Home Découverte de l'Australie Découvrir les MacDonnell Ranges

Découvrir les MacDonnell Ranges

0
Découvrir les MacDonnell Ranges

Située dans le territoire du Nord, les MacDonnell Ranges sont une chaîne de montagne qui s’étend sur 650 km de long. La région abrite une gamme remarquable de plantes et d’animaux indigènes. De nombreuses espèces végétales sont issues du passé tropical de l’Australie centrale dont certaines sont des plantes rares et menacées. Les paysages du parc ont été sculptés au fil des années et représentent un symbole inestimable pour le peuple aborigène. Entre paysages désertiques, impressionnantes falaises de grès et gorges rafraîchissantes. Votre séjour promet d’être riche en découvertes !

Comment y accéder ?

Les MacDonnell ranges se situent à l’Est et l’Ouest d’Alice Springs qui coupe en deux cette chaîne de montages. De chaque côté de la ville se trouvent donc deux parcs nationaux, baptisés West MacDonnell et East MacDonnell.

East MacDonnell

East MacDonnell Ranges s’étend à l’Est d’Alice Springs sur 150 km. Dirigez-vous vers le Sud en empruntant Heavitree Gap (sur environ 2 km). Ensuite, tournez sur Ross Highway et suivez cette route jusqu’au parc national. L’itinéraire pour s’y rendre est vraiment très facile !

West MacDonnell

Depuis Alice Springs, vous accéderez aux nombreuses « entrées » du parc national par Larapinta Drive et Namatjira Drive.

Si vous vous rendez au parc national des MacDonnell Ranges depuis Kings Canyon, vous devez emprunter la route non goudronnée Red Centre Way (Mereenie Loop). 

Attention : vous devez obtenir un permis pour accéder à cette route !

Que faire dans les MacDonnell Ranges ?

Ce parc naturel est d’une beauté naturelle majestueuse ! En effet, il possède une diversité de paysages avec sa brousse, ses chaînes de montagnes, ses carrières d’ocres mais aussi son côté désertique, ses trous d’eau et ses immenses falaises de grès. Ne manquez pas ses gorges pittoresques qui sont des refuges pour la végétation luxuriante et pour les nombreux animaux sauvages.

Ce merveilleux paysage désertique a été créé par des êtres ancestraux et sculpté par les éléments climatiques il y a de nombreuses années. Il constitue à présent le fondement des leurs croyances spirituelles et de leur identité. Les MacDonnell Ranges abritent des espèces menacées telles que le rat des rochers et le dunnart à longue queue. Vous y croiserez de multiples autres espèces : wallaby des rochers, dingo, différents types d’oiseaux (dont le faucon pèlerin), grenouille, serpent…

Enfin, ne manquez sous aucun prétexte les incroyables changements de couleurs du ciel à l’aube et au crépuscule. C’est l’une des plus belles choses à voir si vous voyagez dans l’Outback !

Observation des oiseaux (birdwatching)

Plus de 180 espèces d’oiseaux cohabitent dans la région d’Alice Springs. Des petits oiseaux aux oiseaux de proies en passant par les communs cacatoès et les perruches, le spectacle est fantastique ! Vous pourrez observer faucons (pèlerin, brun, crépusculaire), aigles à queue blanche, mandarins, galas, émeus et pigeons huppés. Vous aurez peut-être également la chance de croiser la route d’un « chat orange » qui est une espèce rare. Des oiseaux aquatiques sont observables tels que les aigrettes, hérons et cormorans.

Faire du vélo

Pratiquer le cyclisme dans le Centre rouge de l’Australie semble être une bonne initiative ! Il y a des pistes cyclables et des sentiers dans les parcs nationaux mais aussi dans les zones urbaines. De manière générale, les pistes sont plates et donc facilement praticables. Une très jolie balade à vélo permet de se rendre à Simpsons Gap pour la journée. Pour les plus aventuriers, vous pouvez faire du hors-piste en VTT à travers les pistes non goudronnées.

Concernant la location de vélos (et les excursions), plusieurs points de vente situés à Alice Springs proposent des visites guidées à vélo et/ou la simple location de vélos. Rendez-vous ici ou pour plus d’informations. Ce sont les deux meilleures entreprises de location d’Alice Springs ! 

