Home Nouvelle Zélande Préparer son PVT en Nouvelle Zélande

Préparer son PVT en Nouvelle Zélande

0
Préparer son PVT en Nouvelle Zélande

Vous avez décidé de partir en PVT (Permis Vacances Travail) en Nouvelle-Zélande ? Alors préparez vous pour une expérience qui va certainement changer à jamais votre vie. La Nouvelle Zélande est un pays magnifique avec une diversité de paysages qui séduira les plus difficiles. De par leur petite taille, les deux îles du pays sont faciles à découvrir pendant votre PVT. Préparez vous donc à en prendre plein les yeux. Pour partir l’esprit tranquille, nous vous proposons une liste des différentes étapes à suivre pour préparer au mieux votre séjour au pays des kiwis.

Le PVT, c’est quoi?

Le PVT (Programme Vacances Travail), également appelé WHV (Working Holiday Visa), est un visa qui permet aux jeunes de voyager et travailler pendant un an en Nouvelle Zélande. L’âge limite pour en bénéficier est fixé à 30 ou 35 ans selon votre nationalité (35 ans pour les Canadiens). Vous pouvez faire votre demande jusqu’à la veille de votre anniversaire, c’est-à-dire jusqu’à vos 31 ans. C’est la date de votre demande de visa qui compte et non la date à laquelle vous l’obtenez.

Si vous demandez un Visa Vacances-Travail, vous aurez 12 mois pour vous rendre en Nouvelle-Zélande une fois votre visa obtenu.

Les conditions à remplir

Les conditions pour obtenir un PVT pour la Nouvelle-Zélande :

  • Avoir 18 et 31 ans (35 pour les Canadiens) au moment de la demande,
  • Avoir un passeport en cours de validité
  • Vous devez avoir des économies (minimum 4 200 $NZ).
  • Souscrire une assurance santé privée pour la durée de votre séjour,
  • Payer les frais de visa (455 $NZ depuis le 31 juillet 2022).

Le visa est valable 12 mois et vous permet d’entrer et de sortir autant de fois que vous le souhaitez durant cette période. 

Contrairement à l’Australie, vous pouvez faire votre demande de visa d’où vous voulez, même depuis la Nouvelle-Zélande. Dans ce cas, votre visa prend effet immédiatement. Vous n’aurez pas besoin de quitter le pays pour y revenir et activer votre visa.

Meilleure période pour partir en Nouvelle-Zélande

Il n’y a pas réellement de bonnes ou mauvaise périodes pour partir en Nouvelle Zélande. En effet, tout dépend de vos projets une fois sur place et aussi de votre situation en France. Par exemple, devez-vous finir vos examens avant de partir ou aller au bout d’un CDD ?

Dans l’hémisphère Sud, les saisons sont inversées par rapport à celles que nous connaissons en France ou Europe. L’été s’étend ainsi des mois de décembre à mars. L’hiver quant à lui s’étend de juin à septembre. Sachez que la Nouvelle Zélande est un pays où il peut faire froid, très froid. Le mieux est donc d’arriver quand c’est l’été en NZ. Si vous souhaitez profiter de la saison de ski et des stations incroyables de l’île du sud, partir en hiver sera certainement mieux !

Au delà de ça, il faudra aussi prendre en compte votre budget et ce que vous souhaitez faire une fois arrivé en Nouvelle-Zélande.

Quelles démarches dois-je remplir avant de partir ?

Réservez son billet d’avion

Une fois en possession de votre passeport (valide pour la durée de votre séjour) et de votre visa, vous pouvez acheter votre billet d’avion.

Selon vos plans, vous pouvez opter pour un billet en aller simple ou un billet aller-retour. Sachez qu’un billet simple, bien qu’un peu plus cher, vous offrira une plus grande flexibilité si vous souhaitez poursuivre votre voyage. Si vous choisissez cette option, gardez en tête, que vous devez garder de l’argent de côté pour le billet retour. 

Pour faire des économies sur l’achat du billet, évitez de partir en haute saison, entre décembre et février. Vous pouvez comparer les prix des billets sur des sites des comparateurs de vols tel que Skyscanner.

Assurance Santé 

Souscrire une assurance voyage

Il est indispensable de partir avec une assurance PVT qui vous couvrira pour toute la durée de votre PVT. Un accident, une maladie, un décès dans votre famille… le risque zéro n’existe pas, et la caisse d’assurance maladie française ne vous couvrira plus à l’étranger. Par exemple, une hospitalisation en Nouvelle-Zélande peut coûter une dizaine de milliers d’euros. Pour partir l’esprit tranquille, préparez en amont la souscription à une assurance voyage. Vous pouvez demander des devis à différents organismes pour faire votre choix. Etre assuré est aussi une condition d’obtention d’un visa PVT en Nouvelle-Zélande. Même si en pratique, il est peu probable que l’on vous demande la preuve de votre assurance santé à votre arrivée à l’aéroport, il est très fortement conseillé d’être couvert.

