Open top menu
Vivre l’expérience HelpX, de l’autre côté du miroir

Vivre l’expérience HelpX, de l’autre côté du miroir

Je ne sais pas vous, mais moi en partant en Australie, je cherchais certes le soleil, les plages de surf et les fameux kangourous, mais je voulais surtout rencontrer des Australiens, des vrais, des durs à cuire, ceux qui vivent au beau milieu du bush et mangent du Vegemite (comprendra qui pourra). Et vous et moi sommes sûrement bien d’accord sur ce point: un vrai trip dans un pays ne se fait pas sans aller à la rencontre de ceux qui y vivent. Et bien oui madame ! Car on a beau fantasmer devant la carte accrochée au-dessus de son lit, s’imaginer l’Australie, on ne sait jamais vraiment ce que ce beau pays et ses habitants nous réservent et j’ai bien envie de vous dire : tant mieux ! On nous dit souvent que les rencontres forgent le voyage et j’y ajouterai qu’il faut également savoir provoquer de belles rencontres et pour ça, j’ai exactement ce qu’il vous faut, j’ai nommé : LE HELPX.

Le HelpX c’est tout simplement du bénévolat. Vous travaillez quelques heures par jour en échange du logement et du couvert. Plusieurs sites proposent de vous mettre en relation avec des hôtes tels que Woofing.com, Helpx.com. Ce service peut vous aider à faire des économies, améliorer votre anglais (et pas qu’un peu), acquérir de nouvelles compétences ou encore mieux, vous immerger dans la culture ! Et avouez que vous seriez presque prêt à payer pour ça, non ? Que vous soyez en pleine recherche de travail, en ville ou au beau milieu du bush, que vous parliez anglais ou non, les propositions sont variées et chacun peut y trouver son compte !

Bon, je pense que vous l’avez bien compris, le HelpX, je dis OUI. Pour notre part, nous sommes actuellement à 80km de Darwin, chez Belinda, qui nous accueille pour l’aider dans ses travaux extérieurs. Belinda possède quatre-vingts pintades, quatre poules, un dindon, un couple de pans, un chat et un bébé wallaby, tout juste recueilli pour notre plus grand bonheur. Et tout ce joli monde mène sa petite vie dans son immense propriété. Elle adore partager, discuter et c’est tout naturellement autour d’un verre de vin Australien que nous avons voulu en savoir plus sur ses motivations et expériences d’hôte HelpX.

Comment t’est venu l’idée de t’inscrire sur le site HelpX ?

Une amie me parlait régulièrement des Backpackers qu’elle recevait chez elle. A chaque nouveau arrivant, elle avait de nouvelles histoires à me raconter. Cette aventure semblait tellement riche, tellement excitante, que j’ai moi-même voulu me lancer il y a maintenant 3 ans.

Pour quel type de tâches as-tu besoin d’helper ?

Ma propriété est immense et j’ai mon propre business qui me prend beaucoup de temps. J’ai donc besoin d’aide pour entretenir l’extérieur. Les helpers sont amenés à jardiner, à m’aider à bâtir des choses, ça peut aller jusqu’à la construction d’un mur.

Qu’attends-tu des helpers ? Quelles qualités doivent-ils avoir ?

Qu’ils pensent par eux-mêmes, qu’instinctivement, ils fassent certains choses qui pourraient réellement m’être utiles. Je n’aime pas avoir constamment l’impression de donner des ordres, un peu d’autonomie permet de rendre l’expérience plus sympathique. Je dirais également qu’il faut aimer le contact. C’est important de partager un bon repas ensemble, d’avoir des choses à échanger et d’apprendre l’un de l’autre.

Finalement, on pourrait résumer tout cela par l’envie de passer du bon temps et d’avoir une super expérience. C’est une situation gagnante pour tout le monde.

Qu’est-ce que tu apprécies le plus dans le concept de HelpX ?

Le fait que chacun y trouve son compte. J’aime constater ce qui a été bâti chez moi grâce aux helpers et me dire que tout cela est le fruit de superbes rencontres.

Aussi, je partage mon savoir et j’adore ça. Comme à vous à qui j’ai appris à faire du ciment, j’espère qu’une fois rentrés en France, cette nouvelle expérience vous servira et que vous aurez une petite pensée pour Belinda. C’est aussi ma façon de voyager. J’aime me dire que je fais en quelque sorte partie de votre aventure.

J’apprends également beaucoup sur l’autre et sur moi-même. Helpx est plus qu’une simple rencontre, on immisce quelqu’un dans son quotidien, son petit train-train et bien évidemment, on crée des liens.

Ton meilleur et ton pire souvenir ?

Meilleur, je n’en ai pas et qu’en bien même, je n’ai pas envie de valoriser une rencontre plutôt qu’une autre. Chacun est différent et m’apporte ce qu’il a à m’apporter. Je ne demande rien de plus.

En revanche, j’ai eu une mauvaise expérience avec une Australienne assez étrange. Depuis, je n’ai plus envie de prendre d’Australiens.

Justement, quelle nationalité as-tu principalement ?

Française et je ne sais absolument pas pourquoi alors j’imagine que vous êtes simplement plus baroudeurs que les autres ?

Quel conseil donnerais-tu pour bien choisir son HelpX ?

Il faut tout simplement se connaître et connaître ses limites. Pour venir chez moi, il faut aimer le contact avec la nature et les animaux, aimer vivre au milieu du bush, c’est un mode de vie que j’apprécie mais qui n’est pas du goût de tout le monde. Il faut également accepter de se salir et parfois se surpasser physiquement. J’ai déjà reçu des helpers à qui le grand air faisait envie mais qui n’étaient pas près à mettre les mains dans la boue. C’est alors une perte de temps pour tout le monde et c’est bien dommage. Alors n’hésitez pas à poser un tas de questions, à bien vous renseigner et à choisir une expérience qui vous ressemble et vous motive réellement.

Mais n’ayez pas d’inquiétudes, j’ai accueilli il y a quelques mois des Parisiens, de vrais citadins, et c’était un moment d’échange incroyable !

Une phrase pour résumer l’expérience HelpX ?

“Just do it !”

Article écrit par Emilie

3 (60%) 2 votes

32 Partages
Partagez32
Enregistrer
Tweetez