Home Faune Kangaroo Dundee, sauveteur de kangourous

Kangaroo Dundee, sauveteur de kangourous

6
Kangaroo Dundee, sauveteur de kangourous

Avez-vous entendu parler de Chris Barnes Brolga et de son refuge de kangourous ? Au cœur du bush Australien, un homme vit seul, entouré des kangourous orphelins qu’il élève dans la dévotion la plus totale ! Ce héros fut longtemps méconnu mais heureusement aujourd’hui son action reçoit toute l’attention et le soutien mérité. On vous en dit plus sur ce passionné et cette belle histoire.

L’histoire de Kangaroo Dundee

Chris a toujours été un passionné de l’animal le plus emblématique de l’Australie, le kangourou. Depuis de nombreuses années, il dédie sa vie au sauvetage et à l’élevage de kangourous orphelins pour ensuite les relâcher dans le bush. Grâce à sa patience et son amour, il a pu sauver des centaines de kangourous, qui, sans leur mère, étaient destinés à mourir. 

Près d’Alice Springs, Chris a longtemps dirigé seul son refuge (Kangaroo Sanctuary), qu’il a construit de ses mains il y a 20 ans, et financé par le biais de petits boulots (lavage des bus, manutention…). Il prend en charge les petits joeys orphelins et s’en occupe comme de ses propres enfants. Pour atteindre son objectif, il observe les mères kangourous de son sanctuaire et les imite ensuite avec ses petits joeys. Ce travail comprend six repas réguliers de lait par jour, des promenades dans la brousse et beaucoup de tendresse. Les petits kangourous le suivent comme s’il était leur mère. Il leur apprend tout ce qu’ils doivent savoir pour vivre en autonomie dans la Nature, où il les relâche par la suite. Chris utilise des taies d’oreiller comme poches de substitution. Comme celle d’une maman kangourou, elles leur offrent abri et chaleur.

Chris Barnes Brolga, héros méconnu, plus si méconnu que ça

La BBC-UK a approché Brolga en 2011 alors qu’il vivait dans la brousse dans une cabane en tôle avec sa famille de kangourous. Chris a tout de suite donné une suite favorable au documentaire. Avec comme seul objectif, sensibiliser les gens au sort des kangourous orphelins dus aux accidents de la route. Selon la compagnie d’assurance Budget Direct, les kangourous représentent 90% des animaux accidentés sur les routes australiennes. Il s’agit ici d’un vrai phénomène, un danger pour les kangourous comme pour les automobilistes. 

A travers ce reportage de la BBC, son sanctuaire a été dévoilé au grand public. On y découvre le quotidien de cet homme, vivant dans un shed sans eau courante, ni électricité, ni toilette, au beau milieu du bush. Le lien unique qu’a formé Chris avec ses bébés et les kangourous qui vivent avec lui ont énormément ému. Et pour cause, il a confié au journal britannique The Times qu’il prenait soin de ses kangourous comme s’il était leur vraie mère. Lorsqu’il trouve un joey blessé sur le côté de la route, il l’adopte, le nourrit et s’en occupe avant de le relâcher dans le bush pour qu’il vive sa vie de kangourou.

De héros de l’ombre, Chris Barnes Brolga est passé au cœur de l’attention, à la suite d’un reportage diffusé sur la BBC. Diffusé en 2013, le documentaire a montré aux anglais et au monde entier l’action exemplaire de cet homme si généreux. En donnant la parole à Chris et en mettant à jour ses conditions de vie les plus modestes, le reportage a beaucoup ému. Après avoir fait le buzz au Royaume-Uni avec plus de 1,8 millions de téléspectateurs, Chris est également devenu une star dans son propre pays, où plusieurs médias ont souhaité relayer l’information. 

Cet écho a entraîné une vague de générosité avec de nombreuses donations et même des demandes en mariage ! Dans cet article de The Times, il explique que ses orphelins resteront toujours sa priorité ! Rapidement, les conditions de vie de Chris et de ses kangourous se sont largement améliorées.