Faire un bilan santé avant le départ

Nous vous conseillons de faire un bilan complet de votre santé avant de partir en Nouvelle-Zélande. En effet, votre assurance voyage ne couvrira pas toutes les dépenses médicales lors de votre PVT (notamment les maladies déjà existantes avant le départ). Selon vos besoins, prenez rendez-vous chez votre médecin généraliste, ophtalmologiste, dentiste, gynécologue… Les professionnels de santé vous délivrerons les ordonnances dont vous avez besoin pour la durée de votre séjour (médicaments, lunettes de vue, moyen de contraception, etc.) 

Si vous avez un traitement quotidien, sachez que les pharmacies délivrent des médicaments pour une durée maximale de 6 mois, et ceci, seulement après avoir reçu un courrier de l’assurance maladie. Vous devrez adresser une lettre à votre organisme d’assurance maladie avec une copie de vos ordonnances pour avoir cet accord.

Les démarches administratives avant de quitter la France

Vous avez pris la décision de partir… il va falloir l’annoncer à votre employeur. Que vous ayez un CDD ou un CDI, vous avez un préavis de départ à respecter. Vous pouvez négocier une rupture conventionnelle, un congé sans solde, ou bien démissionner. 

En cas de rupture conventionnelle, fin de contrat, ou si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé, vous conserverez vos droits au chômage lors de votre retour en France. Pour cela, il faut signaler votre départ à Pôle Emploi et geler vos droits.

Si vous louez un logement, pensez à déposer votre préavis de départ. En général le préavis est de 3 mois. Dans certains cas il peut être réduit à 1 mois. Lors du déménagement, il faudra résilier vos différents contrats : électricité, gaz, téléphone, internet, assurance habitation, abonnement à des magazines, etc...

Selon votre situation personnelle et professionnelle, n’oubliez pas de faire votre changement d’adresse auprès des organismes suivants : impôts, banque, assurance auto, assurance maladie, Pôle Emploi, CAF… Vous pouvez choisir, par exemple, l’adresse d’un membre de votre famille.

Vous pouvez également décider de vendre votre voiture avant le grand départ, ce qui vous permettra d’avoir de plus grandes économies pour partir. 

Comment préparer son arrivée en Nouvelle-Zélande ?

Obtenir les documents nécessaires

Passeport valide

Vous devez posséder un passeport pour voyager en Nouvelle-Zélande. Si vous en avez déjà un, faites bien attention à sa date d’expiration. À votre arrivée en Nouvelle-Zélande, votre passeport devra être valide pendant au moins 15 mois.

Si vous n’en possédez pas, vous devez en faire la demande auprès d’une mairie équipée pour les demandes de passeports biométriques. Le passeport coûte 86€ et est valable 10 ans.

Permis de conduire international

Votre permis de conduire français ne suffit pas pour conduire en Nouvelle-Zélande : vous devez être en possession d’un permis de conduire international. Vous pouvez faire la demande en ligne sur le site de l’ANTS

Un conseil : faites cette demande suffisamment à l’avance, car les délais d’obtention peuvent être très longs (plusieurs mois).

N’oubliez pas qu’en Nouvelle-Zélande vous devrez avoir les deux permis sur vous : le permis de conduire français et le permis international.

Visa PVT

Votre clé pour la Nouvelle-Zélande, c’est le PVT ou WHV. Ce visa vous permet d’y vivre et d’y travailler légalement pendant 1 an. La demande de visa se fait en ligne, sur le site de l’immigration néo-zélandaise. Vous devrez créer un compte pour ensuite remplir le formulaire de demande en ligne. Comptez environ 1 heure pour remplir le questionnaire.

Selon votre situation, vous pourriez aussi avoir à passer une visite médicale auprès d’un médecin agréé par les autorités néo-zélandaises (mais ce n’est pas systématique).


Scanner ses documents importants

Scannez tous vos documents importants de voyage et gardez-en une copie sur vous  (ordinateur, disque dur externe ou clé USB, dossier dans votre boîte mail). Donnez une copie de ce dossier à une personne de confiance en cas de besoin (vos parents par exemple). Cela vous sera très utile en cas de perte, vol de documents, ou bien si l’administration française ou néo-zélandaise vous réclame un document. 

Ouvrir un compte bancaire et transférer son argent

Si vous allez travailler en Nouvelle-Zélande, vous devrez ouvrir un compte bancaire dans le pays. Vous pourrez utiliser ce compte à votre arrivée et lors de votre voyage pour recevoir vos salaires, faire des transferts d’argent, etc.

