Accueil Territoire du Nord Alice Springs Visiter Uluru (Ayers Rock) – Rocher sacré d’Australie

Visiter Uluru (Ayers Rock) – Rocher sacré d’Australie

0
Visiter Uluru (Ayers Rock) – Rocher sacré d’Australie

Uluru (ou Ayers Rock), est sans aucun doute le rocher le plus célèbre d’Australie. Vieux de 500 millions d’années, ce gros caillou mesure 3 kilomètres de long et plus de 9 kilomètres de circonférence. Il s’élève à 348 mètres et la plus grosse partie du rocher se trouve sous terre.

Véritable emblème du pays, le monolithe aux couleurs flamboyantes se dresse de façon spectaculaire au beau milieu du désert australien, dans le Territoire du Nord. Montagne sacrée du peuple aborigène (les Anangu, qui en sont d’ailleurs les propriétaires), Uluru est l’attraction principale du parc national de Uluru-Kata Tjuta, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Que vous vouliez vous approcher au plus près des incroyables formations géologiques du parc en empruntant l’un des nombreux chemins de randonnée ou simplement admirer leurs changements de couleurs au lever et au coucher du soleil, l’émerveillement sera au rendez-vous, on vous le garantit !

Ayers Rock ou Uluru ?

L’explorateur William Gosse devint le premier non-Autochtone à voir Uluru en 1873. Il choisit alors de nommer le rocher Ayers Rock en l’honneur de Sir Henry Ayers, le premier ministre de l’Australie du Sud à l’époque. Ayers Rock était le nom le plus utilisé jusqu’en 1993, date à laquelle le rocher a été officiellement rebaptisé Ayers Rock / Uluru – premier site du Territoire du Nord à avoir reçu le double nom.

Uluru tire son nom de sa désignation aborigène, c’est un nom propre de la langue Pitjantjatjara qui ne possède pas de traduction anglaise.

En 2002, ces noms ont été inversés à la demande de la Regional Tourism Association d’Alice Springs et le rocher a pris le nom officiel d’Uluru/Ayers Rock qu’il porte toujours aujourd’hui. Vous pouvez donc choisir d’utiliser le nom d’Uluru ou celui d’Ayers Rock pour faire référence à ce lieu. Cependant, au sein du parc national, c’est le nom d’origine (Uluru) qui est utilisé.

Comment se rendre à Uluru ?

Il a beau être au milieu de nulle part, le parc national d’Uluru-Kata Tjuta est très facile d’accès. La ville la plus proche est Yulara, située à 20km avant l’entrée du parc. Devenue la base pour explorer le parc, elle accueille plus de 400 000 visiteurs par an. C’est là que vous trouverez toutes les infrastructures hôtelières et touristiques nécessaires à votre séjour dans le parc.

En avion

L’aéroport Ayers Rock/Connellan (code AYQ) se situe à 4km au nord de la ville. Vous pouvez rejoindre directement Yulara depuis plusieurs villes australiennes telles que Sydney, Melbourne, Brisbane, Darwin, Adelaide et Alice Springs. Les temps de vol sont compris 45 minutes en partance d’Alice Springs et 3h au départ de Sydney et Brisbane.

Si vous venez de l’étranger ou d’une autre ville australienne, votre vol sera probablement connecté via l’une des villes ci-dessus. Les compagnies aériennes qui desservent Yulara sont Virgin Australia, Qantas et Jetstar.

En bus

Si vous ne possédez pas votre propre véhicule, il est possible de se rendre à Uluru ou Kata-Tjuta en bus. Vous pouvez réserver un des nombreux circuits touristiques ou acheter un pass pour les navettes à arrêts multiples mises en place par le complexe hôtelier de Yulara. Vous ne trouverez aucun taxi ni transport en commun dans cette zone.

Depuis Alice Springs, les compagnies Emu Run (5h30 de voyage – 170$) et AATKings (6h de voyage – 200$) assurent des liaisons quotidiennes jusqu’au parc national.

En voiture / van /moto

De nombreux visiteurs arrivent jusqu’à Uluru dans le cadre d’un roadtrip dans l’outback australien.

