Jonathan a passé 2 ans en WHV en Australie et a travaillé pendant 6 mois en mer sur les côtes des Kimberleys pour la société de perles « Paspaley ». Voici son expérience de job dans la récoltes de perles en Australie.

Trouver un job sur un bateau en Australie

J’étais à Darwin en auberge depuis plusieurs semaines et désespérément à la recherche d’un job. Après des mois à ramasser des tomates à Bundaberg, il n’était plus question de fruit picking ! Ne trouvant rien et mes économies tombant à sec, j’ai investi mes derniers 500 dollars dans un van pour pouvoir dormir dedans et ne pas payer de loyer.

Nous étions en Juin, donc la haute saison à Darwin. Dans chaque magasin où nous allions déposer notre CV il était posé sur la pile des précédents… Donc à tout hasard je suis rentré dans l’office de Paspaley Pearl qui est une des plus grosses compagnies perlières australiennes. Un grand bâtiment au-dessus du bijoutier dans la rue piétonne.

On m’a demandé de remplir un formulaire de candidature sur lequel j’ai légèrement adapté la vérité. « Pas d’allergie, pas de mal de mer, j’ai déjà de l’expérience dans le travail en mer etc… » Mon formulaire est déposé sur la pile…

3 jours après, le responsable des ressources humaines me contacte car ils ont d’urgence besoin d’un «  Deck-Hand ». Je me rends donc au RDV. Ils me font bien comprendre que c’est un boulot sérieux avec un tas de règles de sécurité à respecter.

Le jour suivant je me rends dans une clinique pour des tests physiques exigés par la compagnie. Je craignais un petit peu ces tests n’étant pas un grand sportif à la base, mais apparemment le fruit picking m’a bien rodé !

  • Test cardio
  • Test de force de main
  • Soulever des caisses avec le dot bien droit
  • Test urinaire pour les drogues dures

Deux jours plus tard, me voilà parti !

Rendez-vous à 5H à l’aéroport privé de Darwin pour embarquer dans un Hydravion direction les côtes des Kimberley’s !

Pearl sea plan Australia
Pearl sea plan Australia

D’après le responsable RH, beaucoup de personnes se désistent durant le processus de recrutement ayant peur de la difficulté de ce job, ce qui m’a permis d’avoir le place.

En quoi consiste le job de récolte de perles en Australie ?

Le job est assez simple. Les côtes des Kimberley’s sont pleines de petites baies dans lesquelles de longs cordages flottent grâce à des bouées. Le long de ces cordages pendent des panneaux de 6 ou 8 huîtres que nous devions remonter à l’aide d’un treuil et insérer dans une machine. Deux autres hommes récupèrent le panneau à sa sortie et terminent de nettoyer les huîtres en tapant dessus avec une sorte de couteau plat pour retirer tous les petits coquillages qui viennent s’y coller. Ceci afin que l’huître puisse continuer à s’ouvrir et se nourrir. Parfois l’huître est morte, il faut alors l’ouvrir et retirer la perle.

Nous sommes 3 personnes par bateau, avec une pause de 12h à 12h45 puis s’est repartit jusque 16h45.

Le midi les speed boats passent nous déposer des frigos avec des plats chaud, desserts, boissons etc.

Pearl boat Australia broome job

Dans certaines baies, le job consiste à récolter les perles. Dans ce cas, deux autres bateaux de Paspaley de 40 personnes chacun nous rejoignent et nous devons détacher les panneaux des cordages et leur apporter.

Des équipes spécialisées dans le bateau ouvrent l’huître pour retirer la perle et y réinsèrent une nouvelle bille. Et ça 7/7 jours pendant 2 semaines, suivi d’une semaine de repos à Darwin et puis c’est reparti.

Salaire : 1500$ par semaine, nourri, logé.

La semaine off n’est pas payée pour les employés qui n’ont pas de contrat permanent comme moi.

Mais les gens avec qui je travaillais et qui étaient là depuis plusieurs mois ou plusieurs années, touchent entre 2000 et 2500$ par semaine, et sont payés pendant les semaines OFF.

Le boulot est assez physique et fatiguant, les journées paraissent souvent longues mais dans cette région, le cadre est splendide, l’eau est transparente et approche les 30°C ! Il y a des poissons de toutes les couleurs, des requins et des dauphins ! Alors une fois les machines coupées à 16H45, on se rend bien compte du paradis dans le quel on se trouve.

Pearling job Australia broome
Requin australie bateau job

Journée type dans la récolte de perles en Australie

  • 5h : Réveil par des vieilles musiques country australiennes…
  • 5h15 : Déjeuné avec fruits, Corn Flakes, Nutella etc.. La grande classe après un an où mon choix se limitait entre des noodles Beef ou Chiken !!
  • 5h45 : Embarquement sur les speed boats qui nous amènent vers les bateaux de travail. Parfois le trajet durait 30-40 min, le temps pour une petite sieste avec mes écouteurs à contempler le lever de soleil :-))
  • Travail jusqu’à 12h et pause de 45 minutes. La pause de midi est généralement assez sympa ! On jette les restes de nourriture aux poissons et requins en essayant de les attraper, puis on fait bronzette au soleil bercé par le mouvement des vagues. Une fois les machines en routes on replonge vite dans l’ambiance boulot.
  • 16h45 : On coupe les machines.

