Home Territoire du Nord Alice Springs Visiter Alice Springs, une ville au milieu du désert

Visiter Alice Springs, une ville au milieu du désert

Visiter Alice Springs, une ville au milieu du désert

Au centre de l’Australie, Alice Springs est la ville principale de ce que l’on appelle le Centre Rouge. Malgré sa petite taille, la ville demeure très connue de nom par son célèbre « gros caillou », Uluru (ou Ayers Rock). Détrompez-vous, il n’est pas tout à fait dans la ville. En sortant, prenez à droite et continuez pendant 470 km ! Alice Springs est une ville aux allures mystiques. C’est en raison du télégraphe qu’elle apparaît dans les années 1870. Elle est le lien entre Darwin et Adélaïde. Charles Todd, chef du projet de construction des lignes téléphérique nomme la ville au prénom de sa femme, Alice. La ville prend de l’ampleur au milieu du XXe siècle et se développe comme destination touristique phare en Australie. Alice Springs est un véritable shot culturel entre histoire aborigène et coloniale Européenne. 

Comment se rendre à Alice Springs ?

Depuis la France

Localisée en plein cœur de l’Australie, il faut compter 1500 km pour atteindre la prochaine mégapole (Adélaïde à 1500 km au Sud d’Alice Springs, ou Darwin à 1500 km au Nord). Prenez un billet d’avion comme voie la plus rapide. Il vous faudra le prendre via les autres grandes métropoles australiennes, n’ayant pas de direct depuis la France. 

15 minutes séparent l’aéroport de la ville d’Alice Springs. Vous avez accès à une navette à destination du centre-ville. Il est également possible de louer une voiture ou de sauter dans un taxi.

Depuis l’Australie

Le Ghan est plutôt considéré comme un train « expédition », que comme un TGV comme on les connaît. Il est donc possible d’atteindre Alice Springs de cette manière en partant  d’Adélaïde ou de Darwin. Plus d’infos : www.journeybeyondrail.com.au

Le bus est votre seconde option. 20 heures de bus séparent Alice Springs d’Adélaïde ou de Darwin. Plus d’infos : www.greyhound.com.au

Enfin, vous pouvez également opter pour la location d’un véhicule. Vous avez plusieurs loueurs de voitures à Alice Springs, mais pouvez également louer un camping-Car.

Conseils voyageurs

Sachez que les vols internes en destination de Alice Springs coûtent plus chers que ceux en destination de Uluru. Donc si vous souhaitez principalement visiter Uluru, Kata Tjuta et Kings Canyon, il sera plus rentable d’atterrir directement à l’aéroport de Ayers Rock. Par contre à Uluru vous ne trouverez pas de location de Camping-car (uniquement de voitures).

Combien de jours prévoir pour visiter Alice Springs ?

Pour visiter Alice Springs et ses proches alentours, seuls 3 jours peuvent suffire. Vous pouvez d’ailleurs consulter notre article dédié : Que faire en 3 jours à Alice Springs

Avec un tour organisé, des tours de 3 jours permettent de partir de Alice Springs et aller jusqu’à Uluru et visiter les environs. Un bon moyen si vous n’avez que quelques jours et n’avez pas de véhicule. Plus d’infos : Tours & Excursions Alice Springs – Uluru

Si vous avez votre véhicule, comptez 7 à 10 jours pour visiter toute la région du centre rouge. Entre points d’eau douce propices à la baignade, les impressionnantes gorges et formations rocheuses, et le paysage unique et ancestral de l’arrière-pays du Centre Rouge, le programme est complet. Si vous avez l’âme de randonneur, prenez de la hauteur pour admirer le soleil se lever sur la chaîne de montagnes d’Alice Springs. Promenez-vous au Kings Canyon et découvrez Uluru au coucher du soleil.

Quand partir à Alice Springs ?

Saison idéale : Entre Août à Octobre ou entre Février à Avril. Ces périodes de mi-saisons sont idéales car elles permettent d’éviter les grosse chaleurs d’été la journée, et les température fraîches des nuits d’hiver.

L’été (de Décembre à Février) : En été les températures moyennes s’étendent entre 20 – 35°C, avec des piques à 40°C. Janvier est le mois le plus humide de l’année avec 40 mm de précipitations.

L’hiver (de Juin à Août) : En hiver les températures tombent entre 4.8 – 20°C, Juillet étant le mois le plus froid de l’année. Les températures nocturnes peuvent même tomber sous la barre des 0°C.

Que faire à Alice Springs ?