Bon à savoir : Le casque est obligatoire lorsque vous circulez sur les routes du Territoire du Nord.
En tant que cyclistes vous avez la priorité sur les routes et les autoroutes publiques !

Conduite en 4×4 (Four Wheel Driving)

Conduire à travers les paysages à couper le souffle de l’Outback fait rêver. Mais la conduite avec un 4×4 permet davantage de liberté qu’en voiture ou en van, sachez-le ! Vous aurez l’opportunité d’emprunter des pistes non goudronnées telles que les très célèbres « gravel road » (ou route de graviers), ce qui est un avantage majeur si l’on veut découvrir la région dans ses moindres recoins. Si vous possédez votre propre véhicule alors foncez !

Sinon, n’hésitez pas à vous rapprocher d’agences qui proposent ce type de location. Nombre d’entre elles se trouvent à Alice Springs : Britz, Australia4WDrentals, AussieCampervans ou encore Wicked4x4rentals. Comparez les prix sur un comparateur pour vous faire une idée :

Ce superbe guide édité par le Territoire du Nord vous présente en deux catégories succinctes de sympathiques routes (courtes et longues) au sein de la région. Ces routes traversent Alice Springs et les principaux parcs nationaux du territoire. Chaque portion de route indique le nombre de kilomètres à parcourir et le nombre de jour(s) à prévoir. De plus, vous trouverez un petit programme journalier ce qui vous permet d’avoir une idée des activités sur la journée.

Route panoramique (Scenic Drives)

Une superbe route panoramique permet de se rendre de la ville d’Alice Springs jusqu’au parc national d’Uluru-Kata Tjuta (et même jusqu’à Kings Canyon). L’idée en empruntant cette route, est de découvrir les icônes de l’Australie centrale au fur et à mesure de votre conduite. Vous traverserez la chaîne des MacDonnell Ranges et pourrez y découvrir les divers points d’intérêts du parc national (cf « points d’intérêts »). La route possède une courte section non goudronnée. Si vous préférez ne pas emprunter cette partie, choisissez la boucle entièrement goudronnée. Cette aventure promet d’être un road trip inoubliable que vous voyagiez seul, en couple, entre amis ou encore en famille ! 

Baignade

Le parc national des MacDonnell Ranges (en particulier côté West) compte un certain nombre de points d’eau permanents. Ces endroits sont idéaux pour la baignade, en particulier pendant l’été. Mais même pendant cette saison chaude, l’eau est (extrêmement) froide. À savoir pour les amateurs de baignade : les plus grands trous d’eau sont Ellery Creek Big Hole, Ormiston Gorge et Redbank Gorge.

Soyez prudent autour de l’eau, faites toujours attention à la profondeur et au courant ainsi qu’aux rochers et aux rondins submergés. Vous devez vous baigner seulement dans les zones désignées. Saut et plongeon interdits !

Faire des randonnées

West and East MacDonnell

Au sein des East et West MacDonnell, vous trouverez une infinité de sentiers plus ou moins longs. Ceux-ci sont balisés avec des niveaux de difficultés différents (du très simple à l’expérimenté). 

Voici un éventail de quelques promenades sympas à faire dans le Red Centre (la liste n’est évidemment pas exhaustive).

Dans les West MacDonnell, deux agréables balades partent d’Ellery Creek (Ellery Creek et Dolomite) et sont accessibles à tous les niveaux. Pour les plus baroudeurs, vous pourrez parcourir une randonnée bien plus difficile. Celle-ci forme une boucle sur 32 km et rejoint le mythique sentier de Larapinta. À Ormiston Gorge et Ochre Pits de petites promenades parcourent le parc. De même à Simpson Gap où cespetites balades chargées d’histoire vous permettront dedécouvrir les plantes indigènes. 

Côté East, les randonnées sont beaucoup plus tournées vers l’histoire du peuple aborigène et de leurs différents lieux de vie. Rendez-vous à Emily and Jessie Gaps, Corroboree Rock et Ormiston Pound. Admirer l’art rupestre aborigène dans les parois des gorges sablonneuses à Emily and Jessie Gaps, les formations rocheuses à Corroboree et le sentier rocheux longeant la gorge et les points d’eau de Ormiston Pound.

