Quand on pense à la Tasmanie, on pense à ses montagnes et ses kilomètres carrés de verdure mais on est loin d’imaginer que sa capitale compte plus de 200,000 habitants. Hobart est la deuxième ville la plus ancienne d’Australie après Sydney. Elle est chargée d’histoire, d’art et toute proche des lieux les plus impressionnants de l’île. Son port, son architecture de l’époque coloniale ou encore la place Salamanca en font une ville très agréable à séjourner. C’est une ville plutôt calme dans l’ensemble mais qui s’emballe parfois au rythme des festivals et des concerts qui l’anime. Une partie des endroits intéressants à Hobart se trouvent malheureusement à plusieurs kilomètres du centre ville et on en profite mieux avec un moyen de locomotion même si tout reste accessible en transports en commun. Dans cette article, nous vous recommandons les choses à faire pour visiter Hobart en 2 jours.

Que faire pour sa première journée à Hobart ?

Aller au marché de Salamanca

Baladez-vous en ville jusqu’à la place Salamanca, la place la plus connue et animée de la ville.  Si vous avez la chance d’être dans la capitale Tasmanienne pendant le week-end, le samedi s’y déroule le Salamanca market. Les commerçants y exposent leurs étals de fruits et légumes “proudly made in Tasmania” et certains artisans leurs confections. C’est un vrai rendez-vous le samedi à Hobart.  Et arrêtez-vous à la terrasse du « Machine Laundry café », une vraie laverie qui sert aussi d’excellents petits déjeuner originaux pour 15$ seulement.

Faire une marche au Mont Wellington

Des compagnies de bus proposent des tours de 2h30 du centre-ville d’Hobart jusqu’au sommet du Mont Wellington pour 35$ environ. A 1270 mètres d’altitude vous aurez une magnifique vue sur l’ensemble de la ville, la Derwentt River et la mer évidemment.  Ça vaut vraiment le détour, on se sent tout petit quand on regarde la ville de la haut.  Pour les véhiculés qui n’ont pas de contrainte de temps, c’est évidemment encore plus beau au coucher de soleil. Et pour les plus sportifs c’est à plusieurs heures de marche d’Hobart, mais beaucoup se lancent dans cette magnifique randonnée qui bloque une journée entière. Il est aussi possible de commencer en voiture et de s’arrêter à 1 ou 2h de marche du sommet.

Dîner sur le port

Prenez un fish and chips à emporter au Flippers Cooked Seafood. Un restaurant-bateau qui sert jusqu’à 21h. Baladez-vous sur le port en début de soirée. Certains gros paquebots s’y amarrent et il sert notamment d’ancrage aux expéditions antarctiques australiennes mais aussi françaises jusqu’en Terre d’Adélie.

Que faire pour sa deuxième journée à Hobart ?

Se balader dans le jardin botanique

Réveil en douceur au Royal Tasmanian Botanical Garden. Vous pouvez y entrer dès 8h00 si vous voulez profiter au maximum de votre journée. Observez des fleurs et des jardins typiques du monde entier dans un endroit paisible avec des ruisseaux et quelques animaux marins. Et vous aurez peut-être la chance d‘apercevoir de magnifiques perroquets comme j’en ai vu. De quoi méditer sur la chance que vous avez d’être en Tasmanie !

Il y a de quoi se restaurer, prendre un café ou une glace. Le restaurant y sert d’excellents repas mais le jardin est aussi un endroit parfait pour pique-niquer. L’entrée du jardin est gratuite et il est accessible à 25 minutes de marche du centre-ville d’Hobart.  La marche jusqu’aux jardins offre une vue parfaite sur la Derwentt river et le gigantesque pont qui rejoint les deux rives. Loin d’être aussi impressionnant que celui de Sydney mais qui gagne à être connu de par sa longueur 

Découvrir le site historique de Port Arthur

Pour ceux qui voyagent sans véhicule, des agences proposent des tours pour se rendre sur la Tasman peninsula. Vous pourrez visiter Port Arthur, une des plus anciennes prison britannique d’Australie où étés enfermés environ 12,000 forçats au 19ème siècle, utilisés comme main d’œuvre. Pour 40$ vous aurez une visite guidée en anglais de cette prison mythique et un tour en bateau pour la voir de par les eaux. Vous y entendrez des histoires plutôt sombres de l’époque mais aussi beaucoup plus récentes avec le massacre de Port Arthur en 1996 qui a entraîné l’interdiction des armes à feu en Australie. Une sorte de «Dark Tourism» comme certains peuvent les aimer. Les départs en bus sont entre 11h30 et midi et s’arrêtent à 7 endroits différents en ville. Les retours sont à 19h. Pour les véhiculés, prenez votre temps la visite peut se faire en 2 ou 3 heures seulement.

Pour les amateurs d’art, vous pouvez aussi choisir d’aller jusqu’au MONA (Museum of Old and New art) qui expose des centaines d’œuvre d’un collectionneur d’art milliardaire australien David Walsh qui a fait fortune dans les paris sportifs. C’est le plus grand musée privé de l’hémisphère sud. Il y expose plus de 400 œuvres qui lui appartiennent toutes. Le musée est accessible en bus mais pour ceux qui veulent en profiter pour voir la ville depuis la Derwentt River, il est aussi accessible en ferry pour seulement 22$ aller-retour et prend presque autant de temps qu’en voiture. Vos billets se réservent sur mona.net.au

Bons plans  

Logement

Le Brunswick Hostel à un très bon rapport qualité/prix. Pour seulement 20$ la nuit dans une chambre de 8 vous dormez dans un vieux bâtiment de l’époque coloniale. Les chambres sont très propres et ils offrent la deuxième bière dans le bar de l’hôtel, très fréquenté par les locaux et qui accueille plusieurs concerts par semaine. Les chambres sont bien chauffées. C’est un argument de taille quand on vient en Tasmanie de Mai à Septembre !

100% français

Pour les Français en manque de leur terre natale, le magasin «Chez moi» au 55 Liverpool street est un magasin 100% en rapport avec la France. Il y a des bouquins et une multitude de petits produits au noms des villes Françaises, des régions et parfois des rues de Paris. Tout cela sur un fond de de musiques françaises d’Alain Souchon en passant par Carla Bruni ou même Tryo. La propriétaire n’est jamais allée en France mais rêve d’y aller dans quelques années. Alors n’hésitez pas à lui donner quelques bonnes adresses de vos régions d’origine. Elle en sera ravie.

Article rédigé par Ianis