Open top menu
Notre premier Road Trip – Adélaïde à Melbourne

Notre premier Road Trip – Adélaïde à Melbourne

Quels sentiments animent votre esprit à l’approche des dernières heures de travail ? Après des semaines souvent épuisantes, qu’attendez vous avec le plus grand intérêt ? Retrouver une forme de liberté en prenant enfin la route ! Rouler sans regarder sa montre, lunettes de soleil posées sur le nez, cheveux aux vents, sans impératif de temps, avec l’excitation de découvrir de nouveaux horizons. L’heure du road-trip tape enfin à notre porte. Les derniers achats d’équipement, l’arrêt aux pompes et nous sommes enfin prêts ! En ce vendredi 5 janvier 2018, à 18h30, nous quittons à jamais Adélaïde vers notre première étape, Second Valley !

Second Valley, ses falaises et ses criques

Après plusieurs kilomètres sur la Highway, la route que nous empruntons serpente à travers les prairies vallonnées du front de mer, à partir de Normanville. Installés sur leurs pattes arrières, nous observons les kangourous brouter paisiblement l’herbe sèche sous les derniers rayons lumineux, à seulement quelques mètres de la route. Excités à l’idée de contempler le coucher de soleil de cette magnifique journée, nous nous pressons de trouver l’endroit idéal. Cette quête nous mène au Rapid Bay Camping Area, splendide spot situé à Rapid Bay, les pieds dans l’eau et le regard hypnotisé par la beauté du spectacle.

Le lendemain, nous décollons de bonne heure pour explorer les environs. Sous les conseils avisés d’un Australien, nous partons vers Second Valley, petit village à quelques kilomètres seulement du camping. Accompagnés d’une odeur appétissante qui se dégageait des barbecues, nous grimpons les roches saillantes et brûlantes du bord de plage avec l’espoir de se jeter au plus vite à l’eau. Vœu exaucé après moins de 10 min de marche. Les criques nous attendaient. Que pouvons nous espérer de plus que ce magnifique terrain de jeu aux eaux turquoises ? Qu’il s’agisse d’observer la faune marine ou de sauter du haut des falaises, votre instinct d’enfant resurgira rapidement !

Brûlé par les rayons du soleil, nous prenons la route en fin d’après-midi vers un freeCamp situé à côté du Lac Alexandrina, à Langhore Creek, avec en ligne de mire le Parc National des Grampians. Nous passons par les charmantes cités balnéaires de Port Harbor et Port Elliot, assez animées en saison estivale. Elles sont également recommandées pour observer la migration des baleines les mois d’hiver !

Les Grampians, le pays des waterfalls et de la randonnée

Après une agréable nuit passée au bord des vignes, nous débutons un périple de plusieurs heures sur les longues lignes droites de campagne du South Australia, jusqu’à notre arrivée au nord du Parc National ! Avec près de 170 000 hectares d’espaces naturels, cette région vous émerveillera tant par ses paysages que par ses nombreuses cascades et ses sentiers de randonnée. Pour nous mettre en appétit, nous décidons, dès le premier soir, de gravir l’Hollow Montain, marche d’environ 4 km A/R, avec une difficulté de ¾. Outre la splendide vue qu’offre ce spot, notamment sur les monts Zero et Stapylton, nous y avons également découvert le Gulgun Manja Shelter, signifiant « les mains des jeunes ». Cette grotte était l’un des lieux d’expression de la communauté aborigène Jardwadjali. Les peintures représentaient un style d’art local unique. On y trouve principalement aujourd’hui les empreintes de mains de ces jeunes enfants, symbolisant probablement l’avenir, la pérennité de la communauté.

Fatigués de cette longue journée, nous partons en direction de Plantation Campground, charmant et grand freeCamp en pleine forêt avec vue sur les montagnes ! Nous y passerons 2 agréables nuits. L’ambiance y était chaleureuse, notamment le soir où nous avons pu partager un verre au bord du feu avec des voyageurs du monde entier. Autre atout indéniable de ce site : sa situation géographique ! Vous êtes en effet situés à moins de 10 kilomètres d’Halls Gap !

