Open top menu
Bali : que faire et à quel budget ?

Bali : que faire et à quel budget ?

Claudia et Jéremy voyagent depuis plusieurs années à travers le monde. Lors de leur WHV en Australie, et comme beaucoup de voyageurs, ils décident de passer quelques temps à Bali. Voici leurs conseils pour partir à Bali au bon moment, et tous leurs bons plans concernant le budget à prévoir. 

Partir à Bali : avant, pendant, ou après son WHV en Australie ?

« Ah vous partez en Australie ? Du coup vous allez faire l’Asie avant ou après c’est obligé ! ». Quand vient le temps de quitter la métropole, il est commun d’entendre cette phrase dans toutes les discussions, ce qui est logique, l’Asie constituant une parfaite escale avant de découvrir l’Australie, ou avant de revenir sur terre au moment de rentrer à la maison. Alors oui, c’est évidemment une super idée de s’arrêter découvrir l’Asie, quelque soit le pays que vous choisirez, mais un autre choix est également possible, celui de découvrir l’Asie PENDANT votre WHV.

Quel intérêt me direz-vous ? Si on réfléchit bien, il y a beaucoup d’avantages à découvrir l’Asie pendant votre voyage en Australie au lieu de la découvrir avant ou après.

L’Asie avant l’Australie, le risque de ne plus vouloir partir

En effet, découvrir l’Asie avant l’Australie peut avoir des effets négatifs, financièrement d’abord, car partir avec un budget Australie conséquent, c’est bien, mais ca peut devenir grisant, on se permet rapidement des dépenses en Asie sur une part du budget Oz, et au final, alors que l’Asie, ce n’est effectivement pas trop onéreux sur le principe, on se retrouve avec une belle part du budget de l’année envolée dans la petite escale en Asie.Et puis, l’Asie, c’est tellement peu cher et magnifique, qu’on voudrait y rester et s’y installer, alors qu’en arrivant dans une grande ville Australienne, vous allez ne pas en revenir sur le coût de la vie, qui n’est en fait pas si éloignée du coût de la vie en France (sauf exceptions bien sur, produits laitiers notamment) mais qui n’a rien à voir avec les prix asiatiques…

L’Asie après l’Australie, ou l’Asie avec budget mini-mini

Le risque au retour, c’est tout simplement d’être à sec, alors évidemment il y a toujours la vente de votre véhicule pour sauver les meubles mais bon, compter sur l’éventualité d’une vente pour prévoir son escale c’est délicat !

L’Asie pendant l’Australie, les vacances pendant les vacances !

Alors voilà, nous avons choisi de partir à Bali pendant notre WHV en Australie, et cette solution présente beaucoup d’intérêts : cela permet de couper, parce que l’Australie c’est évidemment le rêve absolu, mais parfois, dormir dans sa voiture, manger sur le pouce, ca peut lasser. Cette césure vous permettra de repartir sur un nouvel élan en revenant. L’autre avantage est financier, car au bout de quelques mois en Australie, vous allez être capables de savoir combien vous coûte un mois de voyage, ce qui vous donnera l’opportunité de mesurer vos besoins pour les mois à venir, et donc, votre budget à allouer à la découverte de l’Asie.

Alors oui, mais où en Asie ? L’une des destinations les moins chères au départ de l’Australie, c’est l’Indonésie, et plus particulièrement Bali.

bali

Cenidan

 

Partir à Bali depuis l’Australie, quel budget prévoir ?

La meilleure solution pour partir à Bali depuis l’Australie, c’est forcément la grande ville la plus proche de l’Indonésie, c’est-à-dire Darwin. Darwin-Bali c’est 1759 kilomètres, Darwin-Sydney c’est 3200 km c’est dire ! De l’autre coté, pas vraiment d’alternatives, l’arrivée se fera à l’aéroport international de Denpasar, à quelques minutes du centre touristique de Bali qu’est Kuta, que vous fuirez sans délai, rien à voir, pas grand-chose à faire.

Au départ de Darwin, le trajet dure 2h30, ce qui explique l’énorme population Australienne présente à Bali : Bali pour les habitants du NT c’est un peu la Normandie de nos parisiens. Pour les autres villes de départ, il vous faudra ajouter à cela les 2h30 le vol local entre votre ville et Darwin, qui pourrait vous couter plus cher que le vol international suivant les dates de départ.

