Open top menu
Fruit Picking de bananes dans le Queensland Australie

Fruit Picking de bananes dans le Queensland Australie

Après un mois de Road Trip sur la côte Est, Christophe doit trouver un job dans le Fruit Picking afin de renflouer les caisses, et acquérir le second WHV tant désiré. Après un mois de détente, de rencontres, et de découvertes de paysages extraordinaires, il finit par trouver un job dans une ferme de bananes. Voici son témoignage au milieu des bananes et des serpents..!

La recherche de job dans le fruit picking

Arrivé à Cairns, je me décide enfin à me mettre à la recherche d’un petit boulot de récolte dans une ferme. Mes amis me donnent plusieurs adresses d’auberges de travailleurs, ce qui me sera bien utile. Car lorsque l’on voyage seul, et que l’on a ni contacts de fermes, ni véhicule, ce n’est pas toujours évident de trouver un travail rapidement. Ces auberges sont en contact avec les fermes et dans certaines régions, il est parfois impossible d’être embauché dans une ferme si on ne fait pas partie de l’auberge.

La région est réputée pour être le lieu de production des bananes en Australie. J’appelle donc plusieurs auberges du côté de Tully, Innisfail, Mareeba, Atherton, et Bundaberg (plus réputé pour les avocats). Nick, le gérant du Backpackers Shack à Innisfail me propose de venir le dimanche, et m’affirme qu’il y a du travail actuellement. Je book aussitôt un bus Greyhound, et en avant direction Innisfail, à 80km au sud de Cairns !

Arrivé le dimanche soir, Nick m’annonce que je commence le lendemain matin dans une “indian farm” pour quelques jours, le temps qu’une place se libère dans une ferme « homologuée ». Dans les fermes indiennes le travail n’est pas déclaré et est payé 15$ de l’heure mais c’est toujours bon à prendre !

Le lundi soir, une place se libère finalement dans une autre ferme, une chance inespérée ! En effet certains attendent trois à quatre semaines avant de se voir proposer un job. Innisfail est réputée pour être le centre de production de bananes en Australie, et compte pas moins de 4 auberges de travailleurs, et plusieurs dizaines de fermes.

Mon expérience de job dans une ferme de bananes

Fruit Picking bananes Australie 6La majorité des hommes font du « humping », c’est-à-dire qu’ils ramassent les régimes de bananes et les amènent au tracteur. Pour ma part, je travaille dans le shed (le hangar). Mon job s’avère plus être du travail à la chaîne. Je dois mettre les cartons de bananes sur les palettes, puis sortir celles-ci lorsqu’elles sont prêtes (11 lignes de 6 cartons). Et lorsqu’il n’y a pas de cartons, je vais couper les bunchs de bananes avec mes collègues. Je suis donc assez chanceux, car le travail de humper est très physique, les bunchs de bananes pouvant peser jusqu’à 80k. Les filles en général font du packing, ou bien découpent et trient les bananes afin de garder les meilleures.

Le travail dans les plantations de bananes est réputé pour être assez dangereux à cause des araignées, serpents, et autres animaux que l’on peut y trouver, mais cela relève plutôt de la rumeur et les morsures ou piqures mortelles sont extrêmement rares. Les blessures viennent le plus souvent des machettes, acérées comme des lames de rasoir. Il faut donc les utiliser avec la plus grande précaution, car la moindre erreur peut engendrer une sévère coupure, qui peut provoquer un arrêt de travail de plusieurs jours, voire pire…

Voici d’ailleurs certaines de nos découvertes !

Fruit Picking bananes Australie 8 Fruit Picking bananes Australie

Malheureusement pour moi, le temps est catastrophique. Il pleut tous les jours depuis 10 jours, et il ne fait pas chaud, ce qui retarde la pousse des bananes. Et oui, Innisfail est aussi la ville qui enregistre les plus fortes chutes de pluie en Australie ! On se retrouve donc à plusieurs dans l’auberge à être au chômage technique, à travailler 2 jours par semaine, et à prier que le soleil revienne vite !

Concernant l’auberge, celle-ci a une capacité de 80 personnes, dans des chambres de 8. L’ambiance est détendue, et on croise des backpackers d’un peu partout dans le monde : France, Canada, Angleterre, Taiwan, Italie, Estonie, Allemagne…
La semaine, le backpack est plutôt calme. On se lève vers 5h30, et les journées de travail sont assez fatigantes. On se retrouve parfois pour un verre de goon en terasse, ou au repas. Mais en général à 21 heures il n’y a plus un bruit dans l’auberge.

Le jeudi soir on commence à faire la fête, gentiment, en attendant le vendredi et le fameux bucket ! Ceux qui veulent participer amènent 10$ et on achète tout ce que l’on peut au Bottle Mart (magasin d’alcool) avec la cagnotte. Notre compère allemand Tim se dévoue toujours pour la tâche, et a une grande force de persuasion pour convaincre les hésitants. Au final, on verse l’alcool dans une bassine, et chacun se sert à sa guise. Les jeux d’alcool vont bon train : buffalo, jeux de cartes, histoire d’être bien chaud avant d’aller à la boite d’Innisfail, le Rumors ! Bon là, autant dire qu’il ne faut pas être difficile.

Fruit Picking bananes Australie 3

Fruit Picking bananes Australie 4

On est dans une ville de 8 000 habitants, donc ne vous attendez pas à l’Ivy, pour ceux qui connaissent Sydney !

Le samedi est en général assez calme, on profite du soleil (si soleil il y a) pour aller à la piscine municipale, à la plage (qui se trouve à 5km) ou dans des rivières aux alentours, comme à Babinda. De temps en temps on s’autorise une excursion à Cairns, afin de retrouver la vie citadine et les fameuses soirées au Gilligan’s.

Chacun essaie donc d’économiser autant qu’il peut, en planifiant les prochains trips, en attendant la fin des 3 mois fatidiques ! Je pense qu’au final ça fait partie de l’expérience australienne, et qu’il faut passer par là pour se faire une véritable opinion de ce qu’est la vie dans l’outback australien.

Ecrit par Christophe – chrisonthebeach.com

Fruit Picking de bananes dans le Queensland Australie
Donnez votre avis 🙂

1 Réponses au commentaire

  1. Avatar
    mai 10, 2015

    Hello !
    Merci pour ce post !
    Nous sommes actuellement pres de Mareeba et cherchons du boulot. Ca s’avere malheureusement plus complique qu’on ne le pensait… On a contacte plusieurs fermes mais que des refus.. Et comme on est comme toi sans voiture…
    Pourrais tu nous donner plus d’infos sur cette ferme ou tu as bosse ?

    Merci beaucoup !

    Répondre

Laisser un commentaire


155 Partages
Partagez155
Tweetez
Épinglez