Véritable carrefour du parc, cette petite bourgade est à proximité immédiate des principales curiosités touristiques de la région  : les cascades MacKenzie, FishFalls et Broken Falls sont évidemment incontournables (facilement accessibles du parking), la randonnée des Pinnacles (4 km environ A/R) vous offrira un formidable panorama de la vallée et du lac Bellfield, avec de belles étapes comme celle du Grand Canyon. Enfin le Reed Lookout et les Balconies (environ 1km de marche) ne sont pas à sous-estimer pour la beauté de la vue.

Notre dernière matinée s’est conclue par l’ascension du mont William, point culminant du parc à 1 167 m d’altitude. Malgré un panorama à 360 degrés, cette randonnée n’est pas celle que nous avons préféré (sentier goudronné et sommet non mis en valeur).

Après un séjour sportif et revitalisant au cœur des montagnes, nous avons mis le cap vers un autre endroit prisé des touristes et des locaux : La Great Ocean Road !

La Great Ocean Road, bien plus qu’une route

Par où commencer pour décrire la célèbre Great Ocean Road, s’étendant sur près de 250 kilomètres, de Warrnambool à Torquay. Nous y avons passé trois jours et deux nuits, et je dois bien avouer que c’est à cette heure mon coup de cœur dans le sud Australien ! Entre ses falaises de calcaire spectaculaires mais fragiles, sculptées au fil des millénaires par le vent et les eaux de l’océan (Bay of Martyrs, Bay of Islands, Razorback, The Grotto, London bridge, Twelve Apostles… toutes facilement accessibles des parkings), ses rivières et forêts tropicales extraordinaires, où vous pouvez y observer des arbres multi-centenaires dans un milieu préservé, ou encore ses plages aux vagues puissantes, tant appréciées des surfers, ce bout de terre proche de Melbourne ne manque pas d’argument.


La région recèle des sites insolites. L’aire Crossing Campground, située dans le Great Otway National Park, en est un parfait exemple. Après 4 kilomètres sur un chemin non goudronné et parfois périlleux, vous débarquez au paradis : chants d’oiseaux inédits, papillons et libellules aux couleurs envoûtantes, végétation luxuriante et rivière digne de celles d’Amazonie : le dépaysement assuré !!
En guise de cerise sur le gâteau, les Triplet Falls (à quelques kilomètres à vol d’oiseau du freeCamp), cascades somptueuses au cœur de la forêt, sont à découvrir en se laissant guider par le balisage (moins de 15 min de marche).

Nous terminons par la visite de Torquay, véritable capitale Australienne du surf, et son musée qui retrace l’histoire de la discipline et de ses grands artisans.

Melbourne et l’Open d’Australie

Dernière ligne droite de ce périple, après 1 500 kilomètres effectués en 8 jours, nous avons posé nos valises pour une semaine à côté de Queenscliff, sur les bords de la Swan Bay à « Basils Farm ». Quelques heures de travail par jour en échange du gîte et du couvert, dans un endroit très apprécié des locaux pour son vin, sa nourriture saine et son cadre unique ! Ravis de nos rencontres et de l’expérience acquise sur cette ferme, il était temps pour nous de rejoindre l’un des événements les plus populaires de la sphère tennistique mondiale et de la ville de Melbourne : l’Open d’Australie ! En échange de 85$, nous avons eu le privilège d’assister aux différents matchs du troisième tour, et de profiter des animations autour des courts (concerts, shops, écrans géants…).

Cette fête sportive marqua la fin d’un séjour mémorable dans le Sud de l’Australie. De nombreux kilomètres parcourus, un rêve de gamin réalisé, d’autres attendent patiemment d’être accompli… le voyage suit son cours, l’histoire n’est jamais la même. Un peu plus d’étoiles dans nos yeux semaines après semaines, rencontres après rencontres. La magie de l’aventure est puissante, et la route un puissant stimulant de l’imaginaire. Notre planète est fantastique, elle nous surprendra toujours…

Article écrit par Clément Abrassart

Notre premier Road Trip – Adélaïde à Melbourne
Donnez votre avis 🙂

42 Partages
Partagez42
+1
Tweetez
Enregistrer