Todd Mall et son marché

Promenez vous dans la rue piétonne Todd Mall pour y faire les boutiques ! Vous y découvrirez des souvenirs insolites (testicules de kangourous séchés ou encore plaques de voitures) mais aussi plusieurs galeries d’art aborigène. Dans cette ville à moitié aborigène, c’est un incontournable ! Passez la porte de l’une d’elles et découvrez sculptures et peintures. Si le cœur vous en dit, vous pouvez également échanger directement avec certains artistes dans la rue. Ils y vendent sur le sol leurs propres créations. Après ces échanges, rejoignez Uncle Edy’s Ice Cream pour y déguster une délicieuse crème glacée. Et si vous aimez chiner, le Central Secondhand Shop devrait vous satisfaire. Il regorge d’antiquités ! Vous pourrez notamment trouver des vêtements typiques australiens : chapeaux, bottes, chemises à carreaux… de quoi repartir totalement aussie !

Le marché de Todd Mall est le lieu parfait pour faire le plein de souvenirs. Le marché vous donne rendez-vous tous les deuxièmes dimanches des mois de février à décembre. C’est au centre de la ville que vous rencontrez les producteurs et artisans locaux. Découvrez et laissez-vous tenter par leur art, bijoux, et produits artisanaux. 

Todd mall © Tourism Australia

Anzac Hill 

Pour une petite balade avec une belle vue sur la ville, montez les marches du Anzac Hill. Ce Mont inauguré en 1934 rend hommage à tous les hommes morts au combat dans toutes les Guerres qui ont défendu l’Australie. C’est l’un des nombreux autres mémoriaux d’Australie et c’est le seul dans le Red Center. En plus d’être un lieu de recueillement, c’est aussi un point de vue incroyable sur la ville. Vous ne serez pas surpris d’y croiser de nombreux visiteurs à la tombée de la nuit. Ils y viennent nombreux pour admirer les rayons du soleil déclinés sur la ville.

Mont Gillen

Pour mémoriser à jamais une vue incroyable sur le désert, rien de mieux que de grimper le Mont Gillen dès les premières heures du matin. Le départ se fait au John Flynn’s Grave Historical Reserve. Il suffit de suivre un petit sentier qui vous mènera au sommet.

Entre marche et escalade, la randonnée d’environ deux heures n’est pas facile. Il vaut mieux avoir de bonnes chaussures. Pensez également à porter des vêtements chauds. Il y fait très froid et c’est également très venteux. Mais elle promet une vue à couper le souffle pour les plus courageux. Arrivé en haut, dégustez des biscuits et un café chaud que vous aurez apportés avec vous et appréciez ce moment de plénitude entre vous et la nature paisible du désert.

Faire un musée

Avec son passé colonial et sa situation géographique coupée du reste du pays, il y a de quoi s’instruire en s’amusant. Vous pouvez, par exemple visiter le Royal Flying Doctor Service Museum pour découvrir comment les habitants de ces régions ont pu avoir accès à des soins médicaux via les airs. Ou bien parcourir le National Pioneer Women’s Hall of Fame, l’ancienne prison d’Alice Springs transformée en musée rendant hommage aux femmes pionnières de la ville. Ou encore s’inviter dans The Residency qui est une ancienne maison coloniale que l’on peut visiter gratuitement pour découvrir comment vivaient les pionniers.

Enfin, si vous êtes plus « dinosaures », vous devez absolument aller au Megafauna Museum qui présente non pas nos chers dinos d’il y 65 millions d’années, mais les animaux plus évolués d’il y a seulement 20 000 à 50 000 ans avant notre ère. Vous n’en repartirez pas déçus !

Alice Springs Telegraph Station

Hormis les musées, la ville regorge de sites historiques. Commencez par découvrir la Telegraph Station. Entre Darwin et Port Augusta, c’est en tout douze sites télégraphiques qui parcourent la Stuart Highway. Il s’agissait dès 1872, de la seule communication rapide entre l’Australie et le reste du Monde. Elle fonctionnait encore jusqu’en 1932. Aujourd’hui transformée en musée, le site d’Alice Springs est le mieux conservé des douze et il est possible de le visiter. C’est un lieu plein d’Histoire et de découvertes sur la vie dans l’Outback du début du siècle. On y découvre la forge, les logements, les écuries et l’équipement de batteries électriques. Pouvoir imaginer la vie des australiens dans ce désert il y a moins de cent ans permet de comprendre pourquoi la ville d’Alice Springs est toujours aussi petite et reculée du reste du pays ! Si vous aimez l’Histoire, alors cette visite ne devrait pas vous laisser indifférent !