Tarifs des vols “Australie – Bali”

Les prix justement, quels sont-ils ? Comme pour tout trajet en avion, les prix dépendent de variables telles que la saison, la date de réservation, le remplissage des appareils, les villes de départ et parfois même les heures de départ. Difficile donc d’offrir une fourchette précise, cependant, si vous réservez à l’avance, disons un mois à l’avance au minimum, pour un vol aux horaires inconfortables (comme celui de Jetstar au départ de Darwin à 23h et arrivée à Denpasar à 2h du matin) et pour une saison qui ne soit pas la grosse saison touristique en Indonésie, alors les prix peuvent être très avantageux, ainsi nous avons payé, après taxes, 160$ par personne pour l’Aller-Retour, moins cher que Kangaroo Island.

Dans des conditions moins avantageuses, un billet au départ de la côte Est dans délais urgents par exemple, les prix peuvent être beaucoup moins accessibles, payer 600$ AR est alors tout à fait possible, prévoyez donc votre séjour en avance en considérant avec attention votre ville de départ. L’un des sites, parmi tant d’autres, qui vous permet de rechercher des vols de façon efficace, c’est-à-dire en comparant les prix sur un mois ou sur l’année, et en comparant toutes les villes de départ d’un pays, est le site www.skyscanner.com, voici un exemple de recherche sur le site :

EXEMPLES DE TARIFS POUR UN A/R EN AOUT 2015 (un mois à l’avance) :

Tarifs vols BALI Australie

Le mois d’Août est, avec Juillet, la période la plus touristique à Bali, les rues sont jonchées de touristes, il faut faire la queue pour manger ou boire un coup dans les meilleurs coins de la ville, et c’est aussi à cette période que les prix, avions et hôtels confondus sont les plus chers.

Sur ces prix, il vous faudra rajouter de 20 à 30 dollars de frais supplémentaires (bagages, commissions diverses au passage), par contre, la bonne nouvelle c’est que depuis quelques semaines, plus besoin de visa à Bali pour les Français, économie de 50$ à la clé, et plus besoin non plus de payer de frais d’aéroport quand vous quitterez le pays, ces frais sont désormais inclus dans le prix des billets. Pour cet exemple donc, 400$ de différence entre Sydney et Darwin, autant découvrir le Queensland, Katherine, Mataranka, Litchfield, et partir de Darwin…

Les vols vers l’Indonésie sont très fréquents, presque quotidiens, tant la destination est l’une des favorites des australiens.

Quelle est la meilleure période pour partir à Bali ?

Si l’afflux de touristes ne vous dérange pas, que vous êtes prêts à payer un peu plus cher, Juin, Juillet et Août, offrent le meilleur climat pour visiter Bali.Le meilleur compromis, se situe pendant les mois de Mai, Septembre, Octobre, voir début Novembre, la température est agréable, les précipitations plutôt rares, et les prix plus abordables, les hôtels ne sont pas tous remplis, vous pouvez donc négocier des prix à peu près partout. Il n’est pas rare de se voir accorder des réductions de plus de 50% fin Octobre début Novembre par exemple.

Les mois de Décembre à Avril, sont à éviter absolument, c’est la saison des pluies en Indonésie, et il pleut allègrement, de quoi vous pourrir votre découverte de la région, alors oui, les prix doivent être avantageux, mais ne rien payer pour ne rien voir…

bali plage

Lembongan Dream Beach

Pour se loger et se nourrir, du choix pour tous les budgets

Vis-à-vis des prix, ils sont bien évidemment plus avantageux qu’en Australie, où la moindre nuit à l’hôtel vous coutera au minimum 85$. Sur l’île de Bali, aux Gili ou bien encore à Lembongan, vous pourrez vous loger pour très peu, chez l’habitant notamment pour parfois moins de 10$, ou bien pour beaucoup plus si vous souhaitez bénéficier de standards européens à des prix toutefois beaucoup moins importants qu’en Europe. Pour 50$ à 100$ vous pourrez passer la nuit dans de très jolies villas avec piscine privées. Le choix médian vous permet de loger dans des hôtels propres et bien entretenus, pour un budget allant de 25 à 40$ la nuit. Attention, en haute saison, les prix montent rapidement, la négociation devient moins facile, et les bonnes occasions filent rapidement. Alors à vous de vous préparer en avance, surtout pour vos séjours à Lembongan, Ubud, et Gili T et Air, où les logements ne sont pas pléthores.

