Accueil Expériences de job Le job de carreleur en Australie – Conseils et retour d’expérience

Le job de carreleur en Australie – Conseils et retour d’expérience

Le job de carreleur en Australie – Conseils et retour d’expérience

Travailler dans le bâtiment en Australie peut être un très bon moyen de mettre de l’argent de côté pour continuer son voyage. En effet, les jobs dans cet industrie sont en général bien payés et peuvent également permettre de renouveler son PVT dans certaines régions. Voici donc tous nos conseils pour travailler dans ce domaine ainsi que le retour d’expérience de Mael, 25 ans, qui a été carreleur en Australie pendant 2 ans et demi.

Travailler dans la construction en Australie

Si vous souhaitez travailler dans le bâtiment, les chantiers de construction et travaux de voies urbaines, sachez que vous devrez passer le certificat de la White Card en Australie.

Durant cette formation, vous apprenez les normes de sécurité, les risques potentiels sur un chantier, les moyens de se protéger et d’éviter les accidents, ou encore comment réagir en cas d’accident et le système de compensation en place.

Cette formation est valable dans tous les états d’Australie. Vous pouvez donc la passer dans n’importe quel état, elle sera valide dans tout le pays. Ce test est disponible en centre de formation et campus, ou directement sur internet.

Réductions sur les formations pour obtenir la White Card

Profitez d’offres spéciales sur les formations pour obtenir la white card et travailler dans le bâtiment.

Comment trouver un job dans ce domaine ?

Pour trouver un emploi de carreleur en Australie, voici quelques méthodes et sites utiles que vous pouvez utiliser :

  • Des sites tels que Seek, Indeed et CareerOne sont d’excellentes ressources pour rechercher des offres d’emploi dans tous les domaines en Australie. Vous pouvez y effectuer des recherches en utilisant le mot-clé « tiler ».
  • Des sites spécialisés dans le secteur du bâtiment et de la construction peuvent également être utiles. Par exemple, ConstructionJobs et JobSearch proposent des offres d’emploi spécifiques à l’industrie de la construction, y compris pour les carreleurs.
  • Il peut être utile de contacter des agences de recrutement spécialisées dans le secteur de la construction. Ces agences peuvent vous aider à trouver des offres d’emploi adaptées à votre profil.
  • Le réseautage est un élément clé pour trouver des opportunités d’emploi. Essayez d’entrer en contact avec d’autres professionnels de l’industrie de la construction et faites savoir aux personnes de votre réseau que vous recherchez un emploi de carreleur.

Lorsque vous postulez à des offres d’emploi, assurez-vous d’adapter votre CV et votre lettre de motivation en mettant en avant votre expérience en tant que carreleur et en soulignant vos compétences pertinentes.

Salaire de carreleur en Australie

Dans la construction en Australie, aucun diplôme n’est demandé par les employeurs. En effet, ils prennent à l’essai et paient selon le travail travail réalisé. Plus vous faites du bon travail, plus ils seront ravis de vous donner plus.

Sachez que le salaire minimum national en Australie est fixé à 23.23$ de l’heure (juillet 2023). Cependant, le salaire de carreleur est plus élevé. Vous pouvez vérifier le salaire minimum selon vos expériences, diplômes etc sur le site du FairWork.

Le salaire moyen d’un carreleur en Australie est d’environ 35 dollars. Celui-ci peut néanmoins varier en fonction des villes (suivant le coût de la vie notamment). En plus de votre salaire, votre employeur doit payer votre superannuation (votre cotisation retraite). Elle s’élève à 11% de votre salaire.

En Australie vous serez payés toutes les semaines. Votre superannuation quant à elle, vous sera versée tous les 3 mois environ.

Conditions de travail

Le métier de carreleur en France est relativement difficile et physique. En Australie, vous vous rendrez vite compte que le rythme est un peu moins soutenu.

La vie et le travail à l’australienne sont différents. Les conditions de travail sont plus faciles qu’en France. Les heures de travail sont généralement de 8h a 16h30. Cela laisse beaucoup de temps libre après pour chiller sur la plage ou faire toutes autres activités.

Le plus difficile quand on exerce son métier à l’étranger est d’apprendre la langue assez rapidement pour pouvoir communiquer avec ses collègues de boulot. Mais ils font tout pour vous mettre a l’aise, alors pas de crainte à avoir !

Retour d’expérience

Moi c’est Mael, 25 ans. J‘ai obtenu un CAP puis un Brevet Professionnel de carreleur mosaïste, qui avec ses 4 années d’apprentissage, m’a permis de bien connaitre le métier. J’ai fait par la suite 2 ans en CDI dans la même entreprise à Lorient. Puis j’ai pris la décision de tout quitter pour voyager.

J’ai choisi l’Australie car j’avais un ami qui y avait été. Je voyais ses photos paradisiaques et c’est à ce moment là que je me suis dit : « Pourquoi pas moi ? ».

J’avais entendu parler du fruit picking par le biais de cet ami. C’était la manière la plus adaptée pour moi de gagner de l’argent à l’étranger car je ne parlais pas un mot anglais.

En un clic et une heure plus tard, j’ai obtenu mon Working Holiday Visa. J’ai ensuite pris un petit billet aller-retour pour un an au départ de Paris direction Cairns.

Mon arrivée ne Australie

Arrivé en Australie, j’ai pris une semaine en backpack le temps de me sentir à l’aise dans mon nouveau mode de vie et d’acheter un van.

carreleur australie

Malgré plusieurs tentatives de recherche de jobs dans le fruit picking dans le Queensland, ce fut un échec. C’est à ce moment là que je me suis dit : « Pourquoi ne pas exercer mon métier ici ? ».

J’ai alors pris connaissance du site Gumtree. J’ai décidé d’y poster une annonce proposant mes services de carreleur,  tout en expliquant que je ne parlais pas un mot anglais.

En un jour, plusieurs patrons m’ont contacté ! J’étais impressionné par la vitesse à laquelle le travail venait facilement à moi. J’ai accepté la demande d’un employeur qui me proposait un essai le lendemain matin. Je suis donc allé travailler le jour suivant avec le stress de ne pas pouvoir comprendre un mot de ce qu’il allait me dire. Tout s’est finalement bien passé, et je suis resté travailler avec lui sur Brisbane durant 5 mois.

carreleur australie travailler dans la construction
salaires carreleur en australie

La suite de mon expérience en Australie

Après avoir fini mes 5 mois de travail avec cette entreprise, j’ai décidé d’aller explorer l’Australie.

J’ai pu apprendre l’anglais en rencontrant beaucoup de personnes étrangères ainsi que par le biais du travail.

Par la suite j’ai travaillé 2 semaines à Sydney. Puis un an et demi à Darwin, toujours dans le même domaine. Dans cette dernière ville j’ai passé l’IELTS (test d’anglais) que j’ai réussi a avoir du premier coup.

Ce périple Australien aura été pour moi la plus belle et enrichissante expérience de ma vie ! L’Australie m’a clairement donné le goût du voyage !

Article rédigé par Mael – @Mael travel’s

4.8/5 - (43 votes)
La communauté des backpackers vous aide à préparer votre voyage en Australie. Partage de bons plans, d'expériences, conseils jobs, astuces de backpackers etc.. Guide gratuit (eBook) pour travailler et voyager en Australie avec un Working Holiday Visa ! Un guide écrit par des backpackers, pour les backpackers
Error decoding the Instagram API json