Uluru se trouve à 465 km d’Alice Springs. Comptez environ 4h30/5h pour vous y rendre sans compter d’éventuels arrêts. Il n’est pas nécessaire d’avoir un véhicule 4×4 pour accéder au parc national. La route qui y mène est goudronnée et en très bon état. Vous trouverez des stations essence facilement tout le long du trajet. 

Enfin, il est également possible de louer une voiture, et cela, dès votre arrivée à l’aéroport. Ceci-dit, le nombre de voitures de location à Yulara étant limité, pensez à réserver quelques semaines à l’avance.

Info : Le célèbre Red Centre Way est un merveilleux itinéraire qui sillonne la région. Si vous choisissez de l’emprunter, il vous fera découvrir des lieux haut en couleurs. Vous aurez l’occasion de traverser le parc national Uluru-Kata Tjuta, Watarrka (Kings Canyon), Tjoritja (West MacDonnell Ranges) et bien d’autres lieux qui valent le détour (4×4 nécessaire). Vous pouvez télécharger l’itinéraire via Red Centre Way ICI.

Rejoindre un tour

Vous pouvez choisir de visiter le parc avec un tour organisé. Les visites guidées offrent des perspectives culturelles enrichissantes et des informations sur les sites. Uluru Aboriginal Tours est un tour-opérateur géré par la communauté aborigène qui propose de multiples excursions qui vous permettront d’en apprendre davantage sur ce rocher si mystérieux. Vous pouvez aussi rejoindre un tour au départ d’Alice Springs pour 4 jours. Partez à la découverte des terres sacrées du peuple aborigène, apprenez la culture et les coutumes du peuple le plus ancien d’Australie et revenez transformé de cette expérience unique. Le départ peut aussi se faire depuis Uluru pour découvrir l’essentiel du Red Center en 2 jours. Vous visitez Uluru et les Kata Tjuta avec un diner sous les étoiles et profitez d’une nuit au camping du Resort de Ayers Rock.

Il est aussi possible d’effectuer un survol en hélicoptère du rocher sacré, une expérience unique ! Et pour les plus téméraires pourquoi ne pas se laisser tenter un saut en parachute au dessus d’Uluru ? Frissons garantis !

Si vous souhaitez réserver un tour pour Uluru, n’hésitez pas à contacter : We Are Travellers – Agence de voyage française.

Quand visiter Uluru ?

Uluru et Kata Tjuta sont incroyables à tout moment de l’année. Cependant, le climat dans le centre de l’Australie varie d’une saison à l’autre.

Le meilleur moment pour s’y rendre se situe entre mai et septembre (l’hiver). En effet, c’est lorsque la température maximale au cours de la journée est comprise entre 20 et 30°C. Les températures sont donc agréables. Il pleut très peu, le temps frais rend les marches plus faciles et il est plus agréable de s’y balader. Les températures nocturnes peuvent être très froides en hiver, alors n’oubliez pas de prendre des vêtements chauds avec vous. Pendant l’hiver, les mois d’août et de septembre sont les meilleurs mois pour admirer les fleurs sauvages du parc.

Attention ! La période d’octobre à mars (printemps – été) peut être extrêmement chaude, avec des températures diurnes supérieures à 35 °C. Cependant, le temps chaud apporte aussi des orages et de la pluie, qui remplissent les trous d’eau et font débuter les cascades d’Uluru – spectaculaire !

Si vous visitez le parc en été, assurez-vous de boire beaucoup d’eau et de ne pas marcher après 11h. L’été apporte également un grand nombre de mouches dans le désert. Portez un filet de protection pour ne pas perdre la tête (en vente dans les stations services, boutiques souvenirs etc.).

Combien de temps faut-il pour visiter Uluru ?

Pour accéder au parc national de Uluru Kata-Tjuta, il vous faudra acheter un Pass. Le Pass coûte 38$ et est valable pendant trois jours. Trois jours sont suffisants pour randonner autour du rocher, découvrir la culture aborigène, explorer les Kata Tjuta et admirer les levers et couchers de soleil depuis les différents points de vue du parc.

Où dormir à Uluru ?

Le pass pour entrer dans le parc étant valable pendant 3 jours, vous devrez impérativement trouver un hébergement non loin du parc national afin de vous éviter de faire trop de route chaque jour et de perdre du temps.