Larapinta Trail

Pour finir, venons-en au très célèbre sentier de Larapinta. C’est une piste de randonnée de longue distance (230 km environ). Elle est divisée en 12 sections (de longueur variable). Cette division vous permet de le rejoindre ou de le quitter à n’importe quel moment, il n’y a aucune obligation à parcourir toute la distance. C’est l’une des meilleures randonnées au monde, elle est même dans le top 20 de National Geographic, c’est pour dire ! Cette piste s’étend d’Alice Springs jusqu’au Mont Sonder. Il vous faudra prévoir 12 à 15 jours minimum pour la parcourir entièrement (en ayant une très bonne condition physique et en étant expérimenté).

Il est généralement conseillé de parcourir une section/jour ou /2 jours. Vous pouvez prendre un ou plusieurs jours de repos et traverser le sentier entièrement en prenant plus de temps. Ce n’est pas une compétition et chaque randonneur se doit d’aller à son propre rythme ! Les points forts de cette balade sont Standley Chasm et RedBank Gorge. Certaines promenades peuvent se faire de nuit comme celle des Gorges d’Ormiston (sections 9 et 10 du Larapinta).

La marche est un excellent moyen de découvrir les vues panoramiques du parc national !

Les East MacDonnell Ranges

Temps à prévoir

Prévoyez au moins 2 jours pour visiter le site des East MacDonnell Ranges. En effet, si vous désirez prendre votre temps et ne pas vous pressez entre les différents sites d’intérêts mieux vaut prévoir large. Ce côté du parc est moins étoffé que son voisin West MacDonnell Ranges. Vous n’aurez donc pas spécialement besoin de vous y attarder plus de 3 jours ! La majorité des points d’intérêts sont des lieux historiques marquants pour le peuple aborigène ou des sites de randonnées.

Points d’intérêts

Gorges et formations rocheuses

Trephina Gorge Nature Park est l’une des deux gorges qui traverse les East MacDonnell Ranges (la seconde est John Hayes Rock Hole). Vous pourrez y faire des petites randonnées sur de courts sentiers. C’est un lieu important pour le peuple aborigène des Eastern Arrernte. Il contient plusieurs sites historiques et fait le lien avec les premières colonies du centre du pays. Vous pourrez également vous baignez dans le lit de son ruisseau et observer les animaux et oiseaux qui viennent s’y rafraîchir. Dans le parc se trouve le plus grand « Ghost Gum » d’Australie centrale. 

Corroboree Rock est une colonne de dolomites grises qui s’est déposée dans les lacs salés il y a 800 millions d’années. Cet autre paysage revêt une grande importance pour les Eastern Arrernte. Ce lieu était à l’époque utilisé pour stocker les objets cérémoniels.

Peintures rupestres

Observer la faune locale et découvrez de nouveaux sites spirituels importants pour les aborigènes à Yeperenye/Emily and Jessie Gaps Nature Park. Ici, vous en apprendrez davantage sur l’histoire de « la chenille du temps du rêve ». Vous pourrez parcourir le « sentier du rêve » qui associent plusieurs lieux du parc chargés d’histoire. À Emily Gap, émerveillez-vous devant une grande peinture rupestre représentant le fameux « rêve de la chenille ».

N’Dhala Gorge Nature Park est un endroit magique qui protège des milliers de gravures rupestres préhistoriques. Pour les observer, il vous suffit d’emprunter le sentier de randonnée balisé situé dans la gorge, il s’étend sur 1,5 km (1h aller-retour). Environ 6 000 gravures sur pierres et pétroglyphes sont interprétés par des panneaux tout le long de la piste. 

Sites historiques

Ville historique, Arltunga était la première ville d’Australie centrale. Née grâce à la ruée vers l’or de 1887, l’activité minière s’est ensuite poursuivie pendant 30 ans. Vous avez la possibilité de revivre cet apogée dans la réserve historique où se trouvent anciens camps de mineurs, vestiges de mines et bâtiments en pierre. L’activité phare ici est la recherche d’or dans la cour du Visitor Center.

Attention : la route menant à Arltunga comprend plus de 30 km de route en gravier.

À l’est des East MacDonnell se trouve le Ruby Gap Nature Park. Ce site isolé est en réalité le site de la première ruée vers les mines d’Australie centrale en 1886. Des « rubis » (qui se sont finalement révélés n’être que du faux) ont été découverts dans le lit de la rivière. Le parc de Ruby Gap est très populaire pour ces randonnées dans le bush mais celles-ci ne conviennent qu’aux marcheurs expérimentés car le terrain y est accidenté.

