Home Tours & Activités Le Surf en Australie – Quelques règles à connaître

Le Surf en Australie – Quelques règles à connaître

Le Surf en Australie – Quelques règles à connaître

Si vous partez en Australie pour un PVT ou simplement pour des vacances, c’est l’occasion parfaite de se mettre au surf ou de devenir un expert en la matière. Sur le « continent rouge » le surf fait partie de la culture, et vous comprendrez vite pourquoi ! Il y a des plages partout et de superbes zones de surf pour les amateurs et les plus expérimentés. Dans tous les cas, il y a certaines les règles à suivre et elles sont les mêmes pour tout le monde. Il est indispensable d’en prendre connaissance avant de se mouiller. Voici donc un petit récapitulatif du bon comportement à adopter une fois dans l’eau !

Choisir le bon endroit où surfer

Quand on choisit un endroit pour surfer, il faut prendre le temps et prendre en considération différents facteurs. Par exemple, s’il s’agit d’un beach break (vagues se brisant sur la plage), cela ne veut pas forcément dire que c’est un endroit adapté aux débutants. Au contraire, les vagues de beach breaks peuvent être extrêmement lourdes et creuses. Des courant forts peuvent aussi se créer et l’accès peut y être difficile. Surtout si la plage est à pic ou entourée de rochers.

Le surf est une activité excitante mais les dangers sont réels. Si vous voulez surfer dans un endroit non surveillé, il est recommandé de prendre un professeur de surf ou quelqu’un qui s’y connait bien ! Il est important d’avoir une personne dans son groupe qui sait quoi faire en cas d’urgence, surtout à l’étranger. Il est important d’être capable de se débrouiller, si le leash craque ou si on se fait emporter par un courant par exemple. Mais dans tous les cas, préférez toujours surfer à deux ou à plusieurs.

Surf 2

Le Line-Up

Après avoir choisi un break approprié on a toujours hâte d’entrer dans l’eau pour prendre sa première vague. Naturellement, la chose à faire est de saluer les autres surfeurs ! En Australie la plupart des gens aiment bien discuter un petit peu avant de se lancer. De cette façon les autres surfeurs sont conscients de votre présence. Cela peut également être utile si vous surfez tout seul et que vous avez un problème.

Ensuite, cela dépend du genre de break dans lequel vous vous trouvez. Sur un point-break ou un reef break (récif), les vagues sont plus régulières. Le peak (lieu ou la vague commence à dérouler) sera à peu près au même endroit, s’il n’y a pas un grand changement par rapport au swell (houle). Quand on nage vers le line-up (zone d’attente de la vague) il faut profiter du channel. Cela facilite la pagaye et on évite de passer sur des vagues surfées. Puis au line-up il faut attendre son tour. Les autres surfeurs qui étaient là en premier doivent au moins avoir pu essayer de prendre une vague avant que vous vous lanciez.

Sur un beach break (vague cassante) ce n’est pas toujours aussi facile de voir qui a la priorité car les peaks se déplacent. C’est pourquoi, quand on nage vers le line-up et qu’il y a une belle vague qui s’approche, il faut tenter sa chance et se lancer. Pour se faire plaisir un maximum, il faut se respecter les uns les autres et faire en sorte que tout le monde puisse prendre des vagues.

Connaitre les règles de priorité

Quand vous pagayez pour prendre une vague, il y a des règles à suivre pour éviter les collisions et les conflits. Elles doivent s’appliquer à toutes les personnes qui sont dans l’eau et qui pratiquent la discipline. Peu importe le genre de break, la personne la plus proche du peak a la priorité !

S’il y a plusieurs personnes qui pagayent pour une même vague, il faut rapidement analyser si vous pouvez la prendre ou vous retirer.

Si un autre surfeur a commencé à nager pour prendre une vague, vous devez lui laisser la priorité. Par contre, sur un Longboard ou un SUP on peut être sur une vague beaucoup plus vite qu’avec une planche plus courte. Il ne faut donc pas trop profiter de ces règles si on ne veut pas s’attirer les regards réprobateurs des autres surfeurs.

Il peut aussi arriver d’être assis ‘trop profond’, trop proche du peak. Si vous vous en rendez compte assez vite, faites signe à la personne à côté pour qu’elle puisse se mettre à nager. Même s’il y a des surfeurs qui ignorent ces règles, il vaut mieux les respecter par sécurité et ne rien avoir à se reprocher.

Après une première bonne vague, vous vous retrouvez dans l’impact zone ! Il est plus difficile qu’on le pense de revenir rapidement au line-up. Si vous avez pris la première vague d’un set, elle peut être de suivie d’autres vagues beaucoup plus grandes. Il faut alors attendre et plonger sous les vagues. Il est important d’observer les surfeurs sur les vagues derrière nous car ils ont la priorité. C’est-à-dire que si l’on n’est pas sûr de pouvoir passer sur l’épaule de la vague avant que le prochain surfeur arrive, mieux vaut se diriger vers la mousse. 

surf3

Toujours respecter les locaux

Imaginez que vous avez grandi sur la côte et que vous avez surfé les mêmes vagues toute votre vie et tout à coup de nombreux touristes débarquent. Vous pouvez imaginer que cela doit être perturbant de devoir partager les vagues avec beaucoup de monde. Cependant, sachez qu’en Australie, cela ne pose pas de problème. La plupart du temps, tout le monde est le bienvenu quasiment partout.

Parfois pourtant on peut se mettre dans des situations délicates si on prend une vague au mauvais peak. Il est donc essentiel de toujours respecter les locaux et de leur être reconnaissant de partager leurs vagues avec nous. L’océan appartient à tout le monde et on devrait pouvoir s’y amuser ensemble.

En fin de compte, le surf c’est surtout de la rigolade. Alors n’oubliez pas de crier “Shaka” ou “Yiha” et surtout d’en profiter un maximum ! 

D’autres articles à lire :

5/5 - (3 votes)
La communauté des backpackers vous aide à préparer votre voyage en Australie. Partage de bons plans, d'expériences, conseils jobs, astuces de backpackers etc.. Guide gratuit (eBook) pour travailler et voyager en Australie avec un Working Holiday Visa ! Un guide écrit par des backpackers, pour les backpackers