Home News Les Backpackers pourraient-ils être les premiers touristes internationaux à revenir en Australie ?

Les Backpackers pourraient-ils être les premiers touristes internationaux à revenir en Australie ?

Les Backpackers pourraient-ils être les premiers touristes internationaux à revenir en Australie ?


Les backpackers pourraient être autorisés à entrer en Australie pour pallier au manque de main d’oeuvre dans certains secteurs. C’est la proposition qui devrait être soumise au gouvernement par la “National Farmers’ Federation” et le “Backpacker and Youth Tourism Advisory Panel” dans les jours qui viennent. En effet, avec un nombre important de backpackers ayant quitté le pays suite à la pandémie de Covid-19, les fermiers se retrouvent en manque de main d’oeuvre pour les récoltes à venir. Pour tenter de remédier à ce manque, des propositions sont faites pour permettre à des travailleurs étrangers de rentrer en Australie. Et cela avant même la ré-ouverture des frontières aux touristes internationaux.

Une proposition pour pallier au manque de main d’oeuvre

La Fédération Nationale des Agriculteurs et le Panel consultatif sur le tourisme des backpackers et des jeunes sont en train d’élaborer une proposition qui pourrait permettre, dans un premier temps, à 150 backpackers de se rendre en Australie dès octobre prochain. La proposition, qui va être soumise au gouvernement, permettrait aux jeunes provenant de pays à faible taux d’infection au COVID d’entrer en Australie. Le coût de la quarantaine des backpackers à leur arrivée devrait être couverte par les futurs employeurs. ABC News prétend que le projet test serait utilisé pour employer des backpackers dans les fermes ou comme jeunes au pair, après que les jobs aient été initialement proposés aux australiens.

Le gouvernement fédéral a récemment approuvé un projet similaire pour le Territoire du Nord. En effet, des travailleurs du Vanuatu devraient entrer dans le pays et cela malgré les frontières fermées. Ils seront embauchés pour la récolte des mangues. Les agriculteurs devraient couvrir le coût de la quarantaine de ces travailleurs à hauteur de 2500$ par personne. Il est prévu que 170 travailleurs entrent dans le pays.

Un secteur agricole en manque de main d’oeuvre

Le secteur agricole australien est fortement dépendant de la main d’œuvre fournie par les backpackers. En effet, les jeunes en PVT représentent une grande partie des travailleurs dans les récoltes. Récemment, le porte parole de la Fédération Nationale des Fermiers, Ben Rogers, a déclaré que le nombre de backpackers en Australie était passé de 140 000 en mars à environ 80 000 en juin.

Les agriculteurs sont donc de plus en plus préoccupés par le manque de main d’oeuvre. En plus du nombre important de backpackers ayant quitté le pays, la fermeture des frontières entre états empêche ceux encore sur place de se déplacer pour travailler en ferme.

“Il y a environ 40 000 personnes qui travaillent dans ce secteur tous les ans. Donc ceux encore sur place devraient suffire, à condition qu’elles puissent se déplacer dans le pays et aller là où se trouve le travail”

M. Rogers

Il a déclaré que le NFF travaillait avec le Backpacker and Youth Tourism Advisory Panel pour développer une proposition d’entrée sûre pour le COVID. Elle devrait permettre aux backpackers d’entrer en Australie d’une manière “hautement contrôlée”.

“Avec des garanties appropriées, il est difficile de voir quelle objection rationnelle pourrait être donnéE”

M. ROGERS

L’AFPA a déclaré que les backpackers contribuent à hauteur de 13 milliards de dollars à l’économie nationale. Et ils occupent 127,000 emplois dans le secteur des produits frais.

L’Australie ne devrait pas ouvrir ses frontières aux voyageurs internationaux avant 2021. Cependant, depuis avril le gouvernement a autorisé certains étrangers déjà en Australie à prolonger leurs visas. Selon le ministère de l’Intérieur, près de 4000 personnes ont bénéficié de l’extension via le visa 408.

Les tentatives pour attirer les travailleurs australiens

Différentes initiatives visant à attirer les travailleurs vers l’horticulture ont été mises en place. Notamment, une proposition de l’AFPA qui offre une prime de 1200 dollars aux Australiens prêts à se déplacer pour travailler en zone rurale. En effet, malgré un taux de chômage qui ne cesse d’augmenter, les jeunes australiens ne semblent pas attirés vers les jobs du secteur agricole.

Interrogé sur ces initiatives visant à inciter les travailleurs, M. Rogers a déclaré que l’ancien essai d’incitation aux travailleurs saisonniers n’avait pas été un énorme succès au départ. Cependant, “les circonstances ont changé assez radicalement, et dans quelques mois le programme pourrait être déployé à nouveau et être réessayé”.

D’autres idées, notamment une campagne de type Tourism Australia pour attirer les travailleurs sont également en projet.

Cette proposition pour permettre aux jeunes en WHV / PVT de revenir intervient alors que l’Australie se prépare à un taux chômage record. De plus, les syndicats ont appelé à la suppression du programme visa vacances travail qui, selon eux, est en proie à l’exploitation.

Source : ABC News

Australie Guide Backpackers
La communauté des backpackers vous aide à préparer votre voyage en Australie. Partage de bons plans, d'expériences, conseils jobs, astuces de backpackers etc.. Guide gratuit (eBook) pour travailler et voyager en Australie avec un Working Holiday Visa ! Un guide écrit par des backpackers, pour les backpackers

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.