hotel bali

Hotel Lembonggan

Pour ceux qui souhaiteraient faire de Bali une escale inoubliable et qui sont prêts à dépenser de l’argent dans les hôtels, vous pourrez également loger dans des palaces incroyables, pour plusieurs centaines d’euros par nuit, des prix qui restent donc très chers, mais qui sont à comparer avec des établissements du même standing dans d’autres pays, pour lesquels les prix se comptent en milliers plutôt qu’en centaines… Parmi ces hôtels, Le Viceroy Ubud, Hanging Gardens Ubud, Le Mulia Nusa Dua, Alila Villas…

hotel bali

Hotel Rinjani

Hotel Bali

Hotel Rinjani

Du coté de la nourriture, ici encore vous aurez le choix, entre manger dans des warungs typiquement locaux, ou sur les marchés, ou au mc donald’s pour les plus citadins, pour moins de 5$ par personne, et manger dans des restaurants réputés de l’île, où vous mangerez très bien, pour le prix d’un fast food en Australie (15-20$ par personne). Si vous veniez à vous lasser des restaurants, les prix dans les supermarchés sont très abordables, 1$ pour une bouteille de soda, 1$ pour 5 paquets de noodles (si elles manquent à certains…) !

nourriture bali

Restaurant Mama San – Bali

Se déplacer à Bali, abordable si l’on sait négocier !

Pour vous déplacer à Bali, votre apprentissage de la négociation devra être au point, ce qui vous permettra d’économiser au total plusieurs dizaines de dollars. Plusieurs moyens de transport existent, du chauffeur privé en passant par le taxi, les calèches et bien évidemment les locations de voitures et de deux roues.

Dans le taxi c’est assez simple, pas de compteur, pas de course, si le chauffeur n’allume pas son compteur, feignez de descendre de son véhicule, et le petit boitier électronique fonctionnera à nouveau comme par magie. NON, le gouvernement n’a pas augmenté le prix des taxis récemment, NON il n’y a pas de montant minimum, vous payez ce que le compteur affiche, ni plus ni moins.

Avant de partir, cherchez autour de vous, quelqu’un qui est déjà allé à Bali, parmi ceux-ci, vous trouverez toujours le contact d’un chauffeur personnel, utilisez ses services pour votre arrivée, cela vous évitera de vous faire arnaquer en descendant de l’avion, alors que vous êtes fatigués et que vous n’avez aucune idée des prix pratiqués.

Ce même chauffeur privé pourra vous permettre de longs transferts avec valises au cours de votre périple, à vous de négocier ce qui vous semble cohérent pour un service personnalisé avec climatisation et parfois, si le chauffeur aime son travail, petites anecdotes et histoires de l’île. Il pourra également vous organiser des tours sur une journée entière si vous le souhaitez, qui seront souvent meilleurs que ceux proposés par chaque taxi que vous prenez pour une petite course, et le fameux « Maybe tommorow long visit, call me »

Les calèches sont à éviter sur l’île de Gili Trawangan, les chevaux sont assoiffés et l’île est assez petite pour ne pas cautionner cette maltraitance.

Si la location de voiture peut être une bonne idée, les bouchons Balinéens vous feront vite regretter votre choix, absolument invivables à l’heure de pointe, qui dure de 8h du matin à 17h le soir…

La solution la plus économique et la plus fun, c’est évidemment la location de scooter, si vous louez à la semaine, vous pourrez négocier un prix de 5$ par jour sans problème. L’essence est presque donnée, la conduite en scooter permet de voir les choses différemment, et puis cela fait partie de l’ambiance, même si le casque serait officiellement obligatoire (officieusement par contre…). Cependant, la conduite à Bali est une nouvelle aventure à chaque fois, les klaxons perpétuels et les imprudences locales viendront vous rappeler à quel point la prudence est de mise sur les routes à Bali. De plus, portez au maximum le casque, par sécurité, et également pour éviter la police corrompue qui cherchera à vous faire payer des amendes pour que vous finissiez par glisser un billet au concerné pour qu’il vous laisse repartir. Avec un casque et votre permis international, pas d’inquiétude à avoir, ou presque !

N’oubliez jamais que le confort va de paire avec le prix que vous payez, un chauffeur privé ne coûte pas le même prix qu’un bus de groupe, ou qu’un scooter, soyez conscients de vos désirs et besoins avant de choisir vos modes de transports.

Pour les bateaux entre Bali et ses îles, négociez, encore et toujours, les prix donnés sont parfois 250% plus chers que ce vous pouvez obtenir… Ne soyez pas les touristes du bateau qui ont payé 50$ quand vos voisins ont négocié pour 20$ et le transfert en voiture inclus…

 

Que faire et que voir à Bali ?