Il n’y a pas d’hébergement dans le parc national d’Uluru-Kata Tjuta. Attention, il est strictement interdit de camper au cœur du parc national. La plupart des hébergements (camping, hôtel, appartement…) sont situés dans le complexe Ayers Rock à Yulara. En plus du logement, vous trouverez sur place des magasins, des restaurants et de nombreux lieux à visiter.

Le camping Ayers Rock Campground vous offrira toutes les installations nécessaires pour un séjour confortable (45$ à 55$ sans/avec électricité en tente ou 185$ une nuit pour 2 en cabine). Si vous souhaitez avoir un peu plus de confort, vous pourrez réserver soit un séjour à l’hôtel (Desert Gardens Hotel à partir de 340$ la nuit pour 2 personnes) ou dans un appartement (Emu Walk Apartments à partir de 420$ la nuit pour 4 personnes avec une chambre, comptez 680$ pour deux chambres).

Autre option, si vous continuez de rouler sur la Hwy/State Route 4, à moins d’1 heure de Yulara, la ville de Curtin Springs offre l’expérience unique de camper sur une station d’élevage en pleine activité.

Quelles activités faire à Uluru ?

Note importante : depuis 2019, l’ascension du rocher est interdite aux touristes. En effet, Uluru est un endroit sacré pour les populations aborigènes. Profitez visuellement de la beauté du rocher, et pour les plus téméraires, observez la zone avec un peu de hauteur en hélicoptère ou avec un saut en parachute.

Randonnées

Rien de tels que d’emprunter l’un des nombreux chemins de marche pour s’imprégner de la beauté naturelle et de la riche culture du parc national Uluru-Kata Tjuta. La plupart des pistes sont accessibles en fauteuil roulant et la difficulté varie de facile à modérée.

Mala Walk

Cette promenade de 2 km aller-retour (1h de marche) s’étend du Mala carpark à Kantju Gorge. Si vous êtes intéressé, vous pouvez faire cette balade accompagnée par des rangers qui vous serviront de guides. Départ à 8h (octobre à avril) ou à 10h (mai à septembre) tous les jours (tour gratuit).

Entrez dans les grottes où les Mala ont campé quand ils sont arrivés pour la première fois à Uluru. Découvrez la grotte où ils préparaient leurs repas. Les Mala sont les ancêtres des Anangu et leur histoire est l’une des plus importantes de Tjukurpa.

Prenez le temps d’admirez l’art rupestre tout au long de la promenade avant d’arriver à Kantju Gorge, un lieu de paix profonde et de sérénité.

Base Walk

Ce parcours d’environ 11 km (3h de marche minimum) vous fait faire le tour complet d’Uluru. Idéal pour approcher le rocher de très près, cette randonnée est le meilleur moyen de découvrir l’environnement du parc. Vous pourrez admirer les grottes et peintures rupestres, le mode de vie des aborigènes ainsi que la faune et la flore.

Il est possible de parcourir l’ensemble du sentier ou simplement de se concentrer sur une ou plusieurs de ses sections.

Nous vous conseillons de débuter la randonnée du parking Mala carpark et de partir dans le sens des aiguilles d’une montre. Faites la marche tôt le matin pour éviter la chaleur et la foule.

Vous pouvez aussi louer un vélo chez Outback Cycling pour faire le tour d’Uluru. Le magasin est situé juste à côté du centre culturel. Il est aussi possible de joindre un tour en Segway pour découvrir le rocher tout en s’amusant.

Informations utiles : vous trouverez le long de ce parcours, plusieurs radios d’urgence au cas où vous auriez besoin d’aide (par exemple pour une blessure ou une insolation) ainsi que de l’eau potable d’une part et d’autre du site.

Base Walk Uluru – Territoire du Nord

Valley of the Winds (Kata Tjuta)

Votre visite à Uluru ne serait pas complète sans aller voir Kata Tjuta (The Olgas) situé à 35 km d’Uluru. Ces formations rocheuses sont composées de 36 dômes de grès rouge faisant penser à des têtes de géants étendus sur 35 km².

La balade de Valley of the Winds est un circuit de plus de 7 km formant une boucle au coeur du massif rocheux. Comptez 3 à 4h de marche. Elle randonnée offre des vues à couper le souffle sur les dômes et le paysage lunaire qui les entoure. 