© Tourism Australia

Tjoritja West MacDonnell Ranges

Temps à prévoir

Afin que vous puissiez profitez pleinement des différents points d’intérêts du parc, nous vous conseillons de prévoir minimum 3 jours pour découvrir les West MacDonnell Ranges. Prenez le temps de vous détendre au bord des trous d’eau et de vous y baigner. Mais pas seulement, de nombreuses randonnées sont praticables depuis chaque site. Certaines d’entre elles méritent que l’on s’y attarde un peu. N’hésitez pas à prendre du temps à l’aube et à vous installez pour observer les animaux qui viennent se rafraîchir dans les points d’eaux. 

Points d’intérêts

Parmi les sites incontournables, voici les immanquables des West MacDonnell Ranges !

Formations rocheuses

Ne manquez pas de contempler la végétation typique et les grands acacias de Simpsons Gap. Vous pourrez aussi observer les wallabys des rochers à pieds noirs près du point d’eau. Plus de 40 plantes rares poussent ici dont les gommiers fantômes !

Ochre Pits est un site historique de mines aux couleurs vives. Cette gamme d’ocre colorée va du blanc au brun en passant par le jaune, le orange et le rouge. Symbole important de la culture autochtone, cette matière s’utilise depuis des décennies pour les peintures, les décorations corporelles des cérémonies ou encore en tant qu’ingrédient médicinal.

Standley Chasm (Angkerle Atwatye) est une icône culturelle extraordinaire et incroyablement importante de l’Australie centrale. Il est situé dans une réserve privée exploitée par des aborigènes qui vivent ici depuis des dizaines de milliers d’années. C’est un gouffre dont l’incroyable paroi rocheuse s’étend sur 80 m ! Ce « trou d’eau » est une formation géologique qui possède un attrait important pour la faune et la flore.

Points d’eau

De nombreux points d’eau permanents se situent dans le parc national. Parmi elles, en voici 5 très jolies qui méritent que l’on y fasse un petit arrêt !

Ellery Creek Big Hole est un trou d’eau spectaculaire qui a été creusé par d’importantes crues durant des milliers d’années. Le résultat a créé une géologie atypique. Si vous venez pendant la saison chaude, c’est la saison idéale pour vous baigner. L’eau sera peut-être un peu froide et prenez garde surtout aux morceaux de bois et rochers cachés dans le fond. 

Ormiston Gorge est le lieu parfait pour la baignade. Vous aurez l’occasion de faire un plongeon dès votre arrivée puisque le point d’eau se trouve à tout juste 500 m du centre d’accueil. Arrêtez-vous le temps d’un instant pour y admirer ses imposantes parois ! À noter plusieurs promenades partent d’ici et il y en a pour tous les goûts. De courtes promenades accessibles à tous les niveaux, des randonnées d’une demi-journée ou encore des randonnées de nuit.

Suivez l’un des nombreux sentiers de randonnée situé le long de la rivière à l’ombre des gommiers rouges de Serpentine Gorge. Montez jusqu’au belvédère au-dessus des falaises pour admirer la série de points d’eau semi-permanents et les chaînes de montagne. À savoir : c’est le seul point d’eau qui ne s’assèchent pas lors des périodes sèches.

Refuge pour la faune ambiante, Glen Helen Gorge dispose d’un paysage spectaculaire avec son mur de grès et le Mount Sonder en toile de fond. Il est l’un des points les plus hauts d’Australie Centrale et sa particularité est qu’il change de couleur tout au long de la journée grâce à la lumière.

Redbank Gorge est une gorge mais également un gouffre magnifique où de nombreuses espèces végétales et animales menacées ont élues domicile. Baignade et randonnée sont les maîtres mots ici aussi !

© Tourism Australia

Meilleure période pour visiter les MacDonnell Ranges

Pensez à toujours vérifier sur le site du gouvernement si le parc est ouvert. Les parcs nationaux peuvent être fermés de manière inattendue pour diverses raisons : feux de brousse, inondations et travaux d’entretien. 