Parfois je me demandais combien de temps j’allais tenir à faire ce boulot. Mais une fois de retour sur le bateau principal (celui sur lequel nous sommes logé, tout est beaucoup plus cool ! Un petit encas nous attend avec un jus de fruit, une bonne douche et la vie de luxe commence !

On partait souvent en speed boat sur les plages pour jouer au Cricket (j’allais plutôt jouer au foot avec les Anglais.. jamais rien compris au Criket). On pouvait aussi partir pêcher. Tout le matériel était disponible à bord, la plus part du temps on ramenait ce qu’on avait pêché au cuisinier pour le manger au repas du soir.

Le buffet ouvre à 19h30-20H, en général il y a un peu de tout : viande, poisson, légumes, dessert etc… Et tous les mardis c’était BBQ sur le pont arrière.

Pendant la soirée, on profitait de la salle TV, et du 2ème pont qui avait été transformé en sale de fitness. Sinon les australiens aimaient bien jouer de la guitare sur le pont avec une bonne bière (max 3 bières par personne et par jour). Il n’y avait pas de couvre feu mais la fatigue me faisait rejoindre mon lit vers 21-22h Maximum.

Perles australie job cricket plage
Requin australie bateau pêche job
Job Requin australie bateau peche

Les conditions de travail dans la récolte de perles

Les conditions de travail sont assez bonnes comparées à ce que j’ai pu connaitre en Europe.

Il y avait tout de même pas mal de règles de sécurité à retenir. En plus de la théorie que j’avais du apprendre avant d’embarquer, j’ai passé les 2 premières heures sur le bateau avec le capitaine à faire le tour des sorties de secours et à apprendre les règles de sécurité quotidiennes. La première étant : baignade et détente au bord de l’eau strictement interdite. Et il suffit de pencher sa tête par dessus bord pour voir 5 ou 6 requins (inoffensifs apparemment) qui tournent autour du bateau, attirés par le bruit et les restes de nourriture qui leur sont donnés. Puis ajoutez à ça quelques méduses et crocodiles (salties).

Pour vous donner un exemple, lors de ma première semaine de travail nous n’avions pas pu accéder au pont inférieur pendant plusieurs heures à cause d’un crocodile qui était trop près du bateau…

Ensuite pour travailler, il fait extrêmement chaud !!! Nous étions obligés de boire constamment, pareil pour la nourriture : si vous satuiez un repas, le médecin du bateau venait directement vous voir et vous faire des tests.

Les conditions sont devenues un peu plus rudes à partir de Novembre quand la saison humide à commencé à arriver. Humidité, grosses tempêtes, mini tornades. Il n’était pas rare de devoir stopper le travail et de s’accrocher pour laisser passer un vent violent ou une grosse série de vagues. Et les grosses vagues amènent évidement le mal de mer…

Cyclone Australia ocean
Cyclone Australia ocean west coast

Mais en dehors des heures de travail, les superviseurs savaient bien faire la différence entre boulot et détente. Ils n’hésitaient pas à venir nous retrouver le soir pour rigoler un peu autour d’une bière. Nous étions plus de 40 personnes de tout âge à vivre 24h/24 ensemble sur un bateau, une bonne ambiance était donc primordiale et tout était mis en place pour.

Sur 40 personnes, seulement 5 étaient des voyageurs en WHV. Un d’Angleterre, un d’Allemagne, un d’Estonie et un autre Belge comme moi.

Pearling job Australia boat
Pearling job Australia boat
Pearling job Australia boat

Est-il possible / facile de trouver un job dans les perles quand on est en WHV ?

Pearling job Australia boat

Peu de backpakers osent ou pensent à aller se présenter pour ce type de boulot.

Ensuite, la saison influence aussi les places disponibles ! Durant la saison humide, il y a peu de voyageurs et donc moins de main d’oeuvre. Il est donc beaucoup plus facile de trouver un job dans cette région pendant la saison des pluies (wet season). Le fait d’avoir un Working Holiday Visa n’a en tout cas pas posé de problème pour cette compagnie.

Si vous voulez ce job, il faut être disponible sur période longue (3/4 mois) et montrer que vous êtes motivé.

C’est comment de vivre dans cette région isolée ?

Ça fait peur de partir la première fois !

La mer, les requins etc… mais se retrouver sur un bateau dans une eau turquoise avec des plages désertes sans internet ni téléphone … je dois dire que c’est une superbe expérience. L’autre point positif est que mon anglais s’est vraiment amélioré. Je passais les soirées à parler avec tout le monde, regarder des filmes, pêcher etc… J’ai vu les choses les plus folles sur mes deux ans en Australie. Je n’oublierai sans doute jamais cette expérience !

Pearling job Australia boat
Pearling job Australia boat

Article écrit par Jonathan Kehler

Article mis à jour le 22 Août 2019 – Publié initialement le 09 Septembre 2014

3.7/5 - (3 votes)

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.