3 jours dans le Kakadu National Park

0
151
© Tourism Australia

C’est lors d’un séjour d’une semaine dans le Top End de l’Australie que nous sommes passés par Darwin, Litchfield National Park, Katherine et Nitmiluk National Park et que nous avons enfin pu découvrir le Kakadu National Park. Ce gigantesque parc national nous a réellement fasciné, tant par ses paysages, sa culture, sa flore et sa faune qui sont d’une richesse incroyable !

Kakadu National Park : quand et comment y aller ?

Le Kakadu National  Park est situé dans le Top End (Territoire du nord de l’Australie) à 250 km de Darwin et environ 1300 km d’Alice Springs.Avec ses 20000 km², c’est le plus grand parc national d’Australie. Il est également classé au patrimoine mondiale de l’Unesco, et on comprend pourquoi !

Banner excursion au kakadu

Les saisons

De mai à octobre c’est la « dry season », c’est-à-dire la saison sèche et aussi la haute saison touristique. De novembre à avril, c’est la « wet season » ou saison humide (les aborigènes comptent eux six saisons et non deux). Durant la dry, les températures sont plus clémentes et agréables, les paysages s’assèchent et se teintent de jaune. A l’opposé, l’atmosphère est chaude et humide durant la wet. Les paysages sont très verts, les billabongs remplis d’eau et les chutes d’eau impressionnantes. Les inondations sont alors fréquentes, pouvant entraîner la fermeture de certaines routes.

Par soucis de calendrier, nous avons décidé d’y aller en avril. À priori ce n’est pas la période idéale car un certain nombre de routes peuvent être fermées à cause des inondations, et certaines attractions touristiques n’ouvrent qu’en mai/juin… Malgré cela, nous n’avons en aucun cas regretté ce choix et avons fait tout ce que nous voulions faire. Aller au Kakadu en avril, c’est profiter de la nature luxuriante et s’éloigner des hordes de touristes.

Se déplacer au Kakadu

Pour parcourir le Kakadu, deux possibilités s’ouvrent à vous : louer une voiture (environ 500$ la semaine) ou louer un 4×4 (aménagé : environ 1000$ la semaine). En choisissant de rouler en 4WD, vous pourrez vous rendre où bon vous semble surtout pendant la dry (car pendant la wet les pistes sont en général inondées et donc fermées). Dans la plupart des cas, ils seront équipés pour y dormir. Si vous choisissez de rouler avec un véhicule classique vous devrez rester sur le bitume. Les visites sont alors un peu plus limitées mais là encore cela dépend du temps que l’on souhaite passer sur place.

Compte tenu de la saison, nous avions choisi l’option « voiture basique + camping avec notre matériel » afin de réduire les coûts au maximum.

Kakadu National Park : que faire en 3 jours ?

Durant la saison humide ou fin de saison humide, et avec une berline, trois jours étaient suffisants pour parcourir le parc. Avec un 4WD lors de la saison sèche, il faudrait sans doute rajouter au moins 3/4 jours pour pouvoir explorer le parc plus en profondeur en empruntant les pistes…

Alors que la plupart des personnes explorent ce parc du nord au sud, nous avons choisi de faire l’inverse. Voilà à titre indicatif notre circuit et visites dans ce parc national :

1er jour : découverte du Sud du Kakadu

La partie sud du parc n’est pas forcément la plus exceptionnelle quand on a pas de 4WD. C’est ici que se trouvent les accès 4WD pour les célèbres Twin Falls et Jim Jim Falls. Ces routes étaient fermées à notre passage.

Différentes petites balades nous emmenant à des points de vue comme Bukbuluk, Gungurul, Mardjugal sont cependant assez sympathiques.

© Tourism Australia – Territory Expeditions

2ème jour : une journée sur les rives et dans les airs

Croisière sur un billabong : Yellow Water

Nous nous sommes réveillés de très bonne heure pour participer à une croisière sur un billabong au lever du soleil. En fin de saison humide, l’eau est abondante et les sentiers de randonnées autour de ce billabong étaient encore fermés. Le bateau était donc le seul moyen de découvrir ce petit écosystème. Nous avons pu découvrir la flore locale avec ses pandanus et ses fleurs de lotus. C’était aussi l’occasion de pouvoir observer la faune locale avec ses crocodiles bien sûr et sa multitude d’oiseaux (jacanas, jabiru, aigrettes…). Amoureux de la nature, la croisière sur la “Yellow Water” est un immanquable !