Extraits du reportage de la BBC

BBC Natural World: Kangaroo Dundee – Extrait 1

BBC Natural World: Kangaroo Dundee – Extrait 2

Visiter le Sanctuaire des Kangourous d’Alice Springs

Grâce à la diffusion de ce reportage et aux donations engendrées, le sanctuaire a pu grandement s’améliorer. On y trouve à présent un véritable petit hôpital, équipé pour intervenir sur des blessures et ainsi sauver plus de kangourous. Ainsi en 2015, Chris a construit le premier hôpital pour la faune sauvage d’Australie centrale qui fournit des soins spécialisés aux kangourous. C’est un endroit où de nombreux bébés kangourous orphelins sont soignés et élevés par des soignants bénévoles jusqu’à ce qu’ils soient prêts à être relâchés dans la nature. Des centaines de kangourous ont ainsi été remis sur pattes et relâchés avec succès.

Aujourd’hui, vous pouvez visiter le Alice Springs Kangaroo Sanctuary à 15 minutes en voiture d’Alice Springs. Comme les kangourous dorment la journée, les visites guidées sont seulement possibles en fin d’après-midi. Les horaires des visites varient selon les mois de l’année, pensez donc à vérifier les horaires et à réserver. Un arrêt idéal après une journée en vadrouille dans la région. Les tours durent entre 2h30 et 3h et coûtent 85$ (adulte). Vous pourrez également faire une donation ou même parrainer un kangourou pour apporter votre aide à cette formidable initiative.

Pour vous informer et réserver une visite, rendez-vous sur le site internet : www.kangaroosanctuary.com

Vous pouvez également suivre la vie du Sanctuaire sur ses pages Facebook et Instagram.

Vous aussi, soyez un héros

Si vous êtes déjà en Australie et sur les routes en dehors des grandes villes, vous avez déjà remarqué que l’on croise trop souvent des carcasses de kangourous morts sur le bas-côté. Renversés par les voitures à grande vitesse, malheureusement peu survivent. De plus, lorsque ce sont des femelles, le/les bébés qui se trouvent dans leur poche, meurent également de l’impact. Cependant, il arrive que la mère meurt de l’impact mais pas le joey ! Dans ces cas-là, il faut intervenir dans les heures qui suivent l’accident.

Vous pouvez donc récupérer le joey et l’apporter au refuge le plus proche. Il y en a dans de nombreuses régions d’Australie, et sinon, au vétérinaire le plus proche. Tous les vétérinaires australiens ont été formés à ces situations. Cet article d’Australian Geographic détaille précisément la marche à suivre. Alors, la prochaine fois que vous voyez un kangourou qui a l’air d’avoir été accidenté dans les heures précédentes, n’hésitez pas à vous arrêter et vérifier sa poche. Ceci est également valable pour les wombats et wallabies.

« Il y a plus de héros dans l’ombre que dans la lumière. »

Alain Mabanckou

Aussi, évitez de conduire la nuit en Australie, en particulier sur les routes de campagne, ou même tout simplement en dehors des villes. Faites passer cette information autour de vous, pour que moins d’accidents se produisent.

Vous pouvez également vous porter volontaire dans des refuges. Il y en a dans chaque État d’Australie. Vous y apprendrez beaucoup et emporterez avec vous des souvenirs inoubliables.

Crédit photo : Kangaroo Sanctuary Alice Springs

5/5 - (6 votes)
Au bout du monde depuis 6 ans, en Australie depuis 2,5 ans, on m'appelle l'aventurière prudente et la paparazzi des animaux ! Passionnée par la Nature, la plongée et la photographie, j'en fait une priorité dans tous mes voyages. J'ai parcouru l'Australie en 4x4 avec tente de toit et la Nouvelle-Zélande en van.

6 Commentaires

  1. Bravo !
    Je viens de voir le reportage sur arte cette nuit.
    Cet homme est très touchant et ce qu il fait tous les jours est simplement un respect quotidien à notre terre
    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.