à la naissance ou non…).

Accoucher en Australie

Le jour J est arrivé, les contractions ont commencé et vous avez oublié tout ce qu’on vous a appris pendant les cours de préparation à l’accouchement. Pas de panique, une équipe de professionnels expérimentés et empathiques va vous prendre en charge.

Le birth plan ou plan de naissance

Les médecins et sages femmes australiens sont très à l’écoute. L’hôpital que nous avions choisi était très axé sur les méthodes naturelles pour accoucher (techniques de respiration et de méditation pour gérer la douleur, bain chaud, gaz relaxant, électrodes dans le dos et en dernier recours péridurale). Ceci dit, lorsque j’ai réclamé la péridurale, je ne me suis absolument pas sentie jugée mais au contraire accompagnée dans mon souhait.

Vous pouvez discuter avec l’équipe médicale des différentes façons d’accoucher. Les césariennes dites de confort (raisons non médicales) sont pratiquées assez couramment en Australie. Vous pourrez si vous le souhaitez choisir la date de la césarienne. Les accouchements dans l’eau sont également tendances. D’ailleurs les salles de bain des maternités sont très souvent équipées de baignoire. Dans certaines maternités, il y a également un diffuseur d’huiles essentielles, des lumières tamisées ainsi que la possibilité de mettre de la musique. Ambiance cocooning! De plus en plus de femmes font également appel à des Doola. Ce sont des sages femmes formées qui vous assistent pour accoucher chez vous. 

Les potentielles complications

Dans mon cas, j’ai dû subir une césarienne. Mon mari était présent en salle d’opération, une norme en Australie, et a même eu le droit de regarder par dessus le champ pour assister à la naissance de notre bébé. Ensuite, notre bébé a fait du skin to skin (peau à peau) avec son Daddy, le temps qu’on me recouse. Ils sont restés dans la pièce avec moi et nous n’avons été séparés à aucun moment. J’ai eu mon fils avec moi en salle de réveil et je lui ai donné sa première tétée sous le regard bienveillant des sages femmes. Les australiens ne sont pas du tout intrusifs et laissent le temps et l’espace nécessaire aux parents pour créer un lien avec leur enfant. Ici l’allaitement est très répandu et très encouragé. Les infirmières à l’hôpital vous accompagneront et vous aideront à allaiter votre enfant si vous le souhaitez.

Sachez cependant que selon l’état de votre bébé, il arrive que vous soyez séparés lors de la naissance. En effet, si celui-ci a besoin de soins, il sera amené en néo nat. Dans ce cas, les frais peuvent vite être très élevés.  En effet, si votre enfant est prématuré, la facture montera très vite, sachant qu’une semaine en néo nat coûte environ 10000$.

En ce qui concerne les frais d’hôpitaux. Si vous devez payer de votre poche, prévoyez environ 1400$ par nuit. En général, la somme totale est à payer sous 7 jours dès votre sortie. Des plans de paiement sont disponibles dans certains hôpitaux si vous rencontrez des problèmes pour payer. 

La durée du séjour dépend des hôpitaux et de votre état de santé. Certains vous autoriseront à rentrer chez vous après quelques heures, d’autres vous permettront de rester plusieurs jours, y compris avec votre conjoint. Personnellement, j’ai demandé à rester 5 jours pour me remettre de mes émotions !

Rentrer chez soi après l’accouchement

L’après-accouchement est également essentiel pour vous et votre nouveau-né. Au départ de l’hôpital vous recevrez un livret complet avec tout un tas d’informations sur la parentalité. J’ai été enchanté du suivi à domicile australien. Tout d’abord, vous recevrez plusieurs visites d’une sage-femme et d’une infirmière puéricultrice pour s’assurer de votre bien-être et de celui de votre bébé. Ensuite, vous profiterez d’un accompagnement personnalisé pour allaiter si vous le désirez. Enfin, on vous offrira la possibilité de vous inscrire à un groupe de jeunes mamans, encadré par une infirmière puéricultrice, pour apprendre et échanger sur la parentalité et le développement des tout-petits. Encore une fois, dans ma maternité, j’ai bénéficié gratuitement de tous ces services ! 

Je vous conseille donc de bien vous renseigner sur votre maternité de proximité, auprès de la maternité elle-même, du médecin qui vous suit ou même d’autres mamans, pour connaitre tous les avantages dont vous pourriez bénéficier. Dans les grandes villes, vous pourrez choisir votre maternité et ainsi choisir celle qui correspondra le mieux à votre projet et vos attentes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.