© Tourism Australia

Vol panoramique au dessus du parc

Nous avons ensuite filé vers la ville de Jabiru et profité d’un vol panoramique. Superbe moyen de découvrir le parc, ses cascades, le plateau d’Arnhem… L’avantage de faire ce vol en saison humide est de voir les chutes d’eau de Jim Jim et de Twin avec un fort débit ce qui est très impressionnant. Nous avons eu aussi la chance de partir alors qu’un orage arrivait (les orages sont très communs durant le mois d’avril et nous avons eu un bel orage chaque soir).

3ème jour : dans le Nord Est du parc

Nourlangie Rock

Une petite balade vous permet de longer le rocher sur lequel des peintures rupestres sont présentes depuis près de 20,000 an ! Un site mondialement connu et chargé d’histoire ! Notre conseil : le faire relativement tôt et essayer d’y être les premiers pour pouvoir profiter de la quiétude et de la spiritualité du lieu.

Ubirr

Ubirr semble incontournable dans les guides touristiques et il l’est en effet. La route d’accès à Ubirr durant le wet est fermée et n’ouvre que tardivement (souvent avril ou mai). En effet la route était inondée sur deux petites portions, l’eau pouvant atteindre jusqu’à un mètre. Lors de notre séjour, la route venait juste d’ouvrir mais la crique débordait toujours sur la route avec 30cm d’eau. Le 4WD est alors conseillé, voir snorkel obligatoire.

Nous avons pris le risque de passer (les agences de location n’autorisent que rarement les passages de guet) sur les recommandations d’un ranger qui nous avait bien dit que la crique était calme sans courant… Vérifiez donc bien auprès des rangers dans les offices de tourisme et autres si vous vous lancez dans l’aventure ! Tout s’est très bien passé pour nous et notre petite berline, et nous avons pu en profiter par deux fois avec deux ambiances totalement différentes : sous un orage en fin de journée, et sous un superbe ciel bleu au réveil le lendemain.

Bilan de trois jours au Kakadu National Park

On y retournerait sans problème à cette saison pour la tranquillité, la couleur du ciel en fin d’après midi, le vert des prairies encore humides et les cascades coulant à flot. Bon voyage à vous dans le TOP END !

KAKADU NATIONAL PARK : INFOS PRATIQUES

ENTREE AU PARC
Prix du pass : $40 pour 14 jours consécutifs. Acheter son pass Kakadu National Park en ligne
CAMPING
Camping du parc national (Mardugal, Gungurul, Merl …) : 10$ par personne (douche et WC)
Bush Campground (pas de douche, WC) : 5$ par personne
Camping / Caravan park (moins nombreux) : environ 30$ par emplacement pour un site sans courant
TOURS ORGANISES
Circuits de 2 à 3 jours au départ de Darwin disponibles selon les saisons. Agence française : wearetravellers.com.au
VOLS PANORAMIQUES
Environ 250$ par personne pour 1h de vol – Kakadu Air
CROISIERES YELLOW WATER
99$ par personne pour 2h de croisière – Yellow Water Cruises
LOCATION 4x4 / CAMPING-CAR
Principaux fournisseurs : Britz & Apollo. Mais vous pouvez comparer les offres sur le comparateur de www.motorhomerepublic.com
CONSEILS
Privilégiez les visites tôt le matin afin d’éviter les grosses chaleurs et les touristes. Pensez à prendre de l’anti-moustique, ainsi qu’un filet anti-mouche pour la journée (selon la saison ça peut être pénible) ! Faites le plein d’eau régulièrement, lors des fortes chaleurs il faut s’hydrater régulièrement et il y a peu d’endroit où se baigner..!

Écrit par Sab & Seb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.