Olive Pink, le jardin botanique

Le jardin botanique Olive Pink est riche de la flore que le Centre Rouge a à offrir. De par un climat aride, les arbres, plantes et différentes variétés sont loin d’être celles que l’on peut observer en France ou en Europe. Sur ses 16 hectares de verdure, vous pourrez aussi rencontrer des wallabies et oiseaux au cœur de l’Olive Pink. Faites une pause au centre du jardin, rafraichissez-vous au Bean Tree café, pour ensuite gravir la colline Annie Meyer Hill. La colline, aussi appelé Tharrarltneme, est un lieu sacré de la culture Aborigène. Il donne un joli point de vu sur la ville. Si vous vous promenez pour y admirer le coucher de soleil, vous y rencontrerez des dizaines de kangourous. Il y a aussi des cacatoès rosalbins et des perruches à collier jaune. Il s’agit de jolis oiseaux multicolores qu’on associerait presque à des perroquets et qui mangeront dans vos mains si vous leurs présentez quelques bouts de pains ou des graines

Les galeries d’art

La ville d’Alice Springs est la ville australienne ayant le plus grand nombre de galeries d’art par habitant. L’art aborigène est le cœur battant de la culture du Centre Rouge. La galerie Mbantua, le centre Papunya TulaTjanpi Desert, ou encore Muk Muk Indigenous Fine Art, nombreuses sont vos options de visites. Plongez dans l’un des arts les plus anciens du monde. Bijoux, peintures, et autres fabrications des artistes locaux, où la culture Aborigène se prononce par son art et son histoire. 

Desert Mob 2007, Alice Springs Cultural Precinct –  © Tourism Australia/Tourism NT

Desert Park

Le parc animalier et végétal, Desert Park, est « the place to be » pour se rendre compte de l’abondance d’espèces vivantes au cœur du Centre Rouge. Dingos, scorpions, kangourous, serpents, émeus, et de nombreux autres animaux sauvages y sont présents. Une multitude d’animations quotidiennes (bird show par exemple) mettent en avant la faune et la flore du centre de l’Australie. Une visite de nuit est aussi possible pour observer la vie nocturne du désert. Et si vous voulez prolonger l’évasion, vous pourrez choisir une visite de nuit avec guide pour apercevoir des animaux nocturnes. Le désert rouge n’aura ensuite plus aucun secret pour vous !

Plus d’infos : alicespringsdesertpark.com.au

Le centre de reptiles

Le territoire du Nord est connu pour sa forte concentration de reptiles. C’est au centre des reptiles de la ville d’Alice Springs que se trouve la plus grande sélection de reptiles du Territoire du Nord. Serpents, crocodiles de mer, ou varans, il y en a pour tous les goûts. L’envie de porter un python vous titille ? C’est au centre des reptiles que vous en aurez l’opportunité. Une animation quotidienne est organisée dans le but de s’informer davantage sur la faune reptilienne du désert. Les parcs animaliers peuvent rebuter en raison de la protection animale. Il s’avère que le centre des reptiles fait partie de leur préservation. La faune sauvage y est soignée puis réintroduit dans leur milieu naturel.

Que faire dans la région d’Alice Springs ?

Uluru

Le Mont Uluru, aussi appelé Ayers Rock, est un immanquable dans la région d’Alice Springs. Anciennement dune de sable, transformée par le temps en un massif mont rocheux, le fameux Uluru est localisé au cœur du désert du Centre Rouge. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, Uluru dégage comme une énergie spirituelle. En raison de la protection des terres aborigènes, son ascension n’est plus autorisée depuis plusieurs années. On pourrait croire que le Mont Uluru est situé au milieu de nulle part. Il est en réalité au centre du parc national Uluru-Kata Tjuta.

À 40 minutes en voiture, il vous est possible de randonner autour et au cœur des formations rocheuses Kata Tjuta (The Olgas), tout aussi impressionnantes. Vous pourrez plonger dans les histoires captivantes du canyon et de sa culture aborigène, qui mériteraient d’y être développées davantage.

