Le Koala est un marsupial herbivore, endémique de l’Australie. Animal emblématique du pays, connu dans le monde entier et très apprécié, l’espèce est aujourd’hui en risque d’extinction à cause du réchauffement climatique et à la destruction de son habitat naturel. Selon l’Australian Koala Foundation, la population de Koala sur tout le territoire australien est estimée à moins de 100 000 et probablement aux alentours de 43 000 individus (chiffres 2021).

Caractéristiques du Koala

  • Il n’existe qu’une espèce de koala, les différences de couleurs et tailles sont liées à l’environnement dans lequel ils évoluent. Les koalas du Victoria sont par exemple plus gros que leurs congénères du nord du pays dû au climat tempéré,
  • Ils dorment de 18 à 20 heures par jour dû à leur faible régime alimentaire,
  • Le koala est un animal nocturne
  • Le koala est arboricole et ne mange les feuilles que de certaines espèces d’eucalyptus,
  • Il peut vivre en moyenne 10 ans pour les mâles et 15 ans pour les femelles,
  • Le koala possède un des plus petits cerveaux chez les marsupiaux et chez les mammifères en général (il représente seulement 0,2 % de son poids total et environ 40 % de la cavité crânienne sont remplis de liquide).

Où voir des koalas?

Les koalas étaient auparavant très répandus sur l’ensemble du territoire australien. Longtemps chassés pour leur fourrure, ils ont disparus de certaines régions du pays.

Fichier:Koala area.png

Aujourd’hui les populations les plus importantes se trouvent le long de la côte orientale (QLD, NSW et Victoria). On le trouve principalement dans les régions côtières s’étendant du nord du QLD jusqu’à l’ouest d’Adélaïde (South Australia). La taille des populations de koalas est liée à la densité d’espèces d’eucalyptus, nécessaires à leur alimentation.

Source : IUCN Red List of Threatened Species

Dans le Victoria, vous pouvez en observer le long de la Great Ocean Road (Kennett River, Park d’Ottway). Dans le South Australia, vous pouvez les voir dans les Hills ou encore à Kangaroo Island. Dans le NSW, Port Macquarie ou Port Stephens seront les meilleurs lieux pour les croiser. Enfin dans le Queensland, au National Park de Noosa ou encore sur Magnetic Island.

Habitat et alimentation

Les koalas ont leur propre territoire. Hors catastrophes naturelles et perturbations de son habitat, le koala restera sur son territoire toute sa vie. Lorsque la population est stable, les territoires peuvent se chevaucher entre voisins mais les koalas vont généralement éviter le contact.

Les koalas se déplacent lentement et sautent habilement d’arbre en arbre. Ils ne descendent au sol que rarement, en général pour aller sur un arbre trop éloigné pour un saut. Le koala se nourrit exclusivement de feuilles d’eucalyptus. Un adulte va manger jusqu’à un kilo de feuille dans la nuit. Due au faible niveau de nutrition obtenu avec les feuilles d’eucalyptus, le koala a très peu d’énergie. Cela explique qu’il passe le plus clair de son temps à dormir.

Les mâles adultes peuvent être jusqu’à 2 fois plus gros que les femelles adultes. Ils possèdent une tête d’une forme un peu différente. Les populations dans le sud du pays sont de plus grosse taille que celles du nord. Par exemple, le poids moyen d’un mâle dans le Victoria est de 12kg tandis qu’il est de 6,5 kg dans le Queensland. Cela est principalement dû au climat tempéré du sud du pays, leur fourrure sera plus épaisse pour les protéger du froid.

Les koalas n’ont normalement pas besoin de boire. Ils reçoivent en effet toute l’humidité dont ils ont besoin des feuilles d’eucalyptus. Cependant, en période de sécheresse, lorsque les feuilles sont plus sèches, le koala aura besoin de boire.

