Marine, 29 ans, travaille dans la protection de la qualité de l’eau en France à côté d’Amiens. En prenant un congé sabbatique de 6 mois elle a décidé de partir en Australie. Elle vous raconte aujourd’hui son expérience exceptionnelle de bénévole dans la réserve de Shark Bay à Monkey Mia. Un job plutôt sympa, nourrir les dauphins les pieds dans l’eau !

L’Australie, un rêve. Les dauphins, une passion.

Je suis arrivée seule à Brisbane en mars avec le Working Holiday Visa en poche. J’ai rejoint mon oncle et sa femme (native d’Australie) qui vivent à Lennox Head à 15 min de Byron Bay dans le NSW. J’avais une priorité de voyage : un road trip sur la côte Ouest de l’Australie. J’ai pu programmer ce voyage en van avec Benjamin, un français voyageant seul.

Je connaissais déjà le site de Shark Bay avant d’arriver en Australie. Passionnée de dauphins j’ai lu un livre il y a une dizaine d’année d’une scientifique qui étudiait le comportement social des dauphins à Monkey Mia, Rachel Smolker : « Parmi les dauphins ». Alors je m’étais mise en tête d’y aller un jour ! Deux mois avant de partir j’ai donc envoyé un email pour demander s’il y avait de la place comme volontaire. Assez rapidement ils ont accepté de me faire une place pendant quelques jours. Benjamin qui n’était au premier abord que peu intéressé a finalement décidé de le faire avec moi.

Mon job de volontaire au milieu des dauphins

Situé sur la côte Ouest de l’Australie à Monkey Mia dans la baie de Shark Bay. Cette destination fait partie des étapes incontournables des backpackers et/ou voyageurs australiens qui se dirigent vers le nord. Ce volontariat consiste à aider les rangers de la réserve de Monkey Mia lors de la « dolphin experience » pour la préparation des poissons et le nourrissage des dauphins qui viennent au bord de la plage.

A l’origine, ce sont les pêcheurs de la baie qui avaient pour habitude de leur donner les déchets de poissons. Et depuis les années 60, ils continuent à venir grignoter quelques petits poissons sur la plage ! Il est important de préciser que cette expérience est contrôlée et que les dauphins ne reçoivent pas plus de 10% de leur apport journalier. Ils sont donc totalement libres et conservent leur instinct naturel.

Nous devons arriver la veille du premier jour afin d’effectuer « l’induction » qui dure 1h/1h30. Le ranger explique les tâches à réaliser durant la matinée. Nous commençons à 7h30 et finissons vers 12h. Cela dépend des dauphins, nous ne pouvons programmer aucun horaire car ils sont sauvages et viennent selon leur gré.

Ce job est évidemment non rémunéré, et vous devez vous débrouiller pour le logement. Le camping Monkey Mia Dolphin Ressort se situe juste à côté. Nous n’avons pas payé l’entrée de la réserve (8,5$ par jour ou 13$ à partir de 2 jours). Ne comptez pas obtenir beaucoup d’avantages car cela reste du volontariat (et il y a pire !!). Le matin, thé, café et quelques petits gâteux sont à dispositions des volontaires dans la fish room.

Vue de la "fish room" où les volontaires travaillent lors de la preparation de la feed

Durant mon expérience nous étions 4 volontaires. Nous nous repartissions les tâches. Les rangers nous laissaient une grande autonomie et nous accordaient une grande confiance.

Le déroulement d’une journée

Nous arrivons à 7H30 et démarrons avec l’ouverture du bureau, une peu de balayage, l’ouverture de la plage, répondre aux questions des touristes etc.

La "dolphin experience" ou feed, vu du ponton

Lorsque les dauphins arrivent nous avons 25 minutes pour préparer des poissons. Le temps est en effet compté car les femelles ne peuvent rester plus d’une demi-heure sans nourrir leur petit. Nous devons préparer une quantité de poisson bien précise pour chaque dauphin. Choisir les poisson, les peser, noter en fonction de chaque dauphin et enfin décongeler.

Au bout de ces 25 minutes nous rejoignons les rangers sur la plage avec nos seaux afin de commencer la « feed ». Les rangers quant à eux se sont occupés d’expliquer toute l’histoire autour de Monkey Mia aux touristes tout en veillant au respect des règles. Une fois arrivé à leur côté nous nous plaçons proche du dauphin, notre rôle est de choisir une personne dans l’assemblé et de lui donner le poisson. Nous répétons jusqu’à 3 fois le nourrissage dans la matinée et pas au delà de 12H.

De nombreux dauphins visitent Monkey Mia. Mais seulement 5 femelles se laissent nourrir (Nicky 38 ans la plus vieille, Surprise, Puck, Shock et Piccolo). Parfois les petits restent à proximité durant « la feed » mais ne sont pas nourris.

Moi en train de faire la "feed" je sélectionne une personne dans l'assemblée
Un des rangers avec une famille lors de la feed

A chaque feed, si nous voyons des pélicans dans les parages, un des bénévoles reste éloigné pour les attirer avec du poisson afin de ne pas perturber les dauphins.

Il faut "distraire" les pelicans lorsque l'on arrive avec les poissons pour les dauphins

Une fois la « feed » terminée nous remplissons les carnets/registres au propre avec toutes les données nécessaires pour les rangers (les dauphins  observés, les horaires, le nombre de poissons et poids, les conditions, etc.) et remplissons un tableau à la disposition des touristes. Nous nous occupons ensuite d’inviter les touristes à regarder un petit film dans une salle. Puis nous surveillons les bateaux dans le port. Et nous guettons avec les jumelles l’arrivée des dauphins !

Il est important de préciser qu’il est interdit de toucher les dauphins. Il faut également respecter les zones de baignade interdite. En tant que bénévole on se doit de montrer l’exemple. Si vous aimez les dauphins et la vie marine vous comprendrez. N’espérez donc pas devenir bénévole pour nager avec l’un d’entre eux. Par contre, ils peuvent nous donner des petits coups dans la jambe au moment de la « feed », c’est un moment magique !

Retour sur expérience

Je suis très heureuse d’avoir réalisé mon rêve. Mon seul regret aurait été de rester plus longtemps (le maximum est de 15 jours).

Monkey Mia est vraiment isolé, c’est un monde à part. Un petit havre de paix où le temps s’arrête. Les couchers de soleil sont sublimes, à ne pas rater.

Benjamin ne connaissait ni les dauphins ni cet endroit mais il est ravi d’avoir réalisé cette expérience. Il a découvert ce mammifère marin doté d’une grande intelligence, qu’il faut protéger.

L'équipe des volontaires en bleu (que des Français) avec 2 de nos rangers!

Je conseille ce volontariat à toutes les personnes qui aiment les dauphins et le monde marin. Aux alentours, vous pourrez observer des dugongs, tiger sharks, tortues. Vous pouvez aussi vous balader dans le magnifique National Park de François Peron (accessible en 4×4) et voir les stromatolites à Hamelin Pool.

Pour information, ce volontariat ne compte pas pour l’obtention du second Working Holiday Visa.

Enjoy !

Article écrit par Marine Josse

Article mis à jour le 21 Août 2019 – Publié initialement le 16 Juillet 2014

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.