Après cette revue des aspects pratiques de votre voyage, quelles sont alors les choses à faire et à voir à Bali ?

Comme annoncé en début d’article, Kuta est à éviter, car devenue trop touristique pour être vraiment intéressante.

Seminyak, la ville voisine de Kuta, fait penser aux stations balnéaires européennes, ca ne plaira pas à tout le monde, mais les restaurants et les bars y sont plutôt cools, tout comme le coucher de soleil sur la plage de Seminyak. Parmi ces endroits sympatiques, le Potato Head Beach Club, le Bar La Plancha avec apéro sur des coussins sur la plage, Sisterfields, Sarong, Mama San…

coucher de soleil bali

Plage de Seminyak

Plus au Nord, Ubud et sa fôret, ses rizières, son marché et arts locaux, ainsi que la monkey forest, ne sont à manquer sous aucun prétexte. Vous pourrez également y pratiquer le rafting et aller voir les éléphants, même si des doutes subsistent sur leur traitement.

Les plages du Sud-Ouest de l’île sont magnifiques, notamment Padang Padang et Seluban.

plage bali

Padang Padang

Les ascensions du Mont Batur pour les petits budgets, et du Mont Rinjani (3 jours, 2 nuits d’une montée difficile qui vous permettent l’accès à une canopée hors du commun) pour les aventuriers pourront être l’un des points forts de votre voyage.

La plongée est de qualité du coté d’Amed (Est) et de Menjangan (Nord Ouest), bien meilleure qu’aux îles Gili.

Le Nord de l’île de Bali, beaucoup moins touristique, vous permettra d’aller à la rencontre de la nature et des balinéens, si nous n’avons pas eu l’occasion de découvrir le Nord de l’île, nous retournerons certainement à Bali pour en faire l’expérience.

Les îles Gili, à 2-3h en bateau de Bali, restent toutefois un immanquable, sable fin, eau turquoise, pas de voitures, seulement des chevaux et des vélos, des tortues à quelques mètres de la plage et une ambiance reposante seront au rendez vous. Ne manquez pas le marché nocturne et sa gastronomie locale, pour 5$ vous mangerez un repas gargantuesque typiquement local, fantastique !

Plongée îles Gili

Plongée îles Gili

îles Gili bali

îles Gili Bali

Dans le même style, Nusa Lembongan et Nusa Ceningan, qui sont liées par un petit pont de fer et de bois, vous offriront les mêmes caractéristiques, avec quelques spots de plongée intéressants et également quelques spots de saut hauts d’une dizaine de mètres. L’atout de ces deux îles sont qu’elles permettent une vraie interaction avec les habitants locaux, et vous laissent d’impérissables souvenirs.

N’oubliez évidemment pas l’essence de Bali, ses temples et cérémonies, Pura Tanah Lot, Braatan, le temple d’Uluwatu au coucher de soleil, la danse Kecak, et les dizaines d’autres temples, sources chaudes et lieux de culte qui se cachent un peu partout sur l’île.

Plage Bali

Uluwatu Beach

cérémonie bali

Cérémonie Traditionelle à Bali

Ponctuez votre voyage de quelques massages aux prix délicieusement bas, 15$ pour 1h, dormez dans de vrais lits douillets, découvrez une île fantastique, et préparez vous, car le retour en Australie vous offrira quelques premières journées de transition délicates, fin des vacances, retour aux vacances, allez filez, les noodles n’attendent pas !

Écrit pas Claudia et Jeremy. Retrouvez leurs aventures autour du monde sur le blog Amoureuxvoyageux.com

5 (100%) 1 vote

2 Réponses au commentaire

  1. Avatar
    juillet 24, 2015

    Si je t’envoi ça c’est pas pour que tu fasse ce voyage avec quelqu’un d’autre, mais bien avec moi…

    Répondre

  2. Avatar
    septembre 30, 2016

    S’essayer au surf à Seminyak… quelle expérience magique ! Je viens de rentrer de Bali et je me suis consacrée pendant 1 semaine entière au surf: 2h par jour avec Bali Ocean Surf. Et waouh.. Je suis crevée mais je me suis tellement améliorée, j’avais quelques bases et la je me débrouille seule, je peux aller au large sans problème et j’ai même fini par louer ma propre planche à la fin du séjour !
    Essayez, vous ne serez pas déçus !

    Répondre

Laisser un commentaire


354 Partages
Partagez353
Tweetez
Enregistrer1