Accueil Faune Le Quokka en Australie : un Marsupial Souriant

Le Quokka en Australie : un Marsupial Souriant

0
Le Quokka en Australie : un Marsupial Souriant

Le quokka, petit marsupial australien, est devenu célèbre dans le monde entier pour son apparence adorable et son « sourire » caractéristique. Souvent décrit comme l’animal le plus heureux du monde, le quokka est une des fascinantes découvertes de la faune unique d’Australie. Cet article explore entre autres, les caractéristiques, l’habitat, la reproduction du quokka, et où le voir pour des selfies uniques.

Où voir des Quokkas en Australie ?

Rottnest Island, au large de Perth, est le lieu le plus célèbre pour observer les quokkas dans leur habitat naturel. Accessible par ferry depuis Perth, cette petite île offre l’opportunité unique de voir les quokkas se promener librement.

Les quokkas sont habitués à la présence humaine, ce qui permet souvent des rencontres rapprochées. Cependant, il est important de respecter leur espace et de ne pas les nourrir ni les toucher.

Caractéristiques du Quokka

Le quokka (Setonix brachyurus) est un petit marsupial de la taille d’un chat domestique. Ils mesurent au maximum 40 cm et pèsent jusqu’à 5 kilo. Il possède une fourrure brune et douce, de petites oreilles arrondies, et un visage qui semble sourire en permanence. Cette expression joyeuse est due à la forme de sa bouche et à la disposition de ses joues. Les quokkas sont principalement nocturnes et herbivores, se nourrissant de feuilles, d’herbes, et de petites branches.

Les quokkas sont classés comme espèce vulnérable. Bien que leur population sur Rottnest Island soit stable, celle du continent australien fait face à des menaces. Parmi elles la perte d’habitat, les prédateurs introduits comme les renards et les chats, et les incendies de forêt.

Habitat et régime alimentaire

Le quokka est principalement trouvé en Western Australia, avec une grande population sur l’île de Rottnest, près de Perth. Il y a aussi une plus petite population sur l’île de Bald et quelques spécimens dans le bush inland. Ils préfèrent les régions boisées, les broussailles, et les zones humides où ils peuvent trouver abondance de nourriture et d’eau.

Les quokkas sont principalement nocturnes et passent la majeure partie de la journée à se reposer à l’ombre. Ils sortent la nuit pour se nourrir de feuilles, d’herbes et de branches.

Reproduction

La reproduction du quokka n’est pas saisonnière. Une femelle peut donner naissance à un petit (appelé joey) jusqu’à deux fois par an. La durée de gestation est d’environ 28 jours. Une fois né, le joey reste dans la poche marsupiale de sa mère. Il y restera pendant environ six mois avant de commencer à explorer le monde extérieur. Cependant, il continue à se nourrir du lait maternel jusqu’à l’âge de huit mois environ.

Fait incroyable, les femelles quokkas ont une méthode de reproduction unique appelée embryon différé (ou diapause embryonnaire), où le développement d’un embryon peut être suspendu jusqu’à ce que les conditions environnementales soient favorables ou que le premier jeune ait quitté la poche.

Protection et conservation des Quokkas

Bien que la population de quokkas sur l’île de Rottnest soit considérée comme stable, celle du continent australien est quant à elle menacée par plusieurs facteurs. La protection et la conservation des quokkas sont cruciales pour assurer la survie de cette espèce unique, classée comme vulnérable. Les principales menaces incluent la perte d’habitat due à l’urbanisation et à l’agriculture, ainsi que la prédation par des espèces introduites telles que les renards et les chats. En outre, les incendies de forêt ont également un impact significatif sur leur habitat naturel.

Des efforts de conservation sont en cours pour protéger les quokkas, notamment par la mise en place de programmes de recherche visant à mieux comprendre leurs besoins écologiques et comportementaux. Des mesures de gestion de l’habitat, telles que la régénération des zones forestières et la protection des zones naturelles, sont également essentielles. Par ailleurs, des campagnes de sensibilisation auprès du public et des touristes soulignent l’importance de ne pas nourrir les quokkas, car cela peut affecter leur santé et modifier leurs comportements naturels.

La conservation des quokkas est un effort collectif qui nécessite l’engagement des communautés locales, des autorités gouvernementales et des organisations de conservation pour assurer un avenir durable à ces marsupiaux souriants.

Faits intéressants sur les Quokkas

  • Le « sourire » des quokkas n’est pas une expression de bonheur réel mais plutôt une caractéristique physique naturelle. Cependant, cette apparence les a rendus célèbres sur les réseaux sociaux, où les selfies avec les quokkas sont devenus une véritable tendance.
  • Les quokkas sont capables de survivre dans des environnements relativement arides. Ils peuvent aller de longues périodes sans eau fraîche en extrayant l’humidité des feuilles qu’ils consomment.
  • Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les quokkas sont d’excellents nageurs et peuvent traverser de petits plans d’eau pour atteindre des îles ou chercher de nouveaux territoires.
  • Sur Rottnest Island, les quokkas se sont remarquablement bien adaptés à la présence humaine, apprenant à chercher de la nourriture près des zones habitées, bien que les visiteurs soient encouragés à ne pas les nourrir.
  • Les quokkas montrent une grande curiosité envers les humains, s’approchant souvent des visiteurs sans peur. Cette curiosité, combinée à leur apparence amicale, les rend particulièrement populaires.
5/5 - (1 vote)
Australie Guide Backpackers
La communauté des backpackers vous aide à préparer votre voyage en Australie. Partage de bons plans, d'expériences, conseils jobs, astuces de backpackers etc.. Guide gratuit (eBook) pour travailler et voyager en Australie avec un Working Holiday Visa ! Un guide écrit par des backpackers, pour les backpackers

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.