Home Assurance Pourquoi prendre une assurance PVT en Nouvelle-Zélande ?

Pourquoi prendre une assurance PVT en Nouvelle-Zélande ?

0
Pourquoi prendre une assurance PVT en Nouvelle-Zélande ?

Vous partez en Nouvelle-Zélande avec le Programme Vacances-Travail (PVT) ? Avez vous pensé à souscrire à une assurance santé pour votre séjour ? Sachez que durant votre voyage, vous pourriez être confronté à des problèmes de santé et devoir supporter l’ensemble des frais si vous ne bénéficiez pas d’assurance… Un accident est malheureusement vite arrivé, c’est pourquoi il est important de partir serein en ayant une protection santé qui vous couvrira en cas de problèmes. Voici les raisons pour lesquelles une assurance PVT est indispensable durant votre séjour en Nouvelle-Zélande.

Le Programme Vacances Travail (PVT) 

Destiné aux jeunes de 18 à 35 ans, le Programme Vacances Travail (PVT) vers la Nouvelle-Zélande (Working Holiday Visa en anglais) favorise la découverte et l’immersion dans ce pays, en permettant à ces voyageurs de travailler durant leur voyage afin de financer leur vacances. Un dispositif accessible dans plusieurs pays qui conseillent vivement – voire imposent – la souscription d’une assurance santé PVT.

Raison n°1 : Pas couvert par la sécurité sociale française en Nouvelle-Zélande

Pas d’accord bilatéral entre la France et la Nouvelle-Zélande

Sur le territoire français, vous n’avez qu’à sortir votre carte vitale pour bénéficier de la couverture généreuse de la sécurité sociale. Et maintenant, dès lors que vous travaillez, votre employeur y ajoute une couverture supplémentaire : celle d’une mutuelle, traditionnellement très attractive. Grâce à ce système, vous ne payez aucun frais pour un rendez-vous chez le généraliste ou chez le spécialiste. Votre participation, en cas d’hospitalisation, reste anecdotique, voire nulle. Tout comme celle pour vos médicaments nécessaires à vos soins.

Une fois en Nouvelle-Zélande, vous ne serez plus couvert par ce dispositif : aucun accord bilatéral entre ce pays et la France n’existe, dans le domaine de la couverture sociale. Dès lors, vous ne pourrez prétendre à aucun remboursement de Sécurité Sociale, même de manière rétroactive. Autrement dit, vous devrez payer tous vos soins !

Petit aperçu des coûts des soins courants

Voici un petit aperçu des prix pratiqués en Nouvelle-Zélande [i] :

  • Un rendez-vous chez le médecin généraliste oscille entre 40 et 60 dollars. À noter qu’une personne qui n’a pas la nationalité néo-zélandaise aura accès aux tarifs les plus élevés.
  • La boîte de Nurofen (12 tablettes) vous coûtera en moyenne 4,20 dollars
  • Une consultation chez le dentiste vous coûtera quant à elle entre 130 et 185 dollars. Rajoutez 110 dollars pour une radio.

À noter qu’un transport d’urgence en ambulance coûtera au minimum 600 dollars !

Le système de protection sociale néo-zélandais

« La qualité des soins est très bonne en Nouvelle-Zélande. Tous les types de soins y sont disponibles, néanmoins le niveau des médecins est très variable. » (Site du gouvernement France Diplomatie). Et pour bénéficier du système de protection du pays, il faut être titulaire d’un permis de travail depuis 2 ans : autrement dit, les personnes ayant un PVT ont rarement accès à cette gratuité, voire à l’aide publique pour les soins. Dès lors, le recours à une assurance privée est impératif !

pvt santé nouvelle zelande

Raison n° 2 : Pas de visa sur le territoire sans assurance PVT

Pas vivement recommandée, obligatoire

Si l’assurance PVT est vivement recommandée en Australie, sa souscription en Nouvelle-Zélande est obligatoire. En effet, sur les 14 destinations disponibles pour les Français, l’Argentine, le Canada, le Chili, la Colombie, la Corée du Sud, Hong Kong, et la Nouvelle-Zélande, exigent une assurance maladie rapatriement et hospitalisation. À noter que pour les 6 autres destinations (dont l’Australie), elle reste vivement recommandée !