Pour une option plus courte, vous pouvez simplement vous rendre à l’un des lookouts (il y en a deux). Cependant, nous vous conseillons de faire la randonnée du circuit complet, cela est en réalité plus facile que de se rendre au deuxième lookout (Karingana) et de revenir.

Regarder le coucher et le lever du soleil

Uluru-Kata Tjuta est mondialement connu pour ses lever et coucher de soleil spectaculaires. Alors que la lumière du soleil joue avec le paysage, les formations rocheuses changent de couleur sous vos yeux, c’est réellement un spectacle incroyable. 

Le parc national dispose de cinq zones d’observation dédiées, d’où vous pourrez admirer ce spectacle. Le point de vue d’observation de Talinguru Nyakunytjaku et le point de vue d’observation de la dune de sable sont d’excellents choix pour profiter de ces moments.

Ces zones réservées ont été choisies de manière à ce que les rayons du soleil frappent directement les formations rocheuses, donnant ainsi l’impression que le rocher change de couleur. Ceci-dit, il existe beaucoup d’autres endroits calmes autour du parc où vous pourrez prendre place et admirer le paysage.

Découvrir la culture aborigène au Uluru-Kata Tjuta Cultural Center

Commencez votre voyage au centre culturel pour soutenir la communauté locale et approfondir votre compréhension du parc national Uluru-Kata Tjuta. Situé 1 km avant Uluru, le centre est ouvert de 7h à 18h tous les jours.

Ici, vous pourrez en apprendre davantage sur la culture aborigène Anangu et l’environnement naturel du parc à travers des expositions et des présentations gratuites avec la communauté Anangu et les gardes du parc.

Vous trouverez également sur place un bureau d’information pour les visiteurs, des galeries d’art aborigène et plusieurs magasins appartenant à la communauté. Ici, vous pourrez également goûter à du café local ou participer à un atelier de peinture. Comptez au moins deux heures pour explorer et apprécier pleinement le centre culturel.

Il existe un festival appelé « Tjungu Festival » qui est célébré en l’honneur de la culture aborigène. Il se tient fin avril et cela pour 4 jours. Vous y découvrirez la gastronomie, l’art, la musique et des films aborigènes.

Respectez les interdictions de photographie sur les sites sacrés et suivez les indications des peuples autochtones.

Que voir dans la région d’Uluru ?

Kings Canyon (3h30 au nord)

Kings Canyon est une formation géologique spectaculaire située dans le parc national de Watarrka. Il est célèbre pour son canyon profond et ses parois rocheuses escarpées. Le point culminant de Kings Canyon est appelé la « Rim Walk ». Cette randonnée vous emmène le long du bord du canyon, offrant des vues panoramiques sur les formations rocheuses, les gorges, les vallées et les paysages désertiques environnants. « Rim Walk » nécessite une certaine forme physique car il y a des montées raides, mais les vues en valent la peine.

Une autre caractéristique notable de Kings Canyon est le « Garden of Eden », une oasis nichée dans le fond du canyon. Une petite zone verte luxuriante entourée de parois rocheuses, avec une piscine naturelle alimentée par une source souterraine.

Alice Springs (4h50 au nord-est)

Une simple visite de la ville vous transportera dans un autre monde. Située en plein milieu de MacDonnell Ranges National Park et de ses majestueuses chaînes montagneuses, elle est au cœur du Red Center. C’est pour cette raison qu’elle est un excellent point de départ pour visiter l’outback australien. La visite de la ville, de son musée et de son centre d’art vous permettront d’en découvrir énormément sur la culture aborigène.

MacDonnell Ranges National Park (5h45 au nord-est)

Les montagnes du parc national s’étendent sur 400 km à travers le désert. Découvrez sa flore particulière, son incroyable patrimoine aborigène ainsi que ses gorges spectaculaires où vous pourrez observer la faune sauvage. Baignade dans les gorges ou dans l’une des piscines naturelles, petite balade ou randonnée expérimentée… de nombreuses activités sont possibles. Le parc national est séparé en deux parties (est et ouest). Nous vous conseillons d’y rester quelques jours pour en profiter pleinement. Plusieurs sites de camping sont disponibles (Est et Ouest). Certains sont très bien équipés, d’autres plus rudimentaires.