La période idéale pour visiter les MacDonnell Ranges se situe entre Avril et Septembre. C’est-à-dire en automne et hiver jusqu’au début du printemps. Durant le reste de l’année, le risque d’inondation est élevé dans le parc. Toutefois, celui-ci reste ouvert pendant la saison des pluies.

Sachez toutefois que les hivers dans le centre rouge sont froids le jour et encore plus la nuit ! Les températures peuvent descendre jusqu’à 0°C. Veillez à prendre soin d’emporter des vêtements chauds et des sacs de couchage épais si vous choisissez de camper. Au printemps, les températures augmentent mais les soirées sont encore fraîches. La saison printanière commence également à apporter des orages et de la pluie, alors soyez prudent et emportez un imperméable.

Vous pouvez tout à fait planifier un séjour en été mais vous devrez en amont prendre toutes les précautions nécessaires pour faire face à la chaleur. Attention tout de même si vous décidez de vous y rendre au mois de Janvier ! À ce moment de l’année, c’est le pic de la saison humide et le plus sujet aux inondations. Il est donc essentiel d’emporter dans vos bagages des vêtements de pluie. Ayez aussi sous la main un hébergement de secours si vous campez dans une tente.

Quelle que soit la saison à laquelle vous choisissez de visiter les MacDonnell Ranges, consultez la météo avant de partir.

Hébergement 

Campings

De nombreux campings parsèment le parc national des MacDonnell Ranges East et West. Vous ne devriez pas avoir de problème pour trouver un endroit où dormir. 

Les campings disposent d’équipements (barbecue à gaz, toilettes, douches…) plus ou moins importants. 

Information importante

Pour certains campings désignés le paiement des nuitées s’effectue en ligne (tout comme certains sentiers de randonnée !). Vous ne pourrez pas payer sur place. De plus, pensez à vérifier à l’avance le type de camping (2WD, 4WD) !

Voici quelques bonnes adresses :

East

À Trephina Gorge se trouve l’un des meilleurs campings de l’Outback ! Ce camping se compose de deux terrains différents : Gorge Campground et Bluff Campground. Vous trouverez des toilettes, tables de pique-nique, de barbecues à gaz et d’une réserve d’eau. Un large choix d’emplacements est disponible. Réservation en ligne obligatoire.

Ruby Gap Nature Park possède un « camping de brousse » c’est-à-dire qu’il n’y a aucune installation. De même à N’Dhala Gorge mais avec des toilettes et des tables en plus. Ce site accueille 4 véhicules à la fois maximum.

Le côté Est des MacDonnell Ranges n’est pas aussi bien équipé en termes de camping que son confrère des West MacDonnell Ranges. Pensez-bien à réserver à l’avance et cherchez votre lieu de camp avant la tombée de la nuit. De ce fait, vous aurez l’opportunité de pouvoir trouver un second lieu pour passer la nuit si nécessaire.

West

Le camping d’Ormiston Gorge est celui qui offre le plus d’équipements en comparaison des autres sites du parc national. Barbecues à gaz et tables de pique-nique sont à disposition et vous pourrez profiter de la douche et des toilettes. Le camping en voiture est accessible à tous types de véhicules (y compris les caravanes). Les réservations et les paiements s’effectuent sur place par le biais d’une boîte (où l’on glisse une enveloppe avec le paiement) ou au kiosque.

À savoir : il est nécessaire que vous ayez des réserves d’eau car il n’y a pas de réservoir partout et ceux-ci peuvent s’épuiser. Les animaux domestiques sont interdits dans l’enceinte du parc national.

À RedBank Gorge se trouvent deux campings : Woodland et Ridgetop. Tous deux possèdent toilettes, tables de pique-nique et barbecues. Les places sont limitées, le camping fonctionne sur le principe du « premier arrivé premier servi ». 

Bien d’autres aires de camping sont disponibles à Elly Creek, Simpsons Gap, Ormiston Gorge, Serpentine et la plupart des sites touristiques se trouvant dans le parc. Ce sont simplement les installations qui varient d’un camping à l’autre.

5/5 - (1 vote)
La communauté des backpackers vous aide à préparer votre voyage en Australie. Partage de bons plans, d'expériences, conseils jobs, astuces de backpackers etc.. Guide gratuit (eBook) pour travailler et voyager en Australie avec un Working Holiday Visa ! Un guide écrit par des backpackers, pour les backpackers

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.