Open top menu
Adélaïde, leur ville d’arrivée en Australie 

Adélaïde, leur ville d’arrivée en Australie 

Il y a des étapes que nous franchissons au cours de la vie avec plus ou moins de facilité. Celle du premier voyage à l’autre bout du globe est riche en enseignements. Vous sortez de votre zone de confort, vous vous éloignez de votre famille et de vos amis et vous vous exposez à des situations inédites. Mais n’ayez crainte, l’aventure est le carburant de la vie !! Certains l’ont compris depuis longtemps, d’autres l’ignorent encore totalement, préférant pour l’heure la rassurante mais dangereuse routine. Enfin, de nombreuses personnes, telles que nous, prennent enfin conscience de la nécessité d’en profiter un maximum, sans regret ! N’oubliez pas que vous êtes l’heureux élu d’un casting de 400 000 000 000 000 000 de prétendants !! Alors réveillez-vous et foncez !!

Des premières formalités à notre arrivée sur le territoire Australien

Après avoir décidé en Juillet 2017 de quitter notre belle France pour l’Australie, notre première démarche fut l’acquisition des billets d’avion. Après comparaison des devis de deux sociétés spécialisées (E-Australie et le Cercle des Vacances), nous avons conclu le deal avec la première d’entre elles : 1140 euros A/R avec Fly Emirates (une escale à Dubai).

L’esprit tourné vers l’immensité et la beauté des paysages Australiens, nous commencions déjà à rêver de nos premiers jours au pays des Kangourous. L’étape la plus importante n’était pourtant pas encore réglée. Avec un départ programmé le 4 Novembre à 14h, nous demandions sans tarder, en ligne sur le site de l’immigration Australienne, le fameux Working Holiday Visa. Il nous aura fallu patienter à peine 15 jours (mi-septembre) pour recevoir la précieuse autorisation, en échange tout de même d’une somme non négligeable (environ 300 euros).

La nuit du 3 Novembre ne fut pas un réel moment de repos. Les yeux grands ouverts, le cerveau qui bouillonne, nous étions impatient de poser enfin les pieds sur le sol de notre première grande aventure. Après un peu plus de 18 heures de vol, 2 heures d’escale et 16 000 kilomètres parcourus, nous arrivions à  Adélaïde, le dimanche 5 Novembre à 21 heures !

adelaide

Adélaïde, une ville à taille humaine !

Les choix ne manquaient pas ! Nous aurions pu débuter notre aventure à Sydney, Melbourne ou bien Perth. Les avantages de ces grandes villes sont indéniables mais notre choix fut différent de celui de nombreux backpackers ! Avec un anglais approximatif et le désir de ne pas être plongés de suite dans le bouillon de ces grandes métropoles, nous décidions de poser nos baguages dans le capitale du South Australia. Pourquoi Adélaïde ? Une simple intuition ? Non, juste le conseil d’un ami, ancien aventurier en OZ ! Il apprécia l’atmosphère de cette ville, chaleureuse, décontractée et cosmopolite. C’est ce que nous avons également ressenti dès les premiers jours. Les gens sont relax, certains vous interpellent pour discuter quelques minutes. Voyant que vous n’êtes pas d’ici, d’autres vous convient même à partager un verre ! Nous avons été agréablement surpris par cette l’accueil.

adelaide arrivee

Lors de la première semaine, nous avons visité plusieurs endroits, et je vous assure que la ”Cité des Églises’‘ ne manque pas d’atouts : le Botanic Garden (accès gratuit) et la vallée du Torrens vous apporteront une bouffée d’oxygène et de sérénité en plein centre ville, le Central Market (plus grand marché de l’hémisphère Sud) émerveillera vos papilles, la Vardon Avenue sera le point de ralliement de vos after-works et les quartiers balnéaires de Glenelg et d’Henley Beach vous offriront farniente, baignade et boutiques ! Nous vous conseillons également de visiter l’immense Oval Stadium (accès gratuit), enceinte splendide de plus de 50 000 places accueillant le footy et le cricket. Pour les amateurs de Soccer, le Cooper Stadium est l’antre des Uniteds d’Adélaide, club évoluant dans la Hyundai-League (environ 30 $ la place). Nous avons aussi été séduits par les ”Hills” et le mount Lofty. Ils surplombent Adélaïde et offrent une magnifique vue de jour comme de nuit. Sans oublier le Cleland National Park qui permet de voir et d’approcher plusieurs animaux emblématiques : kangourous, wallabies, koalas, serpents… (l’entrée étant de 25 $ ).

adelaide arrivee

Le potentiel de cette région est indéniable d’autant que les emplois à pourvoir sont nombreux (fermes, restauration, construction…). Laissez-vous transporter par les nombreux métros et bus de la cité, ou à vélo (« Free bikes Adélaide »), pour y explorer toutes ses richesses.

Nos premières démarches administratives à Adélaïde

Revenons aux premiers jours qui ont suivi l’atterrissage. La fatigue du vol, le décalage horaire, les premières nuits en terre inconnue, l’appréhension des premières démarches administratives … Ces facteurs peuvent être une source de stress. Il est plus facile à deux de surmonter ces épreuves, c’est vrai ! Je vous rassure les locaux ont l’habitude de traiter avec des voyageurs du monde entier et de bien les considérer !

Avant notre départ, nous avions réservé trois nuits dans un Backpackers Hostel à ”Glenelg”. Nous vous conseillons ce lieu pour plusieurs raisons : c’est un quartier assez calme, moins bruyant que le centre-ville, la localisation du site est un atout majeur (à deux pas des plages et des commerces) et la qualité des chambres est satisfaisante. Vous y ferez de nombreuses rencontres, des français certainement, facilitant ainsi les échanges sur d’éventuels bons plans.

adelaide arrivee

Outre l’achat d’une carte SIM pour le téléphone (2 $ + 40 $ de crédits chez Telsra) et la demande du Tax Fil Number (en ligne sur le site du gouvernement Australien), notre plus grand défi était l’ouverture de comptes bancaires ! Malgré l’appréhension et l’anglais approximatif, le conseiller de la Westpac nous avait mis en confiance. Il nous avait expliqué concrètement ce qu’il fallait choisir. Nous vous conseillons ainsi d’ouvrir les comptes suivants : un compte courant (Choice), un compte épargne (eSaver) et un compte BT Super for Life (pour les cotisations retraites). Cette étape ne vous prendra pas plus d’une heure dans le bureau du banquier.

Enfin, il est primordial de planifier la suite. Vous ne resterez pas indéfiniment en auberge de jeunesse, à part si vos finances le permettent (20 $ environ/nuit) et que l’ambiance vous plaît. Vous pouvez avant votre arrivée en Australie démarcher des « hôtes » sur le site HelpX.net afin de loger chez l’habitant. En échange de quelques tâches quotidiennes (entretien du jardin, préparation de repas…), vous profiterez du couchage et de la nourriture gratuitement. Un bon moyen de faire des économies et de rencontrer des gens formidables. Ils n’hésiteront pas à vous aider dans l’apprentissage de la langue et dans vos recherches. Le Couchsurfing est aussi une solution, ressemblant au HelpX mais sans travaux à effectuer.

Dans l’espoir de vous croiser prochainement sur les routes Australiennes, n’oubliez jamais que « sans incertitudes, l’aventure n’existerait pas », alors Osez !

adelaide arrivee

Article rédigé par Clem et Rémi, deux French OZ’eurs !
Suivez nos aventures sur FB : les OZ’eurs et sur Instagram : #lesozeurs

5 (100%) 1 vote

70 Partages
Partagez70
Enregistrer
Tweetez