Larapinta

Larapinta est un chemin de randonnée long de 223 km. Tout au long des sentiers, la vue est imprenable. Il y en a pour tous les goûts et niveaux de difficulté. Les douze différents parcours débutent à Alice Springs et prennent fin au Mont Sonder. Faites halte aux deux incroyables sites Simpsons Gap et Ormiston Gorge. Ils valent le coup d’œil. N’oubliez pas votre maillot de bain et rafraichissez-vous dans leurs points d’eau. Si vous avez le cœur d’un aventurier, les chemins de Larapinta offrent de nombreux campings, donnant sur la magnifique voie lactée. Si vous n’êtes pas d’humeur à randonnée 223 km, il est possible de parcourir quelques sentiers au choix en y accédant en voiture.

© World Expeditions / Great Walks of Australia

East MacDonnell Ranges

Les chaines de montagnes East MacDonnell Ranges,  10 km à l’est de la ville d’Alice Springs, valent également le détour. Emily and Jessie Gaps font partie des premiers stops les plus populaires sur la route des gorges. Appréciez les peintures historiques du « rêve de la chenille » au cœur de ces sites spirituels de la culture aborigène. Prochain stop, Trephina Gorge. La vue y est incroyable. N’hésitez pas à piquer une tête en fin de journée à John Hayes. Lassé des randonnées ? Sautez dans un hélicoptère et prenez du Centre Rouge plein les yeux. Cette région offre aussi la possibilité de se promener à dos de chameau.

West MacDonnell Ranges

À 20 km à l’ouest d’Alice Springs, pour une virée d’une journée, ou bien comme étape sur la route vers Uluru, la chaine de montagnes des West MacDonnell Ranges est à visiter. Un 4×4 peut vous être utile si vous souhaitez accéder à certains sites escarpés. Sans 4×4, un petit tour à l’office du tourisme pourra vous éclairer sur les routes accessibles. La suite du programme est simple. Il suffit de se laisser surprendre par la beauté du paysage. Nombreux sont les gorges et points d’eau accompagnés d’une multitude d’espèces animales et végétales. Tout comme les sentiers de Larapinta, faites un stop à chacun des sites pour une randonnée, et terminez par un plongeon. Les gorges les plus réputées sont celles d’Ellery Creek, ou encore de Glen Helen.

Glen Helen © Tourism Australia

Où loger à Alice Springs ?

Hôtels

Les hôtels de la ville se sont fortement améliorés ces dernières années. Ainsi, vous trouverez des options luxes mais aussi de nombreuses options de logements abordables et de qualité. Pour ceux qui souhaitent un séjour confortable alors dirigez vous vers le Crowne Plaza Lasseters à 2 km du centre. Ce superbe hôtel propose de nombreuses options de restaurants, un casino, spa, piscine etc… Vous pouvez aussi vous diriger vers le Double Tree by Hilton offrant confort, bon rapport qualité prix et son délicieux restaurant Hanuman.

Pour les budgets un peu plus restreints, le Desert Palms Alice Springs est une bonne option. L’hôtel dispose de villas pour tous les budgets. Si vous préférez un appartement indépendant (notamment pour les familles), optez pour le Quest Alice Springs. Et si vous souhaitez être en plein centre pour faciliter les déplacements alors le Aurora Hotel est parfait pour vous. Budget abordable, chambres confortables et piscine extérieure.

Il y a aussi l’option des pubs-hôtels à des prix très abordables et une ambiance typique de l’Outback.

Camping

L’Alice Springs Tourist Park est le terrain de camping le plus proche de la ville. Il propose des emplacements pour tentes et des cabines, avec différents budgets. Il dispose de terrains de jeux, piscines.

L’Heritage Caravan Park est aussi une bonne option de caravan park, avec des bush camping , sites avec ou sans électricité, cabines et une énorme piscine de 30 mètres.

Enfin, le Big4 MacDonnell Range Holiday Park est doté d’excellents équipements (parc aquatique, terrains de jeux pour enfants, gym etc). Il y a des sites avec ou sans électricité, des cabines plus ou moins grandes et des tentes safari.

Camps spots gratuits

Les applications mobiles Campermate (gratuit) et Wikicamps (7.99$) donnent un large choix de camping gratuits ou payants à Alice et dans les alentours. Parmi les gratuits, Alice Springs Free Site sur Stuart Highway, Connellan, sera une bonne option. Il est aussi possible de trouver d’autres rest areas en dehors de la ville où passer la nuit.

4.9/5 - (11 votes)
La communauté des backpackers vous aide à préparer votre voyage en Australie. Partage de bons plans, d'expériences, conseils jobs, astuces de backpackers etc.. Guide gratuit (eBook) pour travailler et voyager en Australie avec un Working Holiday Visa ! Un guide écrit par des backpackers, pour les backpackers

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.