La preuve de la souscription à une assurance doit être présentée lors du passage en douane. Autrement dit, en cas de contrôle, si vous ne pouvez pas montrer un justificatif d’assurance, vous ne serez pas autorisé(e) à entrer dans le pays !

La durée de votre assurance PVT

Mais si l’obligation d’assurance de la Nouvelle-Zélande concerne la souscription, elle n’impose rien quant à la durée. Cependant, si vous partez 12 mois (durée maximale du PVT), il est vivement recommandé de prendre une assurance qui couvre les 12 mois du voyage.

Conseil backpackers

A toutes les personnes faisant le choix de souscrire à une assurance pour une durée plus courte que leur PVT : assurez-vous de pouvoir la renouveler une fois sur place, et qu’elle soit continue. Par exemple, si vous êtes couvert jusqu’au 15 mai, la nouvelle couverture doit reprendre à la même date, et non le 17 mai. Vous éviterez ainsi des refus de remboursements et la frustration qui va avec.

Quand la souscrire ?

Si certains pays la réclament avant votre départ, il est préférable d’attendre d’avoir son visa (ou sa lettre d’introduction) pour entamer les démarches de souscription de votre assurance en Nouvelle-Zélande.

Réduction de 5% sur votre assurance PVT

Payez moins cher votre assurance voyage auprès de Chapka Assurances. L’assurance préférée des lecteurs d’Australie Guide Backpackers.

Optez pour une assurance PVT personnalisée

Votre situation et vos besoins

Obligatoire pour tout PVT en Nouvelle Zélande, l’assurance doit refléter votre situation et vos besoins : que vous partiez seul(e), ou en couple, le degré de couverture attendu ne sera pas le même. Par exemple, un couple peut s’interroger sur la couverture médicale d’une éventuelle grossesse… Une personne seule n’aura pas ce genre de préoccupations au moment de la souscription. 

Par ailleurs, chaque personne en possession d’un PVT doit dresser un état des lieux de ses besoins prévisibles :

  • Les yeux : changez-vous régulièrement de corrections pour vos lunettes et/ou lentilles?
  • Les dents : avez-vous un appareil dentaire ou des problèmes de dents fréquents ?
  • Traitement : avez-vous du cholestérol, des carences, du diabète… nécessitant un traitement régulier ?

La nature du travail

Chaque PVTiste est libre de choisir un « petit boulot » ou un travail dans son domaine d’expertise, histoire de se perfectionner pour financer son voyage : or, les secteurs d’emplois PVT en Nouvelle-Zélande sont nombreux (tourisme, usine, chantier, commerce, call centers, etc.)

Barman, aide-cuisinier, serveur… un accident est vite arrivé ! En termes d’assurance, mieux vaut se couvrir de toutes éventualités – notamment celles de se couper profondément la main en épluchant un oignon !

Il convient donc de s’interroger sur sa situation, ses besoins et la nature du travail potentiellement exercé en Nouvelle-Zélande, pour s’assurer d’une couverture optimale – et surtout adaptée. Un vrai gage de sérénité, une fois sur place.

[i] Source : www.clarencetam.co.nz

Article mis à jour le 25/03/2020 – Publié initialement le 24/09/2018

Black Bird
Après un long séjour en Australie, nous avons fondé Black Bird, une société spécialisée dans les assurances voyage. Notre mission est d'informer et d'aider les jeunes expatriés dans leurs choix d'assurance (conseils, bons plans, comparatifs etc). Si vous avez des questions particulières, n'hésitez pas à nous contacter directement par mail. Contacts : infos.blackbird@gmail.com Immatriculée au RCS de Grenoble sous le n° 833 461 403 Mandataire d’intermédiaire en assurance, inscrite au Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance sous le numéro 18000657

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.