Rainbow Valley (4h au nord-est)

Rainbow Valley est une formation géologique remarquable. Elle est célèbre pour ses couleurs vibrantes et changeantes, qui créent un spectacle saisissant au lever et au coucher du soleil. Cette vallée est située à environ 100 kilomètres au sud-est d’Alice Springs, rendant son accès relativement facile. Ici encore, c’est un lieu sacré pour le peuple aborigène.

La particularité de Rainbow Valley réside dans les différentes nuances de couleur sur les parois rocheuses et le sol de la vallée. Ces couleurs résultent de la présence d’oxydes de fer dans les roches, créant des nuances de rouge, d’orange et de violet qui évoluent en fonction de la lumière du jour.

Devil’s Marbles (ou Karlu Karlu – 9h au nord-est)

C’est un site sacré formé par d’anciens blocs de granit qui se sont créés durant des millions d’années (et qui continuent aujourd’hui de s’éroder). Vous pouvez découvrir le lieu grâce à une courte randonnée balisée par des panneaux explicatifs. Il existe une aire de camping payante sur place. Si vous avez un peu de temps, nous vous conseillons d’y rester la nuit pour admirer le coucher du soleil, un moment spectaculaire.

Simpson Desert (10h au nord-est)

Les dunes du Simpson Desert sont parmi les plus hautes dunes de sable en Australie, et elles sont réputées pour leur couleur caractéristique qui varie en fonction de la lumière du jour. Ce désert est traversé par des pistes de sable et de gravier, dont la plus célèbre est Simpson Desert Crossing. Cette piste, qui traverse les dunes du désert, est une aventure en 4×4 incroyable.

Le désert abrite également une faune et une flore adaptées à ce climat aride, notamment des espèces adaptées à la vie dans le sable et des animaux nocturnes tels que les kangourous, les dingos et les lézards.

Histoire aborigène et Uluru

L’histoire des Aborigènes d’Australie remonte à plus de 40 000 ans, quand les premiers habitants du continent sont arrivés. Les Aborigènes étaient les seuls occupants de l’Australie jusqu’à l’arrivée des Européens en 1788.

Les tribus autochtones autour d’Uluru (Ayers Rock), sont appelées les Anangu. Cette communauté a habité la région d’Uluru pendant des milliers d’années, considérant le rocher comme un site sacré.

Pendant de nombreuses années, les Anangu ont continué à vivre de manière traditionnelle. Ils chassaient et vivaient en harmonie avec la nature. Cependant, au début du XXe siècle, les Européens ont commencé à s’installer dans la région et à perturber leur mode de vie.

Dans les années 1950, le gouvernement australien a commencé à établir des réserves pour les communautés autochtones, y compris les Anangu. Cela a entraîné la création de la réserve d’Uluru en 1958.

Il a fallu attendre 1985 pour que la terre d’Uluru soit rendue à la communauté Anangu par le gouvernement australien. C’est ensuite devenu le parc national d’Uluru-Kata Tjuta, maintenant géré conjointement par les Anangu et le gouvernement australien.

Le site sacré d’Uluru est une destination touristique populaire, attirant des visiteurs du monde entier. Les Anangu ont travaillé avec le gouvernement australien pour établir des règles pour protéger le site tout en permettant aux touristes de le visiter et d’en apprendre davantage sur leur culture et leur histoire.

Uluru est un lieu central dans la culture et la spiritualité des Anangu. Pour eux, Uluru est une entité vivante, riche en histoires de la création, connues sous le nom de Tjukurpa. Des peintures rupestres autour du rocher racontent ces histoires et reflètent les traditions ancestrales.

En conclusion

Uluru n’est pas seulement une merveille naturelle, c’est un lieu sacré qui mérite respect et admiration. En visitant Uluru, les touristes ont l’opportunité unique d’explorer la beauté naturelle de l’Australie tout en se connectant à un aspect profond de sa culture ancestrale. Cette expérience rappelle l’importance de préserver et de respecter les traditions et les lieux sacrés partout dans le monde.

4.9/5 - (29 votes)
Australie Guide Backpackers
La communauté des backpackers vous aide à préparer votre voyage en Australie. Partage de bons plans, d'expériences, conseils jobs, astuces de backpackers etc.. Guide gratuit (eBook) pour travailler et voyager en Australie avec un Working Holiday Visa ! Un guide écrit par des backpackers, pour les backpackers