Sachez que les démarches administratives en Nouvelle-Zélande sont beaucoup plus simples et rapides qu’en France. Vous pouvez, selon la banque que vous choisissez, faire une pré-ouverture de compte depuis la France et prendre un rendez-vous en ligne. Si vous arrivez à Auckland, vous obtiendrez plus rapidement un rendez-vous de la banque si vous choisissez une agence éloignée du centre ville. Les backpackers choisissent en général les banques ANZou ou KiwiBank

Pour ouvrir un compte en banque en Nouvelle-Zélande, vous devrez présenter les documents suivants :

  • Votre passeport
  • Un justificatif de résidence
  • Votre numéro fiscal de votre pays d’origine
  • Copie de votre visa PVT Nouvelle-Zélande
  • Il peut vous être demandé de verser une somme d’argent pour l’ouverture (par exemple 50$).

Transfert d’argent

Tous nos conseils pour faire des économies lorsque vous envoyez de l’argent vers la Nouvelle-Zélande.

Obtenir son numéro IRD

En Nouvelle-Zélande, vous avez l’obligation d’ouvrir un compte pour ensuite présenter une demande de numéro IRD (Inland Revenue Department). Ce numéro est en effet nécessaire pour pouvoir travailler de façon rémunérée dans le pays. Pour commencer votre demande de numéro IRD, vous devez vous rendre sur le site de l’Inland Revenu Department. La démarche se passe en ligne, elle est gratuite. En général, vous obtenez une réponse sous 48 heures par email.

Pour faire votre demande d’IRD, il vous faudra :

  • votre passeport
  • votre Immigration New Zealand Application number (il se trouve en objet du courriel d’approbation de votre PVT)
  • votre numéro fiscal de votre pays d’origine
  • une preuve d’ouverture de compte en NZ

Réservation des premières nuits

La plupart des PVTistes choisissent de réserver plusieurs nuits à leur arrivée en auberge de jeunesse. En effet, il vous faudra quelques jours pour vous remettre du décalage horaire, ouvrir un compte bancaire, trouver votre voiture ou van… À savoir que certaines auberges proposent les nuits gratuites en échange de quelques heures de ménage par jour.

Vous pouvez aussi réserver un hôtel, une chambre dans un Airbnb, faire du Couchsurfing chez l’habitant ou du volontariat en Wwoofing ou HelpX.

Prendre un forfait téléphone

Avant le départ, vous pouvez faire quelques recherches sur les différentes options qui s’offrent à vous concernant le forfait téléphone. Posséder un numéro de téléphone néo-zélandais vous sera quasi-indispensable si vous travaillez lors de votre séjour. En effet, les employeurs ne vous contacteront pas sur votre numéro français. Beaucoup de PVTistes font le choix de garder leur numéro français et d’acheter une carte SIM néo-zélandaise à leur arrivée. 

Des forfaits téléphoniques comme Free sont très avantageux en Nouvelle-Zélande (appels, SMS illimités vers la France et la Nouvelle-Zélande, et 25Go d’internet). Vous pouvez ainsi souscrire à un abonnement Free avant le départ et acheter sur place une carte SIM néo-zélandaise.

Si vous décidez d’obtenir un numéro néo-zélandais, vous aurez le choix entre plusieurs options. Il y a des cartes pré-payées ou pre-paid ((Spark ou Vodafone ont les meilleures couvertures) sans engagement, les forfaits sans engagement et la possibilité de prendre des forfaits qui vous engagent sur plusieurs mois (souvent, ils incluent un téléphone). 

Les principaux opérateurs néo-zélandais sont 2degreesVodafone et Spark.

Par expérience, de nombreux pvtistes jugent que les cartes pré-payées ou des forfaits sans engagement sont largement suffisantes pour votre séjour en Nouvelle-Zélande. Vous venez tout simplement avec votre téléphone déjà débloqué. Si vous pouvez emmener un téléphone à double carte SIM, c’est encore mieux! 

Si vous optez pour une carte prépayée, vous pourrez facilement acheter des recharges dans les supermarchés, les épiceries, aux boutiques de l’opérateur ou sur leur site internet.

Achat d’un véhicule en Nouvelle-Zélande

Si vous comptez acheter un véhicule, vous pouvez déjà commencer à faire quelques recherches avant de partir : Van ou voiture ? Véhicule aménagé ou non ? Quel budget ? … Vous pouvez préparer une annonce et la poster sur différents groupes Facebook de voyageurs en Nouvelle-Zélande. Votre ville d’arrivée est Auckland ? Faites un tour aux « Car Fairs », où les professionnels et particuliers vendent leurs véhicules sur un parking. Le Car Fair d’Ellerslie est ouvert le dimanche matin et celui d’Auckland City le samedi matin (près du quartier Parnell). Vous trouverez également des annonces de voitures affichés dans les auberges de jeunesse. Une fois votre véhicule acheté, n’oubliez pas de souscrire à une assurance voiture. 

Voir aussi: Chapka Assurances, votre meilleur compagnon de voyage

5/5 - (1 vote)
Passionnée de photographie et de randonnées en pleine nature, j'ai passé un an en PVT en Nouvelle-Zélande. Je suis actuellement en PVT en Australie sur Noosa. Découvrir, échanger, s'ouvrir et osez de nouvelles expériences. Voilà ce qui m'anime au quotidien!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.