Les femelles se caractérisent par leur poche ventrale qui, contrairement aux kangourous, possède une ouverture dirigée vers le bas et l’arrière. Elle ne contient que deux tétines pour alimenter le bébé.

https://www.instagram.com/p/B2D2JSPHPtW/

Reproduction et bébé koala

Durant la période de reproduction, les mâles émettent un grognement sourd (ressemblant à un cri de cochon) pour appeler les femelles. Entre décembre et mars, c’est la saison des amours et les koalas deviennent plus actifs. Ce sont principalement les femelles qui déterminent le moment de l’accouplement. Le koala est polygame et les mâles dominants s’accouplent avec toutes les femelles aux alentours. Chaque année le koala change de partenaire sexuel, il n’y a pas de notion de fidélité chez cette espèce. 

L’accouplement dure de 30 secondes à 2 minutes et peut être très violent. La période de gestation est de 35 jours. Lorsqu’il né, le nouveau-né rampe seul vers la poche. Il pèse moins d’un gramme et mesure moins de 2 cm de long. Un seul bébé nait en été et grandit pendant six à sept mois dans la poche.

Le koala est une « espèce protégée » en Australie dû à la destruction de son habitat par l’expansion des villes. Dans les régions du NSW et du QLD (près des côtes), le koala est également menacé par la destruction de la végétation, les collisions avec des voitures et les attaques de chiens.

Le Koala est-il en danger?

Nous ne savons pas exactement combien de koalas se trouvaient en Australie lorsque les Européens sont arrivés. Cependant, pour vous donner une idée, les archives du commerce de la fourrure de koala en Australie entre le milieu et la fin des années 1800, dénoncent des chiffres choquants. En effet, dans le seul état du Queensland, 500 000 peaux ont été collectées durant les 31 jours de la dernière saison ouverte en 1927. Cela veut dire que dans le QLD simplement, plus de 500 000 koalas ont été tués pour leurs fourrure durant cette courte période! Il est estimé que dans toute l’Australie, jusqu’à 8 millions de koalas ont été tués pour leur fourrure à la fin des années 1800 et au début des années 1900 (source Australian Koala Foundation).

Source : Australian Koala Foundation

Les mentalités ont ensuite évolué mais ce n’est qu’en 1930 que la chasse au koala a été interdite. De nos jours, c’est son habitat et le réchauffement climatique qui le menace fortement. On se souvient tous des incendies ravageurs qui ont sévis en Australie en 2019-2020. Ces incendies ont détruits l’habitat de nombreuses espèces et tués des millions d’animaux, dont beaucoup de koalas.

Les experts et zoologistes sont de plus en plus inquiets pour l’avenir des koalas. L’espèce a en effet disparu de certaines zones du pays et leur population est en chute libre ces dernières années. Il est estimé que jusqu’à 50% des koalas ont disparus ces dernières années dans le Queensland et près de 25% dans le NSW.

Il est estimé que la population de koalas en Australie a chuté de près de 90% ces 10 dernières années. A ce jour, les koalas ne sont toujours pas classés comme en voie de disparition. En effet, en avril 2012, le gouvernement australien a déclaré le koala comme espèce « VULNÉRABLE » en NSW et Queensland. Le Victoria et SA ont été exclus de la liste. Cependant, les recherches menées par l’Australian Kola Foundation suggèrent que le statut du koala devrait être  » CRITIQUEMENT EN DANGER ».

Est-il possible d’arrêter le déclin des koalas ?

Les experts estiment qu’il n’est pas trop tard pour sauver cet animal emblématique.

Les associations de protection des koalas pensent que seul une législation significative peut protéger les koalas. Il n’existe actuellement aucune législation, nulle part dans le pays, qui protège les koalas et leur habitat en Australie. L’inscription du koala comme « vulnérable » en vertu de la loi sur la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité en 2012 n’a rien changé.

Pour espérer une augmentation de la population de koalas en Australie, il est impératif de protéger leur habitat. En effet, la perte d’habitat rend les koalas plus susceptibles d’être heurtés par des voitures quand ils se déplacent, de rencontrer des chiens etc.

La restauration de l’habitat dégradé et la création d’une connectivité entre les parcelles offrirait une ‘protection’ contre les feux de brousse. Cela signifie que les populations pourraient se rétablir à partir de parcelles non brûlées. Replanter des arbres aide également à la lutte contre le changement climatique, plus d’arbres signifie également plus de réduction de carbone.

Sources:
ABCnet
Australian Foundation Koala – SavetheKoala

Article mis à jour le 20/08/2021

4.5/5 - (2 votes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.