Open top menu
Découverte de la Méga faune – Les animaux d’Australie

Découverte de la Méga faune – Les animaux d’Australie

Peu de gens le savent, mais bien après l’extinction des dinosaures, l’Australie a accueilli sur ses terres d’étranges créatures. Ces animaux gigantesques ont régné en maître sur le continent océanien. Les quelques animaux dangereux d’Australie qu’on peut trouver aujourd’hui sur le continent n’ont qu’a bien se tenir ! Focus sur cinq espèces d’animaux d’Australie répertoriées par les chercheurs et scientifiques. 

Le wombat géant

Connu comme le plus grand marsupial ayant vécu sur terre, le wombat géant a occupé le territoire australien il y a 1,6 millions d’années. Trois mètres de long pour un poids allant de 2 à 3 tonnes, l’animal était craint de par son impressionnante envergure. Sa démarche, plutôt lente, est assimilée à celle du rhinocéros. Certaines théories prétendent que le wombat pouvait affiner ou renforcer son pelage en fonction des saisons. On le compare souvent au bunyips (diable-esprit) dont il est question dans les légendes aborigènes.

Wombat géant Diprotodon Australie

Le kangourou géant

Sa taille pouvait atteindre jusqu’à 3 mètres de haut, soit le triple de celle du kangourou actuel, pour un poids de 230 kilos. Le kangourou géant a vécu dans l’Australie-Méridionale et Occidentale. Physiquement, il ressemble beaucoup à son descendant à quelques détails près : son museau. Beaucoup plus court, il permet à l’animal de jouir d’une mâchoire plus puissante. Ses pattes avant, quant à elles, possédaient deux longs doigts qui lui permettaient sans doute d’atteindre des branches surélevées.

Kangourou géant Australie Mega faune

Le genyornis

Cet oiseau coureur semble être un cousin proche de l’émeu (un des symboles de l’Australie). Tous les deux sont incapables de voler. Avec un poids de 200 kilos pour 2 mètres de haut, ses ailes n’en demeurent pas moins ridiculement petites. Bien qu’il soit omnivore, le genyornis aime se nourrir de végétaux très spécifiques. Cette exigence va le rendre très vulnérable lors des transformations de son environnement. Son manque d’adaptation causera sa perte.

genyornis mega faune animaux géants australie

Le varan géant

Le Megalania prisca ou varan géant est assimilé par de nombreux scientifiques au dragon de Komodo. Ce carnivore peut atteindre une taille impressionnante et peser jusqu’à une tonne. Un reptile craint par de nombreuses espèces et par les premiers aborigènes qui l’ont côtoyé. En Nouvelles-Galles du sud, plusieurs personnes ont déclaré avoir aperçu des varans géants. Certains auraient-ils subsisté jusqu’à notre époque ?

Varan géant Australie Mega faune

Le lion marsupial

Dans l’ère glaciaire australienne, le lion marsupial occupe la première place de la chaîne alimentaire. Considéré comme un « super-prédateur » il a des griffes rétractables, des dents aiguisées et une capacité d’adaptation à toute épreuve. Long de 1,75 mètres pour seulement 0,75 m de hauteur, il est plus petit qu’un lion. Contrairement à ces derniers, il n’était pas très sociable et chassait ses proies seul. Malgré son apparence féline, il est assimilé à la famille des marsupiaux.

Lion Marsupial Australie Géant mega faune

 

La disparition de la Méga faune

Ce sujet est synonyme de discorde dans le monde scientifique. Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer la disparition de ces animaux gigantesques. La plus plausible implique les actions de l’homme

La cause humaine

Les premiers aborigènes ont vécu pendant 5000 ans en cohabitation avec la Méga faune. L’homme se servait beaucoup du feu : pour se chauffer, cuire la viande, mais également pour se frayer un passage, préparer le terrain pour des plantes comestibles ou encore pour repousser les prédateurs.

L’homme aurait chassé ces animaux pour nourrir sa tribu. À cette époque, les espèces se reproduisent beaucoup plus lentement. Si les proies choisies étaient jeunes, la disparition était enclenchée. En outre, avec la multiplication des feux, la flore s’est modifiée ne laissant place qu’à certaines espèces de végétaux. Le bouleversement des habitudes alimentaires aurait perturbé plusieurs espèces, dont le genyornis connu pour son régime alimentaire très particulier. Les herbivores auraient succombé les premiers, laissant les carnivores de plus en plus vulnérables.

Le changement climatique

Au regard des récentes découvertes, cette hypothèse s’affaiblit de plus en plus. L’ère glaciaire aurait entraîné d’importants changements climatiques. Ainsi ,les espèces de la Méga faune, habituées à un climat aride, n’auraient pas survécu à une différence de température. Néanmoins, des études ont prouvé que ces animaux avaient déjà été confronté à d’autres périodes glaciaires sans le moindre problème.

Pour en savoir plus :

Un reportage sur la Méga Faune en Australie

Ecrit par Sébastien – Reporter Guide Backpackers 

Crédits photo : Yale Scientific // Mick Hartley // Museum Victoria // Photobucket // E-monsite

Article mis à jour le 10/05/2019 – Initialement publié le 16/09/2013

Aucun commentaire trouvé.

Personne n'a encore laissé de commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


13 Partages
Partagez13
Tweetez
Enregistrer